Tendances Green Building & City Solutions Awards : l'approche sociale et humaine

Parce que le développement durable intègre à la fois une dimension environnementale, économique et sociale, il paraît primordial dans nos articles sur les tendances des candidats des GBCS Awards 2016 de parler des solutions sociales qui y ont été déployées. 

Découvrez les candidats

Logements sociaux

Parmi les candidats building de l’édition 2016, beaucoup revendiquent la mise en place de logements sociaux. L’écoconstruction et les solutions respectueuses des enjeux climatiques ont pour objectif, certes, de réduire l’impact sur l’environnement et de faire des économies d’énergie, mais présentent également des qualités notables en termes d’économies financières pour les habitants.

Parmi les études de cas les plus remarquables sur ce point, les Prytanes II est un projet exemplaire. Il allie la mise en place d’un programme atypique consistant à l’accueil et à l’hébergement de personnes en déshérence dans un objectif de retour à l’autonomie, et d’un projet de bâti en écoconstruction résolue. Le Lotissement du Canal intègre aussi une approche sociale poussée, le projet portant sur la construction d’une aire de sédentarisation pour les gens du voyage. D’autres bâtiments dans la course, comme la Rue des Artistes, à Paris, privilégient l’installation de logements à bas coûts pour les habitants, voulant réinsérer une population considérée comme « fragile vis-à-vis des forts loyers » en centre-ville plutôt qu’en périphérie. 

Intégrer des aspects pédagogiques pour un apprentissage des bonnes pratiques

Les gestes écoresponsables et la mise en application de solutions respectueuses de l’environnement sont le fruit d’une éducation et d’un apprentissage spécifique et ne sont en aucun cas innés. C’est pourquoi certains candidats ont mis un point d’honneur à intégrer dans leurs projets des éléments d’apprentissage pour les habitants des bâtiments. Le groupe scolaire Chengdu déploie un accompagnement des différents utilisateurs du bâtiment, afin de permettre une appropriation du bâtiment et pour participer à l’optimisation du confort et des économies d’énergie. Les élèves ont à leur disposition une bande dessinée explicative et, plus globalement, un guide à destination des utilisateurs a été édité. D’autre part, le candidat Ilot K a instauré un programme pédagogique auprès des occupants, mené par l’association Graine Rhône Alpes, pour intégrer les économies d’énergie dans les comportements.

Entre aspects communautaires et espaces de vie

Beaucoup de structures se revendiquant économes en énergie et respectueux de l’environnement mettent également en avant des démarches communautaires pour créer au sein des bâtiments et des écoquartiers des espaces de vie et systèmes visant à créer un esprit coopératif et à renforcer les liens entre les habitants.

Le jardin partagé est une tendance très déployée cette année, notamment dans les études de cas city. Géré de façon collective par l’ensemble des habitants, le jardin partagé, ou jardin communautaire, est vecteur de lien social et permet les rencontres interculturelles et intergénérationnelles. Ginko, au nord de l’agglomération bordelaise, ou encore la ZAC Beauséjour, ont mis en place cet élément structurant du bien vivre ensemble, qui a également pour point positif d’éduquer les utilisateurs à l’environnement.

Côté bâtiments, les Danaïdes intègrent également des espaces communs, par souci de convivialité et de cohésion sociale.

La construction durable passe aussi par le bien-être des habitants et leur sensibilisation aux bonnes pratiques. Le social fait partie intégrante du développement durable et de la lutte contre le réchauffement climatique. L’aspect communautaire, la mise en place de logements sociaux ou l’apprentissage des bonnes pratiques sont des éléments à valoriser autant que l’économie d’énergie, le tri sélectif et l’écoconstruction.  

 

VOTEZ POUR VOS BÂTIMENTS FAVORIS

 

Retrouvez également : 

 

 

Modéré par : Louis Pasnik

Autres actualités dans "Information"

Themis : Un outil de monitoring en temps réel pour analyser le comportement énergétique et thermique des bâtiments

Publié le 20 sept. 2019 - 11:03

Dès 2016 le laboratoire de Clermont Ferrand du CEREMA a cherché à intégrer l’internet des objets dans les opérations d’instrumentation des bâtiments. Ces travaux qui ont duré environ deux ans ont abouti à la conception d’un produit (...)

«L’Afrique représente-elle le futur des territoires pour le reste du monde ?» par Stéphan-Eloïse Gras

Publié le 20 sept. 2019 - 10:21

Alors que la planète brûle, impossible de ne pas se demander où et quels sont les futur.s. des territoires durables. Où trouver des innovations au service de territoires inclusifs et résilients, peu consommatrices de ressources et (...)

Un futur où rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme 

Publié le 20 sept. 2019 - 10:09

Selon la Banque Mondiale, l’Afrique subsaharienne a généré 174 millions de tonnes de déchets en 2016 et devrait en produire trois fois plus en 2050. Dans un paysage de poubelles saturées, se pose la question de la gestion des déchets (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus