Tendances Green Building Solutions Awards 2016 : Catégorie Energie et Climats Tempérés

L’un des rôles majeurs des GBCS Awards est de diffuser les techniques et innovations dans le monde de la construction durable. Chaque candidat est une source d’inspiration pour les professionnels. Découvrez les grandes tendances 2016 dans la catégorie Energie & Climats Tempérés.

Découvrez les candidats



Hormis l’ossature bois, solution commune avec la catégorie Bas Carbone (Cf : Tendances Green Building Solutions Awards 2016 : Catégorie Bas Carbone), les isolants biosourcés s’affichent comme une solution de plus en plus prisée pour des bâtiments durables en zones tempérées.


L’expression de matériaux biosourcés désigne des matériaux donc la production est obtenue principalement en utilisant de la matière première d’origine biologique, avec très peu de transformation. Les ressources fossiles sont exclues, n’entrent donc en ligne de compte que les matières « issues de la biomasse animale ou végétale renouvelable ».

Isolants naturels

Isolants biosourcés

Les matériaux biosourcés les plus connus sont le bois, la paille, le chanvre, le liège ou encore la laine de mouton. Même si le bois est la filière la plus développée et à même de tenir la concurrence avec les isolants classiques, d’autres matériaux sont de plus en plus utilisés, tels que la ouate de cellulose ou le béton de chanvre. Les matériaux biosourcés peuvent donc être utilisés aussi bien dans le cas d’une isolation par l’intérieur que par l’extérieur. Le plus souvent, ces matériaux sont certifiés Acermi (association pour la certification des matériaux isolants) et donc potentiellement éligibles à certaines aides telles que le crédit d’impôt ou la Prime Énergie.

 

Isolation en laine de bois
Isolation par laine de bois dans le projet « Réhabilitation d'une maison en pierre de Saint-Cast »


Obtenu par mélange d’un granulat léger, de bois de chanvre, de chènevotte et de liants naturels de type chaux, le béton de chanvre est utilisé, en complément de la structure porteuse, autant pour élever des murs ou des cloisons que pour réaliser des dalles destinées à être carrelées ou revêtues de parquets en bois.

brique de béton de chanvre

Brique de béton de chanvre

 

Les micro-porosités de la chènevotte, ajoutées aux vides restants entre les granulats emprisonnant une importante quantité d’air, font de ce béton un très bon isolant thermique.

Ce béton est aussi très apprécié pour son comportement en présence d’humidité ou de vapeur d’eau. Comme le bois, il laisse passer l’humidité sous forme de vapeur tout en pouvant stocker un surplus temporaire puis le restituer plus tard. Le béton de chanvre est un matériau dit « perspirant ». Cette caractéristique est indispensable pour l’isolation de bâtiments anciens.

Retrouvez également : 

 

 

Modéré par : C21 France La redaction

Autres actualités dans "Information"

Lancement de l'Appel à Projet MANUFACTURING FACTORY Saison 3

Publié le 11 déc. 2019 - 11:35

Atlanpole et le Centre de Ressources en Innovation C.R.I., ouvrent le 5 décembre les candidatures pour la saison 3 de Manufacturing Factory avec le soutien de leurs partenaires : Airbus, Banque Populaire Grand Ouest, Schneider Electr (...)

COP25 : Le niveau d'ambition en matière d'énergies renouvelables dans les CDN doit doubler d'ici 2030

Publié le 11 déc. 2019 - 10:25

Un nouveau rapport de l'IRENA appelle les décideurs politiques à élargir les CDN par le biais des énergies renouvelables et à remporter la lutte contre le réchauffement climatique. Madrid, Espagne, 6 décembre 2019 – Dans un nouveau (...)

Les villes peuvent-elles relever le défi climatique ?

Publié le 11 déc. 2019 - 10:10

La lutte contre le réchauffement climatique s’est imposée au sommet des urgences environnementales, mais les actes suivent encore trop peu les intentions. Et si les villes, davantage que les Etats ou les instances internationales, (...)


Commentaires