#24 - Prévenir et anticiper le risque inondation par la 3D interactive

Rédigé par

Alexandre ESCUDERO

Responsable équipe Systèmes Urbains Résilients et Fonctionnels

3078 Dernière modification le 13/12/2021 - 16:18
#24 - Prévenir et anticiper le risque inondation par la 3D interactive

De nombreux travaux scientifiques et notamment le dernier rapport du GIEC soulignent la corrélation entre l’augmentation de la fréquence et de l’intensité de phénomènes extrêmes (pluies diluviennes, chaleurs extrêmes, cyclones, etc.) et le changement climatique. En complément des actions d’atténuation qui devront permettre de limiter le réchauffement observé, des actions d’adaptation sont indispensables pour prévenir et anticiper les risques associés à la survenue de catastrophes naturelles.

En première ligne, les collectivités sont amenées à questionner leurs choix urbanistiques et la pertinence de leurs infrastructures au regard de l’accroissement de ces risques. Face à ces problématiques complexes, ces dernières s’orientent parfois vers des solutions innovantes pour repenser leur aménagement en impliquant les citoyens. C’est le cas de la ville de Dordrecht (Pays-Bas) qui s’est engagée dans le projet européen de recherche SHELTER pour retravailler sa stratégie de planification urbaine face au risque inondation.

Innover pour s’adapter

 

Dordrecht se trouve sur une île entourée par la Vieille Meuse, la Merwede inférieure, la Nouvelle Merwede, le Hollands Diep et le Dordtsche Kil. Elle également traversée par le Wantij qui la divise en deux. Plusieurs zones de son territoire sont situées sous le niveau de la mer accentuant l’enjeu de protection par rapport au risque inondation/submersion.

C’est dans ce contexte particulièrement sensible aux aléas que la commune est engagée dans une démarche collaborative innovante visant à utiliser la solution numérique IMMERSITE® afin de travailler sur plusieurs scénarios de montées des eaux dans son quartier historique ainsi que dans le futur centre-ville en cours de construction.

IMMERSITE®, développé par NOBATEK/INEF4, est initialement un outil de concertation facilitant la communication et la co-conception sur les projets d’aménagement et de construction. Composé d’une table tangible en bois facilement déplaçable et d’un écran de visualisation, il permet le déplacement d’objets imprimés en 3D pour interagir facilement et de manière dynamique avec les modèles numériques des projets. Capable de s’adapter à des problématiques diverses, l’usage d’IMMERSITE® a été adapté dans le cadre du projet SHELTER pour répondre aux attentes de la ville de Dordrecht.

Sensibiliser et se préparer

Sur la base d’évènements historiques (crues décennales/centennales et submersions) des simulations de montées des eaux ont été représentées dans IMMERSITE®. Ce travail a fourni une représentation réaliste de l’impact potentiel de telles catastrophes sur les infrastructures actuelles mais aussi sur les projets en cours de conception. Ce premier axe de travail a permis d’évaluer la performance des installations existantes et leur comportement dans une situation exceptionnelle. Au-delà des enseignements techniques apportés par la reconstitution 3D de la ville, leur intégration dans un univers numérique facilite le partage aux citoyens dans le cadre d’ateliers. Grâce à l’interface intuitive d’IMMERSITE®, chaque citoyen a la capacité de se déplacer dans la ville et de visualiser l’impact d’inondations. Ces échanges constituent une opportunité unique pour sensibiliser le grand public aux problématiques associées au changement climatique mais également pour discuter collectivement de projets d’amélioration des infrastructures.

La reconstitution numérique de la ville, réalisée à l’aide d’un logiciel de reconstruction 3D s’appuyant sur des relevés photogrammétriques[1], a également permis la représentation des impacts/bénéfices associés aux solutions envisagées pour améliorer la protection vis-à-vis du risque d’inondation.

 Alimenté par les expertises techniques des partenaires du consortium du projet SHELTER, Dordrecht a pour ambition de développer plusieurs scénarios d’évolution des quartiers prioritaires de la ville et de les intégrer dans IMMERSITE®. Une nouvelle fois, l’enjeu est double : permettre aux experts techniques une visualisation aisée et faciliter le partage d’informations lors de phases de concertation avec les citoyens.  

Interagir simplement avec une maquette 3D

L’expérimentation menée par Dordrecht livre deux enseignements : l’utilisation d’un environnement 3D réaliste et immersif facilite les réflexions techniques et la concertation. De plus en plus utilisées, les maquettes numériques permettent une représentation rapide de scénarii variés, utiles pour simuler des situations climatiques plus ou moins extrêmes. L’innovation dans le cadre du projet mené par la ville de Dordrecht réside dans l’interaction avec la matière 3D. Exit la souris et le clavier pour faire place à des objets sur-mesure facilitant la navigation dans l’univers numérique reconstitué. Un frein à l’utilisation des maquettes 3D est ainsi levé pour aborder avec un large public de nombreuses thématiques. L’adaptation au changement climatique en est le parfait exemple.

Article signé Alexandre ESCUDERO, Responsable Equipe Performance Environnementale – Manager, NOBATEK/INEF4

Crédits photos :

Photo 1: SHELTER project: https://shelter-project.com/openlab/3/dordrecht/

Photo 2: NOBATEK/INEF4.

Photo 3: NOBATEK/INEF4 (screenshot modèle 3D de la ville de Dordrecht réalisé dans le cadre du projet SHLETER).

 

[1] La reconstitution ou l’intégration de modèles 3D dans IMMERSITE peut s’effectuer à partir d’un large panel de formats de données (.3DS, .fbx, .obj, etc.) et ne nécessite pas obligatoirement de mise à l’échelle ou de géoréférencement. Modèles 3D issus de logiciels de modélisation (Revit, Sketchup, Allplan, Archicad, etc.), mesh 3D ou encore nuages de points peuvent être utilisés comme données d’entrée dans IMMERSITE.


Article suivant : La gestion du risque de crue de Seine à la CPCU

Retour à la page d'accueil du dossier

 

UN DOSSIER RÉALISÉ AVEC LE SOUTIEN DE :

 

Partager :