Cas pratique : la plus haute tour en bois se construit en Norvège

81 mètres et 18 étages, 350 mètres et 70 étages, l'inflation est de mise du côté des gratte-ciels en bois. Avec 81 mètres dont 18 déjà construits, la tour Mjøstårnet devrait conserver quelques temps son titre de bâtiment en bois le plus haut du monde, avant de se faire rapidement dépasser, notamment par les monstres japonais de plus de 300 mètres. Petit tour du propriétaire.

Construire en bois sans pylône d'élévation en béton est désormais d'actualité, comme en témoigne la tour Mjøstårnet construite à Brumunddal au nord d'Oslo. Pensée comme un démonstrateur, celle-ci annonce des délais de construction imbattables grâce à la pré-fabrication des éléments et l'absence d'échaffaudages extérieurs pour la construction. Par ailleurs, la résistance au feu sera supérieure à celle des tours traditionnelles. A l'intérieur, on retrouvera tout ce qui est aujourd'hui possible dans un gratte-ciel en termes de mixité avec une piscine, des bureaux, un hôtel ou des appartements.

Au-delà de l'effet d'annonce, ce projet permet d'en savoir plus sur le bilan carbone réel de ce type de construction. Moelven, le constructeur estime ainsi pouvoir réduire de 85% l'empreinte carbone de la structure porteuse et de 30% l'empreinte carbone générale du bâtiment. Des données à prendre, bien sûr, avec des précautions pour le moment.

Retrouvez plus d'informations sur le projet avec cette web-série très artistique qui propose néanmoins des informations intéressantes.

 bâtiment
 bois
 gratte-ciel
 bilan carbone

Auteur de la page

  • Clément Gaillard

    Responsable Web Editorial

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     bâtiment
     bois
     gratte-ciel
     bilan carbone