Tendances Green Solutions Awards 2019 #4 - Mieux construire pour réduire l’empreinte carbone

Publié par La rédaction C21

L'un des aspects que nous nous aventurerons à qualifier de positif de ces Green Solutions Awards est la prise en compte de l'empreinte carbone. Rares bien sûr sont les bâtiments à proposer une analyse de cycle de vie en bonne et due forme (qui fait d'ailleurs débat), mais la réflexion est là et sérieuse. Nous remarquons aussi une vraie analyse de l'usage des matériaux biosourcés après quelques années de (re)découverte béate. Reste un E+C- encore trop abstrait malgré une échéance proche.

4.1. Réemployer, réutiliser, recycler, changer l’usage, rénover

Réemployer, réutiliser, recycler, changer l’usage, rénover, autant de mots qui s’inscrivent en filigrane des études de cas de cette année. Réduire l’empreinte carbone passe en effet d’abord par partir de l’existant et des projets emblématiques de réemploi, recyclage et réutilisation comme la Résidence des Fuschias en est un exemple frappant. Au rang des préoccupations, on peut aussi penser à la notion de reconstruire la ville sur la ville avec des projets d’extension au sol ou sur les toits et de rénovation lourde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Résidence "Les Fuschias"

 

Green Box on the roof

  Green Box on the roof

Par ailleurs, des projets de réutilisations ont fait leur apparition, que ce soit au niveau même du bâtiment comme dans le cas de l’Opéra Confluence d’Avignon ou de la réutilisation du matériau. Des projets comme le hangar à Vanille ou les octuplés de Pont de Salars sont en effet construits à partir de palettes de bois déclassées.

 

Opéra Avignon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Opéra confluence d'Avignon

 

Hangar à Vanille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

hangar à Vanille

 

 

Les octuplés de Ponts de Salars

 

4.2. Les matériaux biosourcés

Cette tendance n’est pas nouvelle, elle s’inscrit dans une dynamique déjà en place. Néanmoins, le recours aux matériaux biosourcés se démocratise. A défaut de vraies filières, on les retrouve dans toutes les typologies de bâtiments. Présent cette année pour la première fois dans l’édition France des Green Solutions Awards, mais déjà palpable en région, le développement des projets ruraux biosourcés a le vent en poupe. Ceux-ci sont portés à la fois par la maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d’œuvre ou des associations de constructeurs. Les biosourcés rejoignent alors les débats de société sur l’économie circulaire et les circuits courts.

 

Lurais

Longère à Lurais

 

Immeuble petit Jean

Immeuble petit Jean

En Allemagne, pays historiquement précurseur en la matière, le biosourcé a définitivement gagné les grands centres urbains, comme l’illustre la Newtonprojekt Haus 1 construite à Berlin.

Newtonprojekt Haus 1 

 

4.3. Les matériaux bas carbone

Le béton bas carbone ou recyclé est aujourd’hui une évidence dans les projets français durables qui utilisent ce mode de construction. Il en va de même pour le bois, dont l’industrialisation des procédés existe déjà, mais est adoptée à marche forcée par les grands groupes du BTP. Bouygues en est une bonne illustration avec le projet Sensation, le plus haut immeuble actuel en bois en France. La vision très bois de la ville de Paris et de l’instance en charge de la réalisation des infrastructures des JO de Paris 2024, n’y sont certainement pas étrangères.

Sensation

Sensation

 

Par ailleurs dans les constructions plus traditionnelles, notamment sous climat chaud, la dynamique est celle d’une meilleure mise en œuvre du béton en réduisant l’épaisseur de celui-ci lorsque cela est possible.

En Afrique, la terre crue fait son grand retour au Mali, Sénégal, mais également en Egypte avec la Mosquée de Basuna. Ce matériau fait le bonheur des constructeurs en zones urbaines comme rurales et s’adapte à des projets ambitieux ou à l’une des problématiques récurrentes du continent : la construction rapide et économique de logements.

Mosquée de Basuna

Modéré par : Izadora Alcanfôr

Autres actualités dans "Information"

Themis : Un outil de monitoring en temps réel pour analyser le comportement énergétique et thermique des bâtiments

Publié le 20 sept. 2019 - 11:03

Dès 2016 le laboratoire de Clermont Ferrand du CEREMA a cherché à intégrer l’internet des objets dans les opérations d’instrumentation des bâtiments. Ces travaux qui ont duré environ deux ans ont abouti à la conception d’un produit (...)

«L’Afrique représente-elle le futur des territoires pour le reste du monde ?» par Stéphan-Eloïse Gras

Publié le 20 sept. 2019 - 10:21

Alors que la planète brûle, impossible de ne pas se demander où et quels sont les futur.s. des territoires durables. Où trouver des innovations au service de territoires inclusifs et résilients, peu consommatrices de ressources et (...)

Un futur où rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme 

Publié le 20 sept. 2019 - 10:09

Selon la Banque Mondiale, l’Afrique subsaharienne a généré 174 millions de tonnes de déchets en 2016 et devrait en produire trois fois plus en 2050. Dans un paysage de poubelles saturées, se pose la question de la gestion des déchets (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus