Zones à faibles émissions mobilité : les mesures pour lutter contre la pollution de l’air

546 Dernière modification le 27/10/2022 - 11:36
Zones à faibles émissions mobilité : les mesures pour lutter contre la pollution de l’air


Le mardi 25 octobre 2022 à l’occasion du 1er comité ministériel sur les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m), le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre la pollution de l’air dans les agglomérations.

Développer les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m)

La pollution de l’air entraine plus de 40 000 décès par an. Dans les grandes agglomérations, le secteur des transports représente plus de la moitié des émissions. Les lois d’orientation des mobilités (2019) et climat et résilience (2021) ont fixé un cadre et des obligations pour instaurer des zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m).

Il existe aujourd’hui 11 agglomérations qui ont mis en place une ZFE-m : Paris, Lyon, Aix-Marseille, Toulouse, Nice, Montpellier, Strasbourg, Grenoble, Rouen, Reims et Saint-Etienne. D’ici 2025, 32 ZFE-m supplémentaires seront créés (dans les agglomérations de plus de 150 000 habitants).

Pour aller plus loin, et réduire la pollution atmosphérique dans les ports, Le gouvernement lance également des travaux d’expérimentation avec les collectivités volontaires afin de réduire les émissions associées aux zones portuaires.
 

Lire la suite

 

Actualité publiée sur MTES - Ministère écologie
Consulter la source

Partager :