[REX] Réhabilitation EnergieSprong au gaz vert de 99 logements locatifs

[REX] Réhabilitation EnergieSprong au gaz vert de 99 logements locatifs

L'OPAC de la Savoie, bailleur social majeur de la région Auvergne-Rhône-Alpes, entreprend la rénovation énergétique de son parc de logements sociaux. Avec 6 300 logements à rénover, le bailleur est en recherche d'un modèle efficace et réplicable pour éliminer les passoires thermiques.

Le projet de rénovation MASSIRENO ENERGIESPRONG de 2 immeubles à Montmélian (73) illustre cette volonté. En plus, le bailleur a choisi d'opter pour du gaz vert, dans une stratégie de recherche d'un mix énergétique local vertueux. C'est le premier projet à intégrer du biométhane dans le cadre d'une rénovation ENERGIESPRONG. Retour d'expérience avec Philippe Marteel, Responsable Patrimoine de l'OPAC de la Savoie.

 

Une rénovation en site occupé ambitieuse grâce à la démarche EnergieSprong


Dans le cadre du plan de relance développé pour faire face à la crise sanitaire, l'appel à projets MassiRéno lancé en décembre 2020, visait la massification de la rénovation de logements locatifs en France. L'OPAC de la Savoie y a postulé pour deux de ses immeubles et a été désigné lauréat, profitant ainsi d'une aide financière de plus d'1,5 millions d'euros. L'OPAC de Savoie a cependant souhaité aller plus loin que le cahier des charges afin d'anticiper les exigences croissantes de la règlementation environnementale.

Dans cette optique, la démarche EnergieSprong est apparue comme la plus pertinente. Ce mouvement européen lancé en 2012 "œuvre à démocratiser l’accès au plus grand nombre à des rénovations très performantes, rapides, qualitatives, attractives et confortables, en s’appuyant notamment sur de nouvelles méthodes d’industrialisation de la rénovation, et sur un cahier des charges basé sur des exigences de résultats plutôt que de moyens" (source). Les deux bâtiments à Montmélian correspondaient aux critères EnergieSprong : pas de balcons et une forme cubique lisse. Aidé par la société Greenflex, le bailleur a désigné l'Assistant à Maîtrise d'Ouvrage 3S CONCEPT en vue d'une consultation en marché de conception, réalisation, exploitation, maintenance. Le Groupement piloté par la société CAMPENON BERNARD a été retenu.

Dans le cadre des rénovations, plus de 5 000 m² de façades ITE seront isolées avec des panneaux PANOBLOC (Techniwood) équipés préalablement en usine, de menuiseries, embrasures, occultations et parements extérieurs. Cette solution constructive bois triple performance est plus chère qu'une façade en ITE classique, mais est plus durable et nécessite moins d'entretien au cours du temps. Au total, ce sont 579 m3 (soit 33 kg/m² en quantité réelle) de matériaux biosourcés qui sont mobilisés pour les travaux. 

Pour améliorer la qualité de vie des locataires, le bailleur a choisi d'installer des balcons. Ces derniers servent également d'ombrières, améliorant ainsi le confort d'été des logements. Pour le confort d'hiver, les entrées ont été dotées de sas thermiques pour réduire les déperditions. En général, pour ce projet, le bailleur a favorisé des techniques, des matériaux, des éléments plus coûteux mais aux besoins d'entretien moindre. Les travaux s'inscrivent donc dans une conception de prix global et dans une vision sur le long terme.

Les travaux sont entièrement effectués en site occupé. Pour faciliter l'opération, une entreprise générale est présente sur le site durant la totalité du chantier afin d'établir un dialogue constant entre locataires et intervenants. Un site internet et une ligne téléphonique dédiés sont également mis à disposition. Ainsi, les interventions peuvent être mieux adaptées aux activités des locataires, ce qui diminue les délais de livraison. Il faut compter entre 8 et 10 jours seulement par logement pour entreprendre la totalité des travaux ! De plus, la démarche Energiesprong prévoit un accompagnement des habitants après les travaux, les sensibilisant ainsi aux nouveaux systèmes énergétiques.

 

Le choix du biométhane


Les choix énergétiques consistent un autre aspect intéressant du projet. Pour ces deux immeubles, le poste de consommation énergétique le plus important était le chauffage, assuré par des chaudières gaz naturel en très bon état. Initialement, l'OPAC envisageait d'utiliser du granulé bois pour ce poste, la ressource étant abondante dans la région dû à la présence d'une scierie à proximité. Cependant, le bailleur a croisé le chemin de GRDF, qui a pu présenter ses solutions de chaudières au biométhane. Le bailleur a finalement choisi cette proposition car elle permet de conserver les chaudières existantes, tout en divisant la consommation dédiée au chauffage par 4. Cela permettra également d'inscrire l'opération dans le déploiement d'une stratégie énergétique locale et résiliente. En Savoie, 10 projets de production de gaz renouvelables font l'objet d'études de réalisation afin de soutenir le développement d'un mix énergétique plus vertueux et plus résilient face aux aléas climatiques, politiques, sanitaires et économiques. 
 

Développement et avantages du gaz vert

Contrairement au gaz naturel, le gaz vert est une ressource renouvelable, à l'impact environnemental limité (44geqCO2/kwh - base carbone) obtenue grâce à la valorisation des déchets agricoles ou des eaux usées. Ces derniers sont transformés en gaz grâce à la méthanisation, à la méthanation ou à l'hydrogène. 

Le potentiel de production de gaz vert à l'horizon 2050 est de 420 TWh ; ce qui permettrait de couvrir 100% des usages. De plus, le gaz vert peut être injecté directement sur le réseau existant, réduisant ainsi les investissements requis et la pollution générée par la construction de nouvelles infrastructures.


Le bailleur poursuit l'objectif de réhabiliter des bâtiments quasi passifs - les conditions météorologiques de la région permettant difficilement d'atteindre le niveau d'énergie positive. Pour cela, des panneaux photovoltaïques ont été installés sur les toits pour une surface de plus de 350m². Sur leurs 5 premières années de vie, ils produiront environ 91 500 kWh.an, électricité ensuite revendue pour participer au financement. Au final, les consommations tout usages atteindront 55,5 kWhEF/m²SHAB.an !

 

Un modèle réplicable


La Savoie est un territoire en fort développement, notamment autour des ville de Chambery et d'Aix-les-Bains. L'OPAC73 gère 22 000 logements sur la Savoie et notamment leur entretien et leur rénovation thermique et technique. En 2021, l'investissement pour ces postes a représenté environ 60 000 € par logement. Ce parc immobilier regroupe un nombre conséquent de bâtiments avec des DPE défavorables (E, F, G) ; notamment dû aux besoins en chauffage en altitude et aux températures parfois élevées en été. Et cela, même pour des bâtiments déjà rénovés ! Mais surtout dû au coefficient pondérateur de 2,3 entre énergie primaire et énergie finale sur les consommations électriques, énergie quasi systématiquement utilisée sur les bâtiments dans les stations de sports d'hiver pour couvrir les besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire.

Ces facteurs ont poussé le bailleur à s'engager dans une forte politique de développement durable. Pour cela, un plan d'action sur 10 ans est en cours de rédaction. Le projet présenté dans cet article a pour objectif de mettre en œuvre une des fondations de cette stratégie : concevoir un modèle de rénovation énergétique globale et performante qui réduit les besoins d'entretien sur le long terme et qui a le potentiel pour être reproduit sur l'ensemble du parc. De plus, s'y ajoute un aspect économique à travers l'objectif de maîtriser l'augmentation des charges locatives due aux travaux. Avec 6 300 logements concernés, l'enjeu est de taille. 

Ce projet sera livré en septembre 2023 et montrera la voie pour le reste du parc du bailleur. Le modèle sera simple à répliquer une fois les entreprises, matériaux, techniques, dispositifs identifiés. L'objectif est également d'étendre l'usage du biométhane pour le chauffage et la production d'eau chaude des logements ! 

 

Article rédigé par Mariette Guermonprez - Construction21, La rédaction

 bâtiment
 rénovation
 logement
 energiesprong
 santé et confort
 REX
 énergie
 gaz
 biogaz
 énergies renouvelables

Auteur de la page

  • Ludovic GUTIERREZ

    Responsable Grands comptes

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     bâtiment
     rénovation
     logement
     energiesprong
     santé et confort
     REX
     énergie
     gaz
     biogaz
     énergies renouvelables