Carte des îlots de chaleur des arrondissements de Paris

  • par Eric LARREY
  • /
  • 2022-06-20 08:48:15
  • /
  • France
  • /
  • 2261

La cartographie des îlots de chaleur (ICU) et des îlots de fraîcheur (IFU) est un des premiers outils permettant de piloter une lutte structurée contre le réchauffement climatique en milieu urbain. Il était donc tentant d'appliquer notre Indice de Confort Thermique Urbain (ICTU) à l'analyse de la ville française communément reconnue comme la plus sujette aux effets ICU, Paris.

L'idée de cette petite étude, intégrée à notre programme de R&D sur le réchauffement climatique urbain, était d'appliquer notre indice à un espace urbain de grande dimension et de le croiser avec des informations de densité de population et de nombres d'habitants. Quel meilleur cas d'expérience que notre capitale, avec sa richesse urbaine, ses parcs et jardins ? Nous nous sommes donc intéressés à caractériser chacun des arrondissements de Paris.

Notre Indice de Confort Thermique Urbain (ICTU) a été présenté à l'occasion de la cartographie des ICU de 10 villes françaises. Il repose d'une part sur une analyse structurelle du milieu urbain (et non sur une température de sol) prenant en considération : 

  • la densité minérale :
    • densité de bâti
    • densité de sol imperméable
  • la qualité végétale : 
  • la canopée : 
    • densité de canopée
    • qualité hydrique

et d'autre part sur des modèles de quantification de l'impact de chacun de ces paramètres, issus de l'analyse de données collectées sur le terrain par des réseaux de capteurs (nombreux projets menés sur tout le territoire avec notre partenaire Hxperience).

Les cartographies présentées ici prennent en compte des données satellites de l'été 2021 pour la définition des qualités végétales et de la canopée. Une mise à jour sera prochainement effectuée avec les données 2022 afin de comparer deux années aux apports hydriques très différents.

Pour chaque arrondissement, un niveau moyen d'exposition aux ICU a été calculé. Le graphe suivant présente la synthèse du niveau d'exposition de chaque arrondissement de Paris, caractérisé par sa densité d'habitants (hab/ha) et son nombre d'habitants (surface des disques).

Le 12e arrondissement présente un niveau d'exposition à l'effet ICU très avantagé par la présence, sur son territoire, du bois de Vincennes. Nous l'avons conservé comme tel, sachant qu'en se limitant à la zone purement urbaine, sa position serait sensiblement modifiée.

Des analyses complémentaires seront menées dans les semaines à venir et viendront compléter ce premier panorama.

1er arrondissement :

2e arrondissement : 

3e arrondissement :