Dubaï, porteur de modernité avec des bureaux imprimés en 3D

Dubaï, porteur de modernité avec des bureaux imprimés en 3D











Les Emirats Arabes Unis sont souvent le berceau des innovations architecturales les plus excentriques de la planète. « 
Office of the Future » porte bien son nom puisqu’il s‘agit du premier bâtiment entièrement conçu à l’aide d’une imprimante 3D. Dix-sept jours de construction ont suffi[1]. Le Sheikh Mohammed Al Maktoum, l’émir de Dubaï, a inauguré le 23 mai 2016 les 250 m2 de bureaux qui n’auront couté que 140 000 $.

Des modules préfabriqués en 3D

In this Tuesday, May 31, 2016 photo, two women pass what the United Arab Emirates says is the world’s first functional office building made using three-dimensional printer technology, in Dubai, United Arab Emirates. Dubai’s ruler quietly inaugurated the whitewashed buildings last week, not far from the site of a planned "Museum of the Future" that’s due to open in 2018. Dubai hopes the project will kick-start its plans to transform the sheikhdom into an incubator for emerging technologies. (AP Photo/Kamran Jebreili)

Bureaux imprimés en 3D à Dubaï © AP Photo/Kamran Jebreili

C’est la société chinoise, Winsun Global qui a préfabriqué les éléments du bâtiment « Office of the Future » dans son usine, à l’aide d’une imprimante géante de 10 m de haut sur 32 m de long. La machine fonctionne avec une technologie similaire au procédé FDM consistant à superposer des couches de béton composite. Les éléments ont ensuite été transportés et assemblés directement sur le site à Dubaï.

Depuis plus d’un an, Winsun s’illustre avec des projets expérimentaux comme des maisons, des villas, des immeubles en impression 3D ; ils se sont imposés sur le marché.

« Office of the Future » a été construit à partir de béton, de plastique renforcé et de fibre de verre. Certains éléments de la plomberie, du système de climatisation, de l’électricité et des télécommunications auraient également été imprimés en 3D.

Les avantages de cette fabrication sont incontestables :

  • réduction des coûts salariaux* de 50% par rapport aux techniques de construction traditionnelles
  • réduction du temps de construction
  • possibilités énormes de création design
  • réduction des déchets de constructions.

 

 

L’impression 3D pourrait-elle devenir écologique ?

C’est en tout cas, l’ambition de la plateforme française collaborative Construction 3D, lancée par un fabricant d’imprimantes 3D et un designer. Ils souhaitent de plus que cette technologie permette à chacun de se loger décemment. A l’horizon 2030, Dubaï prévoit dans le cadre du projet « Dubaï 3D Printing Strategy » que 25% des nouvelles constructions de la ville soient réalisées en impression 3D.

Intérieur des bureaux imprimés en 3D © WinSun Gouvernment

Intérieur des bureaux imprimés en 3D © WinSun Gouvernment

[1] Au total 18 personnes ont participé à la construction, dont un spécialiste de l’impression 3D, sept ouvriers et 10 électriciens.

 

Article publié sur Mondial du bâtiment
Consulter la source

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes