#27 - Cas pratiques en Maison individuelle

La RE2020 a pour objectif de construire des bâtiments alliant sobriété énergétique, confort thermique en période estivale et une faible empreinte liée aux émissions de gaz à effet de serre. Avec une application au 1er janvier 2022, cette réglementation a déjà pris place pour les bâtiments résidentiels. Des premières analyses sensibilités ont pu être réalisées et les acteurs du secteur résidentiel commencent à prendre leurs marques. Cet article présente des cas pratiques de la RE2020 pour la Maison Individuelle sur les volets Energie, Confort et Environnement.

Présentation de la Maison Individuelle étudiée :

Nous nous intéressons à une maison de plain-pied de 100 m² représentative du marché. De typologie T4, elle comprend, une salle de bain, un WC et un cellier. Son garage est de type intégré. Sa façade la plus vitrée est orientée Sud. Le plan de cette maison peut être consulté ci-dessous.

Les descriptifs étudiés se présentent comme suit :


 

Volet Energie : sensibilités aux systèmes énergétiques :

Plusieurs systèmes énergétiques sont étudiés ; ils sont détaillés à la suite :

  • PAC Air/Eau Double service : PAC A/O DS
  • PAC Air/Air gainable (chaud seul) + chauffe-eau thermodynamique : PAC A/A-CET
  • PAC Air/Air monosplit (chaud seul) + Effet Joule (*) + chauffe-eau thermodynamique : PAC A/A-EJ-CET
  • Poêle à bois + Effet Joule (*) + CET : Poêle-EJ-CET
  • Chaudière gaz + chauffe-eau thermodynamique : CHAUD.GAZ-CET
  • Hybride : PAC Air/Eau + chaudière gaz : GEN.HYBRIDE
  • PAC Air/Eau 3 services (chauffage – ECS – refroidissement) : PAC A/O TRI

(*) Effet Joule : panneaux rayonnants dans les chambres

En zone climatique H3, des brasseurs d’air sont ajoutés dans la pièce de vie et les chambres.

Le récapitulatif suivant permet de situer les systèmes énergétiques respectant le seuil avec le descriptif STD et ceux nécessitant le recours au descriptif Opti-ITI.

Globalement, tous les systèmes énergétiques sont conformes aux seuils des indicateurs étudiés, sauf les deux cas suivants :

  • la chaudière gaz + chauffe-eau thermodynamique nécessite une dérogation gaz(*) pour respecter le seuil sur l’indicateur Ic énergie ;
  • la PAC Air/Eau 3 services : les descriptifs STD et Opti-ITI ne sont pas suffisants pour respecter le seuil sur l’indicateur Cep,nr. Le photovoltaïque en autoconsommation pourrait être une solution pour respecter ce seuil.

 

Volet Environnement : sensibilités aux systèmes constructifs :

Plusieurs systèmes constructifs sont étudiés ; ils sont détaillés à la suite :

  • Maçonnerie :
    • blocs béton (13,2 kg CO2eq/m²)
    • blocs isolants (14,8 kg CO2eq/m²)
    • Brique – variante 1 (29,5 kg CO2eq/m²)
    • Brique – variante 2 (17,7 kg CO2eq/m²)
  • Mur ossature bois + plancher hourdis
  • Mur ossature bois + plancher ossature bois

Le graphique récapitule les différents résultats obtenus pour chaque système constructif.

Le seuil Icconstruction 2022 est respecté par toutes les solutions constructives étudiées. Des modifications peuvent s’avérer nécessaires pour respecter les seuils futurs (2025 à 2031) : privilégier les produits avec données spécifiques (idéalement données environnementales – FDES/PEP –individuelles) pour éviter le recours aux DED (données par défaut), optimiser les quantités lors de la construction, recourir aux matériaux biosourcés

Volet Confort : sensibilités Degrés-Heures :

Des analyses de sensibilité sur les degrés-heures ont été réalisées sur les thématiques suivantes :

  • Gestion de protections mobiles :
    • Manuelle
    • Motorisée (base)
    • Automatique (horloge crépusculaire)
  • Masques :
    • Ajout de casquettes
  • Inertie :
    • Très légère
    • Légère
    • Moyenne (base)
    • Lourde
  • Brasseurs d’air :
    • Sans brasseur d’air (base)
    • 1 dans la pièce de vie
    • 1 dans la pièce de vie + par chambre

Le bâti de base correspond au bâti Standard RE2020 (STD) présenté en première partie avec les deux changements suivants :

  • Remplacement des volets roulants automatiques par des volets roulants motorisés
  • Suppression des brasseurs d’air

Ces modifications ont été faites pour bien distinguer l’impact de chacun des leviers testés. 

De ce fait, le cas de base correspond à un projet d’inertie moyenne caractérisé par une gestion de protections mobiles motorisée et ne comprenant pas de brasseur d’air.

Les résultats en zone climatique H3 se présentent ainsi :

En zone climatique H3, l’inconfort peut être bloquant pour un projet. Les variantes Volets Roulants (VR) manuels, inertie très légère et légère ne respectent pas le seuil DHmax de 1250 °C.h.

L’analyse des variantes étudiées amène les conclusions suivantes :

  • La gestion des protections mobiles agit de manière efficace sur les degrés-heures ;
  • L’inertie a un rôle important à jouer sur le confort ;
  • Les brasseurs d’air permettent de réduire les DH également de manière efficace.
     

Conclusion : importance d’une analyse tri-dimensionnelle :

Les simulations présentées permettent de prendre compte de la sensibilité des indicateurs de la RE2020. Il est toutefois judicieux de rappeler que les volets énergie, confort et environnement interagissent entre eux. Etudier un projet dans son ensemble est important pour définir les choix technico-économiques les plus adaptés au bâtiment.

Un article signé Hala Rochdi, ingénieure d’études à Bastide Bondoux

 


Article suivant : #28 - RE2020 & acoustique : perspectives

Retour à la page d'accueil du dossier

 

UN DOSSIER RÉALISÉ AVEC LE SOUTIEN DE :

 

 bâtiment
 DossierConstruction21
 réglementation
 transition écologique
 RE2020
 dossierRE2020

Auteur de la page

  • Hala ROCHDI

    Ingénieure d'études

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     bâtiment
     DossierConstruction21
     réglementation
     transition écologique
     RE2020
     dossierRE2020