Une nouvelle ambition RSE pour BNP Paribas Real Estate

 BNP Paribas Real Estate  RSE  Développement Durable  bâtiment durable  efficacité énergétique  property management  investment management

Le Développement durable et la RSE font partie intégrante des activités de BNP Paribas Real Estate. Avec les récents accords mondiaux sur le développement durable, les changements climatiques, les futures règlementations nationales et européennes, le moment était opportun de réviser et d’actualiser leur stratégie de Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE). Catherine Papillon, Directrice Internationale Développement Durable/RSE de BNP Paribas Real Estate nous explique cette nouvelle vision appelée « Inspire Real Estate 2020 ».

Quel est l’objectif derrière cette nouvelle stratégie développement durable/RSE ?

Catherine Papillon : « Inspire Real Estate 2020 », concerne l’ensemble de nos métiers, fonctions et territoires. Cette stratégie traduit notre ambition de construire des offres de produits et services innovants avec nos clients et partenaires, créateurs de valeurs partagées, et  ainsi contribuer au développement de la ville durable. Nous sommes convaincus que la RSE est un véritable levier de performance et d'innovation pour l'entreprise. C'est une manière de nous engager différemment auprès de nos clients et partenaires. Elle donne aussi plus de sens au travail des collaborateurs, renforce leur adhésion et permet d'attirer les nouveaux talents.

Comment avez-vous procédé pour impliquer l’ensemble des parties prenantes du secteur immobilier ?

C.P. : Nous avons sollicité 6 600 parties prenantes clés dans les 12 pays d’Europe où nous sommes présents. Ils représentent l’ensemble des acteurs avec lesquels nous interagissons au quotidien : partenaires internes (salariés, partenaires sociaux, actionnaires), partenaires d’affaires (investisseurs, utilisateurs, collectivités locales, aménageurs, fournisseurs et prestataires de services), régulateurs de marché (organismes de certification, autorités de régulation, fédérations et associations professionnelles) et influenceurs sociétaux (médias, analystes, associations). Au travers de cette consultation, nous avons voulu identifier les enjeux sur lesquels nos parties prenantes nous attendaient et renforcer le dialogue avec elles.

Quelles ont été les conclusions de cette étude et sur quels engagements a-t-elle débouché ?

C.P. : Il est intéressant de s’attarder sur quelques chiffres. 53% des répondants, considèrent le niveau de responsabilité sociétale de BNP Paribas Real Estate  « pionnier ou engagé », contre 39% qui l’ont considéré « modéré ». Cela nous a confortés dans notre volonté  d’aller plus loin dans notre stratégie RSE.  Les parties prenantes interrogées se sont également exprimées sur 28 enjeux que nous avions identifiés, en les classant par ordre d’importance. C’est à partir de ce classement que nous avons élaboré la matrice de matérialité de BNP Paribas Real Estate.

Cette consultation nous a permis d’affiner notre nouvelle vision RSE appelée « Inspire Real Estate 2020 » et de la traduire en 12 engagements. Nous souhaitons  proposer des offres de services et des produits responsables,  réduire les impacts environnementaux de nos activités, favoriser le développement et  l’engagement  de nos collaborateurs tout en étant un acteur responsable et engagé du secteur de l’immobilier.

Concrètement comment se traduisent  ces engagements dans vos différents métiers ?

C.P. :  A titre d’exemples :

Nos équipes de promotion immobilière, visent les scores les plus élevés dans les certifications des immeubles qu’elles conçoivent. City Lights en est un très bel exemple avec une certification BREEAM niveau Excellent et une certification HQE Exceptionnel.

En property management, nous développons une politique de green management pour accompagner nos clients et les utilisateurs avec une offre de services sur mesure.

En investment management, nous soutenons et  participons  au concours CUBE2020 organisé par l’IFPEB autour des usages vertueux des bâtiments tertiaires et de l’optimisation de leurs consommations énergétiques.  

Nous soutenons  des initiatives solidaires telles que Solid’Office, l’immobilier tertiaire en mettant  à disposition des espaces de bureaux vacants pour permettre à des demandeurs d’emploi d’accéder à des espaces de travail à moindre coûts. Nous sommes à l‘origine de 2 des  4 espaces Solid’Office existants.

Par ailleurs, nous avons l’ambition de promouvoir la qualité environnementale du bâtiment et d’agir sur les moyens de produire la ville, c’est d’ailleurs notre engagement n°10.  Ainsi, nous participons à une étude à frais partagés sur la valeur immatérielle immobilière aux côté de Gecina, Bouygues Construction ; Foncière des Régions ; SERCIB ; Bolloré ; Engie ; Ivanhoé Cambridge ;EDF et Saint Gobain. L’objectif est de définir un modèle  pour mesurer l’impact du bâtiment sur le confort et l’efficacité au travail de ses occupants. Les résultats de cette étude collective seront connus  et partagés à l’automne 2017.

Enfin nous souhaitons contribuer au rayonnement et à la connaissance du secteur immobilier et de la construction de la ville. Nous apportons notre soutien à La Fondation Palladio ou encore la chaire immobilier et développement durable de l’ESSEC, dont le thème d’étude proposé cette année aux étudiants est l’impact des Jeux Olympiques sur le Grand Paris et la région Ile de France.

Quelles sont les prochaines étapes ?

C.P. : Il nous faut encore travailler sur les indicateurs de performance de notre stratégie et les objectifs à horizon 2020, puis de définir les plans d’actions pour les atteindre.

Modéré par : Sylvain Bosquet

Autres actualités dans "Information"

EnerJ-meeting 2020 Paris - Découvrez le programme

Publié le 20 janv. 2020 - 08:56

La 4e édition d'EnerJ-meeting se tiendra le 6 février au Palais Brongniart. Il rassemblera 2 000 participants, décideurs et donneurs d'ordre, instances publiques, prescripteurs dans la maîtrise d'ouvrage et la maîtrise d'oeuvre du (...)

[Dossier Quartiers Bas Carbone] #4 - Exprimer la performance d’un quartier par l’usager

Publié le 17 janv. 2020 - 12:30

Inspiré par le label E+C- à l’échelle bâtiment, le projet ADEME Quartier E+C- a pour objectif d’étendre l’évaluation de la performance énergie et carbone à l’échelle quartier. Ce changement d’échelle bouscule les indicateurs de perfor (...)

[Dossier Quartiers Bas Carbone] #3 - Saint-Julien-en-Genevois : premier quartier bas carbone de Haute-Savoie

Publié le 17 janv. 2020 - 12:02

UrbanEra, la direction des Grands Projets Urbains de Bouygues Immobilier a remporté l’aménagement du quartier bas carbone de Saint-Julien-en-Genevois en Haute-Savoie, en proposant le 1er quartier avec cette caractéristique dans le (...)


Commentaires