Comment transformer les villes avec le big data

 data  données  ville durable
Publié par BTA Climate KIC

Le traitement des données est essentiel dans la bonne gestion des villes. En lançant le projet Building Market Brief Report (BMB) en 2017 en Suisse puis l’outil City BMB à l’échelle européenne, la EIT Climate-KI et CUES Foundation & partners avaient l’ambition de de comparer les villes entre elles par le biais des datas pour accélérer la transition énergétique. A situation équivalente, solutions durables reproductibles ou sources d’inspiration, tel était leur raisonnement. Deux ans plus tard, les projets pilotes commencent à donner leurs résultats en France, au Royaume Uni, en Allemagne, au Pays-Bas, en Pologne, en Italie et en Espagne. Explication avec le coordinateur du projet York Ostermeyer.

Quels sont les défis auxquels les villes sont confrontées ?

 

Les villes ont des objectifs ambitieux en matière de réduction des émissions de CO2, mais en raison du manque de données, elles ne savent souvent pas où elles en sont dans ce domaine. Il est important de savoir où en est la ville en termes de données quantifiées, d'état du parc immobilier et des systèmes énergétiques, par exemple. Mais le débat est encore plus complexe, car certaines décisions clés sur la mobilité, les déchets et la décarbonisation du réseau électrique ne sont pas prises au niveau de la ville mais par des acteurs externes. Les villes ont du mal à cartographier ces tendances et, si elles disposent des données nécessaires, à identifier les moyens/stratégies réalisables pour atteindre leurs objectifs pour 2030 ou 2050.

 

On appelle le big data le "nouveau pétrole".  Comment peut-il servir le gouvernement local et les villes ?

 

Pour une ville, c'est un moyen d'évaluer sa situation actuelle, d'identifier les points chauds et de surveiller l'effet ou le progrès amené par les mesures qu'elle souhaite mettre en œuvre. Voulons-nous que les données soient commercialisées ? En d'autres termes, est-ce que je veux que nos données soient "le pétrole", est une question clé. Je pense que nous servons au mieux le gouvernement local en donnant accès à une base de données objective et anonyme sous la forme de données synthétiques. C'est ce que nous faisons à la Fondation CUES. Mais une chose est sûre : les villes ont besoin d'aide pour gérer les données et réduire les émissions de carbone.

 

Le maire a-t-il besoin de certaines compétences pour lire le City Building Market Brief Report ?

 

Non, ce n'est pas le cas. La Fondation CUES consacre beaucoup d'efforts pour afficher les données sous une forme très intuitive. Même si un indicateur spécifique n'est pas clair, vous pouvez toujours vous comparer à d'autres villes similaires à la vôtre. Après tout, nous ne voulons pas comparer les métropoles aux villages. La méthodologie CUES permet de le faire sur la base de méthodes académiques transparentes. Dans le City Building Market Brief Report (City BMB), nous fournissons au maire des informations essentielles pour éclairer les décisions et les stratégies d'une ville durable et climatiquement neutre.

 

Quels types de données trouve-t-on dans le City BMB ? Qu'est-ce que c'est, qu'est-ce que ce n'est pas ?

 

Tout d'abord, le lecteur trouvera des données sur l'état actuel du parc immobilier dans une ville donnée. Quelles sont les typologies de bâtiments de la ville ? Quel est leur âge, quel est leur niveau d'efficacité énergétique ? Dans un monde idéal, la ville dispose de toutes ces données, mais c'est souvent sur support papier et présente de graves lacunes. Nous prenons ensuite les données statistiques nationales pour combler les lacunes par des liens logiques. Cela donne une base assez exacte pour toute discussion sur les bâtiments, et aide à comprendre la demande énergétique de la ville. 

 

Deuxièmement, nous faisons la même chose avec le système d'approvisionnement énergétique de la ville. Comment la chaleur et l'électricité sont-elles produites et fournies ? Quelles sont les options de changement ? Quelle est la situation contractuelle ?

 

Troisièmement, nous évaluons le potentiel des énergies renouvelables. Quelle quantité d'énergie renouvelable peut être créée avec quelle technologie ? Il s'agit là d'un bon point de référence pour déterminer le type d'énergie qu'une ville peut se permettre d'utiliser et l'efficacité énergétique qu'elle peut atteindre. Après tout, il ne s'agit pas d'économiser de l'énergie - il s'agit de réduire la consommation au point de pouvoir l'approvisionner de manière rentable en énergie renouvelable.

En fonction des données disponibles, nous ajoutons la dimension spatiale à l'analyse précédente, pour mieux coupler l'offre et la demande et adapter les solutions au tissu urbain de la ville.

 

Enfin, nous évaluons la structure organisationnelle de la ville. Surtout dans les grandes villes, nous avons souvent plusieurs départements et bureaux qui s'occupent du même sujet.

L'ensemble de ces éléments constitue une bonne base, non seulement pour créer les voies les plus rentables vers la décarbonisation, mais aussi pour déterminer les moyens réellement réalisables compte tenu de la configuration et de l'organisation politiques et les mesures nécessaires pour les soutenir.

 

La première BMB City est à Louvain, en Belgique. Pourquoi cette ville ?

 

Nous coopérons avec la mission "Un million de rénovation de bâtiments" de l' EIT Climat KIC, le plus grand partenariat public privé d'Europe sur l'innovation à faible émission de carbone. Ensemble, nous travaillons intensément avec la ville de Louvain dans l'un de ses projets phares. Louvain combine ce dont nous avons besoin : une grande ambition, la volonté de coopérer et l'intérêt pour une approche fondée sur les faits. Dans l'ensemble, c'est une excellente configuration pour peaufiner notre concept.

 

Quels sont les avantages de la City BMB ?

 

Il contient des informations solides sur lesquelles le gouvernement local peut développer une stratégie réaliste et rentable et avoir une bonne chance d'atteindre les objectifs de 2030 ;

2. Cela augmente la possibilité de (co)financer le changement dans la ville ; tout donateur de fonds, quel qu'il soit, demandera une quantification pour les choses à changer et où l'argent est dépensé. Ils poseront des questions telles que "Quel en sera l'effet ?" Pour cela, le gouvernement local a besoin de données ; la City BMB peut ainsi être un point d'entrée pour les organismes de financement tels que la Banque européenne d'investissement (BEI) ;

3. Il constitue un point d'entrée pour les villes dans les projets de démonstration en profondeur de l'IET Climat-KIC, tels que "1 million de bâtiments", et permet ainsi de l'intégrer dans une démarche systémique.

 

A propos d'EIT Climate-KIC, quel est son rôle dans le hub City BMB ?

 

EIT Climate-KIC est une source d'inspiration pour la Fondation CUES. Nous utilisons la pleine capacité de ce réseau pour concevoir et produire les rapports actuels sur le marché du bâtiment. L'un des domaines d'intérêt de l'IET Climat-CIC est la transition urbaine. Les experts de cette équipe conseillent les villes et les districts sur la meilleure façon de transformer les environnements urbains en balises décarbonisées et résistantes au climat. En tant que moteur de ce changement systémique, la Climate-KIC reconnaît l'importance des données et utilise notre contribution pour ses projets sur les villes. C'est une combinaison naturelle.

 

Quand pourra-t-on lire les résultats de Louvain ? Où le trouver ?

 

Je pense que nous pourrons avoir les premiers retours d'ici la fin de 2019. Ce sera ensuite soumis à un processus d'examen par l'intermédiaire d'experts locaux et sera ensuite mis en page. Vers mars 2020, il sera disponible sur notre page d'accueil www.cuesanalytics.eu. Si vous y téléchargez un rapport national et laissez votre adresse e-mail, vous serez également informé de tout nouveau rapport ou mise à jour.

 

Et si vous voulez un rapport BMB pour votre ville ?

 

Ça dépend. Si vous voulez simplement le rapport, il suffit de nous contacter. On va s'asseoir ensemble et voir comment on peut lancer tout ça. Il est aussi possible de s'engager avec nous dans la mission "Un million de rénovation de bâtiments". Dans les deux cas, merci de nous le faire savoir via notre mail : info@cuesanalytics.eu et nous verrons ensemble la meilleure façon de mettre cela en place pour votre ville.

Modéré par : Clément Gaillard

Autres actualités dans "Information"

[Guides et publications] Coût des protections contre les aléas littoraux

Publié le 21 févr. 2020 - 10:57

Cet ouvrage est destiné à comparer les stratégies de protection contre les aléas littoraux sur le long terme et à éclairer le choix concernant les aménagements de protection. Ce guide expose les stratégies envisageables et apporte (...)

RE2020, bois, nucléaire, solaire : les précisions d'Elisabeth Borne sur la PPE

Publié le 21 févr. 2020 - 10:51

FEUILLE DE ROUTE. Auditionnée par la commission des affaires économiques du Sénat ce 18 février 2020, Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique, a précisé de nombreux points de la Programmation pluriannuelle de l'énergi (...)

RESILIENCE : Un bâtiment bioclimatique pour la Ferme des Possibles

Publié le 21 févr. 2020 - 10:49

Aider l’insertion professionnelle par une activité de maraîchage et de transformation agricole : c’est l’objectif de la SCIC* Novaedia. Située à Saint-Denis (93), la coopérative s’agrandit, sur un hectare en zone urbaine, pour (...)


Commentaires