Accédez au replay de notre webinar sur le BIM Vert

Le 12 juin dernier, Construction21 animait, en partenariat avec BuildingSMART France, un webinar sur Webikeo à l'occasion du Smart Bâti Day #6 dédié au BIM, dont il était aussi partenaire. Dans la thématique de l'événement, le sujet était : "Le BIM, un outil pour la performance énergétique des bâtiments et même du développement durable : comment et pourquoi ?" Vous avez manqué la conférence ou souhaiteriez la revoir ? Regardez le replay et téléchargez la présentation !

Accédez au replay
Téléchargez la présentation

Description

  • Est-ce que le BIM permet de faire des simulations et des calculs énergétiques ? Oui, la preuve par l’exemple avec deux cas concrets situés à Torcy et Noisy-le-Roy mis en avant par Hippolyte Sage de Kerexpert.
  • Est-ce que les données environnementales sont prises en compte dans le BIM et comment ? Focus et mise en perspective de l’échange des « data products » dans le BIM par Thibaud de Loynes de PRODBIM-EUROVENT et manager de l’un des groupes de travail de « la Product Room » de buildingSMART France.

Ce webinaire organisé par Construction21 avec buildingSMART France – dans le prolongement du dossier thématique « BIM vert » – apportera des réponses concrètes et stratégiques. Vous pourrez comprendre comment et pourquoi le BIM, à la fois outil et méthode de travail, est un levier pour parvenir aux objectifs environnementaux que la maîtrise d’ouvrage doit satisfaire.

Intervenants

  • Véronique Pappe, Directrice Construction21 France et international
  • Thibaud de Loynes, PRODBIM-EUROVENT et manager de l’un des groupes de travail de « la Product Room » de buildingSMART France
  • Guersendre Nagy, Responsable communication et relations publiques, buildingSMART France-Mediaconstruct
  • Hippolyte Sage, ingénieur thermique-acoustique chez Kerexpert

Les réponses à vos questions

Lors du webinar, plusieurs questions ont été posées aux intervenants. Voici les réponses :

1) Les données thermiques présentes dans la maquette ne peuvent pas être récupérées directement dans l'outil métier (si elles sont présentes ?) ?
→ Malheureusement non, mais on espère que les éditeurs des logiciels métier y arriveront rapidement. C’est un axe d’évolution afin d’éviter les doubles saisies.

2) Ce projet de dictionnaire Building smart prend-il en compte le dictionnaire développé par l'initiative Haystack aux USA développée pour faciliter les analyses techniques et énergétiques en phase en exploitation des bâtiments ?
→ Guersendre Nagy : Il existe des travaux de convergence entre le format Haystack et les IFC. Je vous engage à lire l’article suivant http://www.blog-du-bim.fr/le-blog-du-bim/articleid/947

3) ACV ? Quelle est l'unité fonctionnelle ?
→ ACV = Analyse du cycle de vie. L’ACV est une analyse multicritère, il est donc compliqué de donner une unité fonctionnelle. Ci-dessous les principaux indicateurs que l’on retrouve dans les différentes ACV : (les m² sont des m² de plancher d’opération) :

  • Énergie primaire totale (kWh/m²/an)
  • Énergie primaire non renouvelable (kWh/m²/an)
  • Changement climatique (kg eq CO2/m²/an)
  • Consommation d’eau (L/m²/an)
  • Déchets dangereux (kg/m²/an)
  • Déchets non dangereux (kg/m²/an)
  • Déchets radioactifs (kg/m²/an)
  • Acidification atmosphérique (kg SO2 / m² / an)
  • Formation ozone photochimique (kq eq éthylène / m² / an)

4) Est-ce que l'ACV porte sur l'ensemble du bâtiment ou sur chacun de ses constituants ?
→ L’ACV porte sur la durée de vie du bâtiment de sa construction jusqu’à sa démolition. L’ACV bâtiment est réalisée via des FDES (fiche de déclaration environnementale et sanitaire) qui sont issues d’une ACV produit. Les 5 contributeurs pris en compte sont les suivants :

  • Donnée sur l’énergie
  • Contributeur chantier
  • Données sur l’eau
  • Contributeur déplacement
  • Contributeur composant
      • Voirie / Réseaux divers
      • Fondations et infrastructures
      • Superstructure et maçonnerie
      • Couverture – étanchéité – charpente – zinguerie
      • Cloisonnement – doublage – plafonds suspendus
      • Menuiseries intérieures
      • Façades et menuiseries extérieures
      • Revêtements des sols murs plafond – chape – peinture – produits de décoration
      • Équipements de production locale d’électricité
      • CVC
      • Plomberie sanitaire
      • Réseaux d’énergie
      • Réseaux de communication
      • Appareils élévateurs

 5) L'interopérabilité doit intégrer la phase exploitation et la sémantique utilisée dans les GTB ? 
→ Hippolyte Sage : Je ne suis pas un expert, mais si la maquette est utilisée en phase d’exploitation par un gestionnaire, il faut que la sémantique de la GTB soit intégrée dans la maquette sinon la « maquette » (base de données) est incomplète.

→ Thibaud de Loynes : Oui, les contextes métiers exploitation et maintenance seront développés dans des model view MVD métier intégrant la GTB, par exemple déjà les données maintenance des produits (logistique, encombrement, etc..) sont à intégrer ou lier dans l’objet et la maquette.

6) Différence entre Building smart et SBA (Smart building association) ?
→ buildingSMART (bSI) – créée en 1996  est une association internationale qui contribue à l’openBIM dans le domaine de la Construction (bâtiment, infrastructures) en lien avec le territoire et la ville (cf partenariat avec l’OGC). L’objectif de bSI : la continuité numérique, du BIM au digital twin et à l’asset digital dans la smart city, qui ne peuvent exister sans interopérabilité. C’est un organisme de pré-normalisation qui a une vingtaine d’antennes pour la représenter : comme bSFrance-Mediaconstruct en France depuis 1996. bSFrance développe non seulement des référentiels (des travaux prénormatifs) mais aussi des « outils de bonnes pratiques » pour accompagner les professionnels dans leur utilisation du BIM (en interne ou en projet). Présente en région, bSFrance représente toute la chaîne de valeur du BIM (MO-exploitants, users et offreurs de solutions, organisations et associations professionnelles, établissement de formation et Recherche…). La SBA (Smart Buildings Alliance) est une association nationale française créée en 2012 dédiée aux bâtiments intelligents dans le contexte de l’IoT et de la smart city : elle a commencé à essaimer en région, et rassemble les corps de métiers liés au bâtiment et aux acteurs de la Smart City, autour du concept de Smart Building.

7) Actuellement lorsqu'on parle aux architectes de la façon dont on a besoin que les murs soient modélisés, des données dont on a besoin, etc., on reçoit souvent en retour qu'ils ne sont pas là pour faire notre travail. Comment passer outre cette barrière ?
→ Normalement, un bon projet en « collaboratif ou BIM » doit être fait selon une charte. Cette charte est rédigée par l’AMO BIM et le BIM manager. Cette charte détaille les informations à saisir, comment les saisir ainsi que la personne qui doit le faire.

8) Je suis preneur de plus d'informations sur la définition des données environnementales dans les IFC et sur les définitions précises des property sets évoqués.
→ Voir le lien des définitions impact environnementaux indicateurs et valeurs : 
http://bsdd.buildingsmart.org/#concept/details/3L2_c0qU4HuO00025QrE$V
http://bsdd.buildingsmart.org/#concept/details/048bi0qU8HuO00025QrE$V

→ Guersendre Nagy : Je vous invite à lire ces deux articles du sossier BIM vert : 
https://www.construction21.org/france/articles/fr/openbim-environnement-et-analyse-du-cycle-de-vie.html et https://www.construction21.org/france/articles/fr/comment-integrer-l-information-des-fdes.html

Accédez au replay
Téléchargez la présentation


Modéré par : Alexia ROBIN

Autres actualités dans "Information"

Le secteur du bâtiment encore trop pollueur selon l'ONU

Publié le 11 déc. 2018 - 11:39

CLIMAT. Depuis Katowice en Pologne, où se tient la COP 24, l'ONU Environnement a appelé à "prendre des mesures radicales afin de permettre au secteur mondial du bâtiment et de la construction de réduire son empreinte carbone". Alors (...)

COP 24 : le rapport du Giec attise les tensions politiques

Publié le 11 déc. 2018 - 11:33

Les négociateurs ont bien avancé sur les sujets techniques. Les décideurs politiques doivent maintenant trancher les points clés pour arriver à un dispositif de mise en œuvre de l'Accord de Paris. Le dernier rapport du Giec donne lieu (...)

COP24 : l’urgence climatique n’attend pas

Publié le 11 déc. 2018 - 11:27

Entre le 3 et le 14 décembre 2018, les yeux seront rivés sur la 24e Conférence de l’ONU sur le climat, dite COP24. Cette dernière a pour objectif principal de mettre en application les mesures de l’Accord de Paris de 2015, adopté par (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus