[Rétrospective] Top 5 des études de cas les plus lues en 2023

Rédigé par

La rédaction C21

534 Dernière modification le 27/12/2023 - 00:00
[Rétrospective] Top 5 des études de cas les plus lues en 2023

Construction21 héberge de nombreuses études de cas mettant en lumière des projets de bâtiments, quartiers et infrastructures innovants. Des initiatives participatives, à de l’agriculture durable en passant par une réhabilitation inspirante, les études de cas de 2023 les plus lues !

1. La ferme de Grignon - un site expérimental à énergie positive

L’objectif derrière la ferme de Grignon : créer une plateforme de démonstration sur les questions de consommation énergétique et d’émissions de gaz à effet de serre dans l’agriculture.
Rattachée à l'établissement d'enseignement supérieur AgroParisTech, cette ferme expérimentale des Yvelines (78) revêt un aspect pédagogique en proposant divers circuits de visites centrés sur la compréhension du fonctionnement des activités agricoles et la sensibilisation aux enjeux environnementaux et nutritionnels qui y sont liés. Les visiteurs sont variés : groupes scolaires, visiteurs libres, professionnels ou chercheurs. La ferme de Grignon partage ainsi ses actions en termes d’activité durable et démontre la faisabilité et la viabilité de celles-ci.

Publiée par Ludovic GUTIERREZ pour GRDF

Découvrez cette étude de cas

2. Réhabilitation de 555 logements sociaux à Port-Saint-Louis (13)

Le projet de rénovation des résidences de l'Entreprise Sociale pour l'Habitat LOGIREM à Port-Saint-Louis comprenant 26 bâtiments, soit 555 logements sociaux fut conséquent. Isolation des façades, rénovation intérieure, réhabilitation de la chaufferie pour améliorer la performance énergétique, ainsi que la mise aux normes sécurité des bâtiments.
La consommation énergétique a été réduite de 60%, atteignant le niveau BBC Rénovation, grâce à l'intégration de panneaux solaires thermiques. L’opération a fait face aux défis de la COVID-19 et fut menée avec une approche inclusive en tenant compte des besoins des habitants.

Publiée par Sylvie Soustelle pour GRDF

Découvrez cette étude de cas

3. PLI BEL LARI - une opération de stimulation urbaine participative

Le projet "PLI BEL LARI" mené par l'association Atelier ODYSSEE à Vatable, Pointe-à-Pitre, est une initiative de relooking urbain lancée en 2014. Axée sur l'embellissement des maisons, la valorisation artistique et agricole des espaces délaissés, ainsi que l'animation urbaine, l'opération implique les habitants, artistes et commerçants.
L'un des volets du projet comprend la végétalisation d'espaces délaissés, transformant des zones abandonnées en jardins partagés. Les membres de l'association gèrent ces espaces, organisent des animations pour sensibiliser la communauté aux enjeux contemporains, et encouragent l'autosuffisance alimentaire et la préservation de la biodiversité.

Publiée par Sylvie Adelaide pour Atelier Odyssée

Découvrez cette étude de cas

4. Centre de formation des Compagnons du Devoir à Strasbourg (67)

Les Compagnons du Devoir et du Tour de France de Strasbourg ont entrepris la relocalisation de leur centre de formation en raison de l’ancienneté du bâtiment qui ne répondait plus aux normes et aux besoins en capacité d'accueil. Le nouveau centre de formation se voulait attractif et innovant sur le plan numérique, énergétique et environnemental.
Le bâtiment combine une zone d'atelier et une zone administrative/enseignement. La conception, qui comprend une isolation performante, a permis d’atteindre une performance globale de niveau RT2012 – 30 %. Une attention particulière a également été donnée à la qualité de l'air intérieur. Le projet intègre également des aspects de végétalisation, de gestion des eaux pluviales, et d'acoustique pour assurer le confort et le bien-être des utilisateurs.

Publiée par Nicolas HENRY pour Les Compagnons du Devoir

Découvrez cette étude de cas

5. Écoquartier de l’Arsenal à Rueil-Malmaison (92)

Le projet  de réhabilitation de la ZAC de l'Arsenal à Rueil-Malmaison vise à créer un quartier mixte comprenant logements, bureaux, commerces, et équipements publics, le tout desservi par la future ligne 15 du Grand Paris Express.
Le site, autrefois occupé par Renault et l'OTAN, offre une opportunité de renouvellement urbain et de recyclage foncier.
L'écoquartier de l'Arsenal met l'accent sur l'innovation technologique, le confort urbain, la qualité de l'air, la végétalisation, et la mixité sociale et fonctionnelle. Le projet, débuté en 2015, s'étendra jusqu'à 2030, contribuant à créer un lieu de vie intégré à la ville tout en préservant son passé industriel.

Publiée par Olivia BELLANGER pour SPL RUEIL AMENAGEMENT

Découvrez cette étude de cas

Merci aux auteurs et autrices pour ces contributions. En 2024, continuons de co-construire ces bases de données !
 

Partager :