#31 - L’économie de fonctionnalité, un maillon essentiel de l’économie circulaire

Publié par Fédération CINOV

Les 50 mesures pour une économie 100% circulaire, inscrites dans la feuille de route « économie circulaire » du gouvernement, furent dévoilées en 2018. Nous constatons que plusieurs axes peuvent être améliorés. Avec pour objectif de prendre le tournant de l’économie de fonctionnalité.

Des perspectives à explorer

Parmi les pistes d’amélioration, l’allongement de la durée de vie des équipements informatiques apparaît comme la seule manière de réduire leur empreinte écologique, qui se concentre dans les phases de fabrication et de fin de vie. Il convient aussi de faire encore plus d’efforts pour soutenir un vrai droit à réparer et d’augmenter la durée de garantie des équipements, sachant que l’allongement de la durée de garantie n’est possible que si l’équipement est conçu pour être réparable facilement… Allonger aussi la durée de la location financière, intégrer la logique responsable d’écoconception numérique des logiciels dans tous les services numériques, créer des mesures incitatives pour la réparabilité des ordinateurs et des smartphones ; bref en finir avec la logique d’équipements jetables, tels sont les axes de progrès à déployer.

La question du modèle économique

L’Alliance Green IT a déjà avancé des solutions et pistes de travail qui ont été présentées dans les différents colloques et manifestations Green-IT. Un livre blanc dédié à cette thématique a été édité en 2013. Malgré les progrès - encore lents pour pouvoir rattraper notre retard - le problème continue à être celui du modèle économique. Il faut promouvoir un modèle qui permette de « réinventer la gestion des biens matériels afin de rationaliser leur consommation énergétique et technologique, tout en préservant leur compétitivité économique ; et bien sûr d’allonger la durée de vie des équipements » (source : livre blanc Obsolescence programmée. Quelles solutions-2013, AGIT). Ce modèle peut être celui de l’économie de fonctionnalité, qui incite les fabricants à l’éco-conception.

Les principes de l’économie de fonctionnalité

Dans l’économie de fonctionnalité, les fabricants choisissent de louer l’usage d’un bien, plutôt que de le vendre, ce qui les rend responsables du bien. Le gain se fait par la maximisation de la valeur, dont la marge du service. Dans le non-transfert de propriété, les partenaires sont gagnants dans une relation sur le moyen long terme.  Dans l’économie de fonctionnalité ce qui prime est la logique de gestion de l’ensemble du cycle de vie, de la conception à la fabrication, puis à la gestion des services et de la fin de vie des produits. Le prix d’usage est compensé par les économies d’énergie, sans prix d’usage initial TCO (« total cost of ownership » ou coût total d’acquisition) puisqu’il n’y a pas de vente du bien, la marge se fait par l’augmentation des services et la diminution de prix.

Article signé Angélica Calvet CS Horizon, 

Membre du Bureau de l’Alliance Green IT, organisme affiliée à CINOV Numérique

Vice-présidente CINOV Nouvelle Aquitaine

 

Consulter l'article précédent : #30 - Transition énergétique d’un groupe cimentier : l’économie circulaire pour reconstruire demain


           

Dossier soutenu par

Economie circulaire

 

Découvrez leur engagement

Bâtiments et territoires circulaires

Retrouvez tous les articles du dossier Bâtiments et Territoires circulaires

Modéré par : Alice Dupuy

Autres actualités dans "Information"

Copropriétés : le plan de travaux finalement retiré de l’ordonnance

Publié le 09 déc. 2019 - 11:49

L’ordonnance de réforme du droit de la copropriété est parue au Journal Officiel, jeudi 31 octobre. Celle-ci ne prévoit pas l’obligation d’un plan pluriannuel de travaux, pourtant tant attendu. Retour. Devant entrer en vigueur au (...)

Un rapport préconise d’inclure les investisseurs privés dans le financement du logement social

Publié le 09 déc. 2019 - 11:45

Un rapport, rédigé par l’Inspection générale des finances (IGF) et le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) met notamment en avant des mesures visant à inclure les investisseurs privés dans le financem (...)

Les sénateurs veulent maintenir le PTZ neuf dans les zones B2 et C

Publié le 09 déc. 2019 - 09:45

Le Sénat a confirmé le maintien du prêt à taux zéro neuf dans les zones B2 et C jusqu’à fin 2021. Malgré l’avis défavorable du gouvernement, les Sénateurs ont réaffirmé dans les mêmes termes la position adoptée par les Députés mi-nove (...)


Commentaires