Résidence Florestine

  • Type de bâtiment : Logement collectif > 50m
  • Année de construction : 2017
  • Année de livraison : 2018
  • Adresse : rue Emile Counord 33000 BORDEAUX, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 5 870 m2
  • Coût de construction : 10 510 000 €
  • Coût/m² : 1790.46 €/m2

Proposé par :

Label / Certifications :

  • Consommation d’énergie primaire :
    56.1 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2012 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

La résidence Florestine a gagné une mention pour le Grand Prix Construction durable et pour le prix Bas Carbone au niveau France des Green Solutions Awards 2019.


RÉSIDENCE FLORESTINE

Le projet s’oriente et met en valeur une future place qui sera créée en liaison avec le projet urbain du Grand Parc à Bordeaux. Il occupe donc une place centrale dans la redéfinition du quartier. Il a également une vocation identitaire car il constitue une accroche visuel au départ de la perspective crée par la parcelle ou il se trouve. Le volume, simple mais légèrement décomposé, exprime les vocations publiques et privées du bâtiment et met en valeur un parvis qui ouvre sur le projet urbain du Grand Parc.

Un langage commun aux deux usages permet une lecture sobre, simple et efficace du bâtiment. Le traitement des entrées du CACIS et du Pôle Territorial de Solidarité, en retrait, permet de leur donner une lecture urbaine et d’enrichir l’espace public. Les étages, traités en continuité avec le rez-de-chaussée, définissent un programme de logements en relation avec les espaces publics qui l’entourent. Les logements sont desservis par deux coursives extérieures végétalisées situées en cœur d’îlot.Les appartements sont traversants et proposent une orientation sur les espaces publics. Les balcons, terrasses et loggias, offrent des espaces extérieurs privilégiés, diversifiés et intimes aux résidents.

Issu de la parcelle triangulaire, un jeu de biais crée différentes orientations et donne une dynamique au projet. Un duo de matériaux anime le bâtiment : le volume est recouvert de cassettes en Aluzinc et un bardage vertical en douglas se love dans les parties en retrait (entrées, loggias, balcons et coursives). Les garde-corps en Aluzinc se dématérialisent grâce à une perforation variable.

Le projet est soumis à un cahier des charges environnementales strictes, exigeant notamment le respect de l’Agenda 21régional et du Plan Climat Aquitain.

Il a obtenu la certification Habitat & Environnement (Certification H & E 2012MAJ 03-2014 Profil A) :

1 > Management environnemental de l’opération

2 > Chantier propre

3 > Énergie – Réduction de l’effet de serre (radiateurs numériques G-RAD)

4 > Filière constructive– Choix des matériaux (utilisation de béton granulats recyclés)

5 > Eau

6 > Confort et Santé

7 > Gestes verts

Une subvention de l’ADEME nous a permis de mettre en place sur l’ensemble du bâtiment un système de chauffage gratuit et innovant. Imaginés par la société Qarnot Computing, les Qrad sont des radiateurs-ordinateurs, utilisant la chaleur dégagée par les cœurs de processeurs réalisant des calculs pour chauffer les logements et les bureaux (énergie fatalement produite). Une 1ère mondiale sur un bâtiment neuf. Nous avons obtenu un titre V pour l'utilisation des radiateurs connectés Q-RAD.

Ce projet sert de pilote au label Ready 2 Services destiné aux bâtiments connectés et communicant avec leur environnement. Il a été conceptualisé grâce à la technologie BIM.

Plus de détails sur ce projet

 http://www.moonsafari.archi/49-logements-et-pts/

Fiabilité des données

Auto-déclaration

Crédits photo

© Benjamin Guénault

Maître d'ouvrage

    GIRONDE HABITAT

    Thierry MAHÉ

Maître d'œuvre

    MOON SAFARI, architecte mandataire

    bordeaux[at]moonsafari.archi

Intervenants

    Bureau d'études autre

    VERDI

    Adnane AOUAMI / 05.56.00.12.72


    Bureau d'études acoustique

    EMACOUSTIC

    05 56 85 96 89

    Bureau d'études acoustique


    Autres

    OOK. ATELIER DE PAYSAGE GASTEL

    Hervé GASTEL / 05 56 96 61 16


    Bureau d'études autre

    LESS IS MORE

    Yael LARROZE / 06 88 37 64 39

    Maître d'oeuvre BET HQE


    Constructeur

    GCC AQUITAINE

    Juline DEOORT / David BRAGA

Mode contractuel

Autres méthodes

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Le nouveau Pôle territorial de solidarité de Bordeaux dans le quartier du Grand Parc, est un projet de construction exceptionnel qui repose sur deux aspects, l’innovation et la conception collaborative. Le Département a confié à Gironde Habitat la construction de sa nouvelle Maison du Département sous la forme d’une Vente en l’état futur d’achèvement (VEFA). Le projet de Gironde Habitat intègre, les locaux de la Maison du Département et la construction de 49 logements sociaux, rendant ainsi possible la VEFA. Le Département souhaitait que le Pôle territorial de solidarité soit un Bâtiment à Énergie Positive (BEPOS), bâtiment qui produit plus d’énergie (électricité, chaleur) qu’il n’en consomme pour son fonctionnement. Il s’agissait également d’un point essentiel pour le bailleur social, Gironde Habitat qui souhaitait réduire les charges énergétiques des locataires. Pour permettre le développement de l’innovation dans l’habitat, le Département en 2015 a créé les financements des Fabriqu’Coeur d’Habitat © qui ont notamment permis de tester sur la résidence Florestine portée par Gironde Habitat l’utilisation de « l’énergie fatale » dans le but de réduire à zéro la facture « chauffage électrique »pour le locataire. Cette politique des Fabriqu’Coeur © permet, dans un cadre expérimental, la réalisation d’opérations de réhabilitation ou de construction de logement social innovant qui si elles se montrent concluantes peuvent être transposées et ou généralisées.

Description architecturale

Le projet s’oriente et met en valeur la future place qui sera créée en liaison avec le projet urbain du Grand Parc. Le volume, simple mais légèrement décomposé, exprime les vocations publiques et privées du bâtiment. Le traitement du rez-de-chaussée, en retrait, permet de marquer l’entrée de la MDSI et de lui donner une lecture urbaine. L’entrée marque l’angle Nord de la parcelle et permet d’enrichir l’espace public  tout en affirmant sa présence au niveau de l’avenue Counord. Ce même traitement est utilisé pour l’entrée du CACIS, située à l’extrémité Sud du terrain. Un langage commun aux deux usages permet une lecture sobre, simple et efficace du bâtiment. Les étages, traités en continuité avec le rez-de-chaussée, définissent un programme de logements en relation avec les espaces publics qui l’entourent. La diversité des espaces extérieurs et des percements des façades individualise chaque appartement et accentue l’effet de légèreté recherché. Les logements sont desservis par deux coursives extérieures situées en cœur d’îlot. Chaque appartement est traversant et propose une orientation sur les espaces publics afin de limiter le vis-à-vis avec l’environnement bâti. Les balcons, terrasses et loggias, offrent des espaces extérieurs privilégiés, diversifiés et intimes aux résidents.

Et si c'était à refaire?

Nous sommes très satisfaits d'avoir mis en place une solution énergétique innovante, et fiers d'avoir été les premier à proposer cette technologie afin de répondre aux attentes du maître d'ouvrage, une première mondiale. La gratuité du chauffage permet également de lutter contre la précarité énergétique qui touche de plus en plus d'usagers. Nous pouvons toujours aller plus loin dans notre recherche de matériaux durables qui doit compléter des méthodes de construction pensées pour être les moins impactantes possible au niveau environnemental : la Résidence Florestine est pour nous une expérimentation qui nous permettra d'aller plus loin dans nos architectures pour repenser la ville de demain.

Opinion des occupants

Les premiers retours des occupants sont très positifs : ils apprécient la qualité de vie que propose la Résidence Florestine. La livraison du bâtiment ayant été très récente, il est encore trop tôt pour avoir des retours plus complets sur les points forts et les points faibles qui seront décelés par les usagers.

Consommation énergétique

  • 56,10 kWhep/m2.an
  • 151,00 kWhep/m2.an
  • RT 2012

  • 111 276,00 kWhef/m2.an
  • . chauffage : 58 400 kWh
    . ECS : 2500 kWh
    . éclairage : 19 000 kWh
    . auxiliaires : 9000 kWh
    . process : 19 200 kWh
    . parking : 3176 kWh

    (étude basée sur un travail analytique de consommations réelles du bâtiment et non sur des estimations du calcul RT 2012)

    Grâce aux Q-RAD, les consommations d'auxiliaires baissent de 20%. Les coûts de chauffage sont pris en charge intégralement. La maintenance des Q-RAD sont intégrés à l'investissement (les Q-RAD seront remplacés tous les 3 ans), un forfait a été gardé également pour les ballons d'ECS et les CTA.

Performance énergétique de l'enveloppe

    L’enveloppe, est en murs à ossature bois. Préfabriqués par l’entreprise Arbonis dans son usine de Péguilhan située dans le Sud-Ouest, ces modules ont permis de réduire l’impact carbone par la qualité d’assemblage, le gain de temps de mise en œuvre et la réduction des déchets sur chantier. Les façades ont été pensées pour se protéger du soleil l’été et ventiler naturellement le bâtiment. L’enveloppe contient des parties perforées, derrières lesquelles se trouvent les menuiseries. Ces ouvrants donnent la main aux utilisateurs pour gérer leur confort. Des brasseurs d’air sont installés dans les salles de réunion et de détente pour offrir là aussi une meilleure température ambiante pendant les périodes chaudes.

  • 0,48
  • Très bons retours des utilisateurs sur les systèmes domotiques.

Systèmes

    • Autres
    • Autre système d'eau chaude sanitaire
    • Aucun système de climatisation
    • Simple flux
    • Autres énergies renouvelables

    Les radiateurs installés au sein du bâtiment sont des "Q.rad" : des radiateurs-calculateurs informatiques dont la chaleur dissipée sert à chauffer les locaux du PTS et les logements. Non seulement ces Q.rad offrent du chauffage gratuit mais ils proposent aussi des services tels que le wifi (ce qui supprime tout matériel complémentaire) et la remontée d’informations sur le confort et la consommation du bâtiment. Cette innovation est développée par un entreprise française, elle propose une vraie simplification technique du bâtiment : pas d'eau, pas de vannes, pas de fuites, pas de maintenance externe. Il est possible de raccorder des PC directement sur les Q-RAD grâce à des sorties RJ45.

    Le Département souhaitait que le Pôle territorial de solidarité soit un Bâtiment à Énergie Positive (BEPOS), ambition à laquelle s’ajoutait un grand nombre de contraintes performancielles de la part de Gironde Habitat dont la réduction significative de la facture énergétique des locataires. L’équipe de maîtrise d’œuvre a alors engagé une démarche proactive afin de trouver une solution économique et innovante. En lieu et place d’une installation photovoltaïque classique qui ne trouvait pas grand sens au regard de l’environnement compliqué du site, nous avons analysé en profondeur le fonctionnement et les consommations de réalisations existantes du département avant de proposer une technologie de chauffage pertinente. Ainsi a été proposé le système de la société Qarnot Computing, des radiateurs Q.rad qui génèrent de l’énergie dite «fatale», c’est-à-dire de l’énergie produite par un processus dont la finalité n’est pas la production de cette même énergie qui, si elle n’est pas récupérée et/ou valorisée, est perdue. Cette technologie est une première mondiale sur un bâtiment neuf, mise en œuvre par une entreprise française et dont la maintenance engendrera la création d’emploi local. Tous les acteurs du Département (services énergie, informatique, patrimoine) se sont fortement impliqués pour comprendre cette nouvelle technologie et son modèle économique, prémices du bâtiment connecté de demain. Quant aux logements de Gironde Habitat, cette technologie va permettre d’offrir aux locataires du chauffage et un accès internet gratuits ; une avancée dans la lutte contre la précarité énergétique et numérique. Mais ce choix technologique et innovant n’a pas été une réponse technique seule. Il a servi de levier pour modifier notre façon de concevoir et de réaliser un bâtiment. Concrètement, celui-ci a été conçu autour de son système de chauffage et non l’inverse. En concertation proche avec le Département, les concepteurs se sont servi de la machine Q.rad pour rendre le pôle plus frugal techniquement et donc plus facile à maintenir et à faire évoluer dans le temps.
    Plusieurs acteurs du bâtiment et de la performance environnementale sont impliqués dans le projet :
    - l’ADEME Nouvelle Aquitaine en apportant une aide à l’investissement et le CSTB en accordant un titre V RT 2012 à l’opération. En contrepartie, l’opération sera monitorée et suivie pendant 2 ans par l’équipe de maîtrise d’œuvre pour en évaluer toute la performance et la pertinence.
    De par son aspect connecté, le système Q.rad offre aussi un véritable squelette numérique au Pôle Territorial de Solidarité. Aussi, ce dernier fait-il partie d’une opération pilote pour l’obtention du tout nouveau label numérique du bâtiment READY 2 SERVICES.

    Radiateurs numériques Q-RAD : énergie fatale

Bâtiment intelligent

    La qualité du bâtiment se trouve globalement améliorée par le biais des différentes analyses et simulations effectuées à un stade précoce du projet, avant que les coûts des modifications n’aient trop de répercussions. Le travail collaboratif autour de la maquette a aussi rendu possible une véritable projection des équipes dans l’exploitation et la vie du bâtiment. S’appuyant sur le squelette numérique et les capteurs offerts par les Q.rad, il est ainsi possible de mieux suivre et contrôler les consommations du bâtiment, la qualité intérieure de l’air des locaux et l’occupation des salles de réunion ; des outils pour améliorer la qualité d’usage du bâtiment et offrir plus de confort aux utilisateurs. L’application SYMBIOSE centralise ces informations et est mise à disposition des utilisateurs dans les espaces communs. Le Pôle Territorial de Solidarité est conçu dans une démarche globale d’amélioration de la qualité de vie des usagers et de réduction de l’impact carbone. La superstructure du bâtiment est en béton dont 30% du volume est en béton recyclé, une première française. Ce ne sont pas moins de 4.000 m3 de ce béton recyclé qui ont été coulés sur 7 niveaux, une innovation mise au point par l’entreprise LAFARGE HOLCIM à partir des résidus de toupies béton des chantiers locaux et mise en œuvre par l’entreprise GCC. Les façades offrent une modénature particulière, pensée pour se protéger du soleil l’été et ventiler naturellement le bâtiment. L’enveloppe contient des parties perforées derrières lesquelles se trouvent les menuiseries. Ces ouvrants donnent la main aux utilisateurs pour gérer leur confort. Des brasseurs d’air installés dans les salles de réunion et de détente offrent là aussi une meilleure température ambiante pendant les périodes chaudes. L’enveloppe, quant à elle, est en murs à ossature bois. Préfabriqués par l’entreprise ARBONIS dans son usine de Péguilhan (sud-ouest), ces modules ont permis de réduire l’impact carbone par la qualité d’assemblage, le gain de temps de mise en œuvre et la réduction des déchets sur chantier. La qualité de l’air est le sujet central du bâtiment de demain. C’est pourquoi les salles d’éveil et d’accueil des enfants de la PMI ainsi que les salles de détente seront équipées de purificateurs d’air qui assureront une filtration élevée de l’air ambiant et de l’air extérieur, éliminant ainsi les polluants, virus et autres bactéries, sources d’inconfort et de maladies. Le projet de la résidence Florestine sert de pilote au label Ready 2 Services destiné aux bâtiments connectés et communicant avec leur environnement.

Analyse du Cycle de Vie :

    La superstructure du bâtiment est en béton, dont 30% du volume est en béton recyclé, une première française. Ce ne sont pas moins de 4 000 m3 de ce béton recyclé qui ont été coulés sur 7 niveaux, une innovation mise au point par l’entreprise Lafarge Holcim, à partir des résidus de toupies béton des chantiers locaux, et mise en œuvre par l’entreprise GCC.L’enveloppe, quant à elle, est en murs à ossature bois. Préfabriqués par l’entreprise Arbonis dans son usine de Péguilhan située dans le Sud-Ouest, ces modules ont permis de réduire l’impact carbone par la qualité d’assemblage, le gain de temps de mise en œuvre et la réduction des déchets sur chantier.Les façades ont été pensées pour se protéger du soleil l’été et ventiler naturellement le bâtiment. L’enveloppe contient des parties perforées, derrière lesquelles se trouvent les menuiseries. Ces ouvrants donneront la main aux utilisateurs pour gérer leur confort.Des brasseurs d’air seront installés dans les salles de réunion et de détente pour offrir là aussi une meilleure température ambiante pendant les périodes chaudes

Gestion de l'eau

    Récupérateurs d’eau : 2 locaux au R+5 avec 3 cuves de récupération d’eau pluviale chacun. Sur chaque coursive et à chaque niveau, un robinet permet aux habitants d’arroser les jardinières potagères avec l’eau pluviale récupérée. Des "toitures réservoir" ont été conçues pour stocker une partie de l’eau et éviter l’engorgement du réseau.

Qualité de l'air intérieur

    La qualité de l’air est le sujet central du bâtiment de demain. C’est pourquoi les salles d’éveil et d’accueil des enfants ainsi que les salles de détente sont équipées de purificateurs d’air qui assurent une filtration élevée de l’air ambiant et de l’air extérieur, éliminant ainsi les polluants, virus et autres bactéries, sources d’inconfort et de maladies. Dans les logements, c'est une ventilation naturelle qui est proposée et pas de VMC, selon le souhait de l’occupant, diurne et nocturne, avec des menuiseries protégées par des cassettes perforées (intrusion) et moustiquaires

Santé & Confort

    Les radiateurs connectés R-RAD ont des réglages individuels et collectifs qui permettent de s'adapter à différentes températures, grâce à une application. De plus, les Q-RAD sont dotés de détecteurs de CO2 : une led s'allume en rouge afin d'indiquer aux utilisateurs quand le taux de CO2 est trop élevé. Une autre led permet d'indiquer s'il fait plus chaud à l'extérieur qu'à l'intérieur. La ventilation naturelle du bâtiment permet une bonne circulation de l'air aux sein des logements, elle est complété par des grilles anti-intrusion et des moustiquaires qui protègent les occupants de toutes agressions extérieures.

    Les façades ont été conçues avec un confort acoustique de 35 Db.  

Solution

    Radiateurs-ordinateurs Q-RAD

    Qarnot computing

    contact@qarnot.com

    Génie climatique, électricité / Chauffage, eau chaude

    Imaginés par la société Qarnot Computing, les Qrad sont des radiateurs-ordinateurs, utilisant la chaleur dégagée par les cœurs de processeurs réalisant des calculs pour chauffer les logements et les bureaux. Grâce à ce système de chauffage intelligent, l’énergie fatale produite est gratuite pour ses utilisateurs. La solution de chauffage proposée par ces ordinateurs réduit considérablement l’empreinte carbone des calculs informatiques.

    La volonté commune du Département et de Gironde Habitat de proposer un chauffage peu coûteux pour les usagers et qui soit respectueuse de l'environnement nous a amenés vers cette solution énergétique que sont les Q-RAD. Cette solution a été accueillie avec enthousiasme par toutes les parties prenantes du projet ainsi que par les utilisateurs du bâtiment. Ce chauffage permet de lutter efficacement contre la précarité énergétique tout en s'adaptant aux problématiques environnementales actuelles. Véritable innovation technique dans le domaine énergétique, nous somme heureux d'avoir pu mettre en place ce système, première mondiale dans la conception d'un bâtiment.


    Béton à base de granulats recyclés

    AGGNEO

    https://www.lafarge.fr/contactez-nous

    Gros œuvre / Structure, maçonnerie, façade

    Aggneo® Bâtiment propose via son réseau de centrales à béton une gamme de bétons produits avec des granulats recyclés pour toutes types d'applications. Les granulats sont collectés grâce à un contrôle rigoureux des déchets inertes et à une maîtrise des techniques de recyclage bien spécifiques. Les déchets utilisés sont des bétons, briques, tuiles et céramiques ne comportant pas de substances dangereuses, terres et cailloux, verre non recyclable, mélanges bitumineux sans goudron ni amiante.

    Le béton a base de granulats recyclés a été validé par les parties prenantes du projet, les travailleurs sur le site et par les utilisateurs du bâtiment, qui ont pu se sentir comme des acteurs responsables participant au flux d'une économie circulaire locale. De plus, ce béton est un produit de qualité qui était tout à fait adapté à l'usage du projet. Il a semblé intéressant à tous, que ce produit puisse faire progresser la filière du recyclage vers un béton plus responsable, en sachant que c'est une des matières premières les plus utilisées dans la construction de projets architecturaux.


    Laine minérale de verre

    Knaufinsultation

    01 41 27 90 60

    Second œuvre / Cloisons, isolation

    Les laines minérales de verre de Knaufinsultation sont des produits qui utilisent jusqu’à 80% de verre recyclé. Cette matière est très résistante dans le temps, grâce à un liant très spécifique : ECOSE®Technology, un liant à base de matériaux renouvelables.

    Grâce à la structure de ses fibres de verre enchevêtrées et à l’air immobile emprisonné dans ses pores, la laine de verre dispose d’un fort pouvoir isolant avec un minimum de matière. Cela en fait un produit isolant léger avec des performances thermiques variant de 0,030 W/(m.K) à 0,040 W/(m.K), performances certifiées par l'ACERMI.

    Sa composition à base de verre recyclé et de sable donne à la laine minérale de verre non surfacée (nue) des atouts de taille : elle n’alimente pas le feu, ne propage pas les flammes et ne dégage pas de fumées toxiques. La laine de verre étant certifiée Euroclasse A1, certification la plus élevée, permet d’améliorer la résistance au feu des bâtiments. La structure élastique de la laine minérale de verre permet d’assurer une réduction ou une absorption des sons et améliore la qualité sonore d’un local à un autre. Naturellement non hygroscopique, la laine de verre n’absorbent pas l’humidité de l’air.

    La laine de verre est étiquetée A+, le meilleur classement de l’étiquetage sanitaire indiquant le niveau d’émissions en substances volatiles. Elle est également certifiée EUCEB et EUROFINS, gage qu’elle ne présente pas de danger pour la santé.

    Cette laine minérale de verre a l'avantage de proposer de très bonnes performances techniques félicitées par les utilisateurs du bâtiment. Étant flexible et maniable, l'insertion de ce produit isolant dans les murs à ossature bois préfabriqués par le société ARBONIS s'en est trouvé facilité. Au delà de ses performances techniques, cette matière a d'excellents résultats à la mesure des émissions de COV et permet ainsi de garantir une Qualité d'Air Intérieur optimisée pour les utilisateurs du bâtiment.


    Autodesk BIM 360

    Autodesk

    +33 (0)1 86 76 11 17

    Outil de collaboration basé sur le cloud qui permet aux architectes, aux ingénieurs et à tous les intervenants d'un projet de collaborer efficacement depuis un espace centralisé. Les utilisateurs ont la possibilité d'afficher, de partager et de réviser des fichiers 2D et 3D dans plus de 100 formats depuis tous les types de périphérique, d'accéder à l'historique des versions et d'étendre les fonctionnalités BIM à l'ensemble de l'équipe.

    Les informations de projet sont centralisées ce qui permet de travailler au sein d'un emplacement centralisé. BIM 360 Team offre un espace de travail en ligne commun pour tous les collaborateurs d'un projet, et simplifie ainsi la communication et l'organisation au sein des équipes réparties sur plusieurs sites. L'ensemble de l'équipe de conception est relié et le logiciel donne la possibilité à toutes les parties prenantes, et non plus seulement aux concepteurs, d'afficher, de commenter et d'annoter les modèles. Simplifiez le processus de révision et évitez de transférer d'imposants jeux de données par e-mail ou par FTP. Le processus décisionnel est facilité grâce aux outils de commentaire et d'annotation. Les projets peuvent être révisés en temps réel.

    L’ensemble de l’équipe a choisi de travailler sur le logiciel Revit ainsi que la plateforme Autodesk BIM 360. L’ensemble des chefs de projets ont suivi des formations et ont des certificats de qualification reconnus. La mise en forme de la maquette numérique sur ce logiciel a été facilitée grâce à des fonctionnalités pertinentes et une interface intuitive et ergonomique. Les professionnels de différents corps de métier ont ainsi pu être impliqués dans le projet en accédant à des fonctionnalités dont ils ont besoin, au moment de la conception, sur le chantier, et lors de l’export final. La visionneuse 3D intégrée a permis d’impliquer le maître d’ouvrage dans le suivi de l’évolution technique du projet. Au sein de Moon Safari, il a été désigné un BIM manager, François Trollé, qui a été chargé de toute la coordination générale des données BIM avec l’aide d’une plateforme commune d’échange dédiée au projet. Il a pu ainsi gérer les échanges d’informations et les interactions entre les différentes phases. A chaque phase, la maquette numérique aux formats IFC et natif est mise à jour selon les niveaux de détails définis par la convention BIM. Le travail collaboratif sur ce projet a été fluide grâce à une répartition des tâches claires, et une base de données structurée de l’ensemble des données du projet (maquette BIM, plans, informations non graphiques).


    Symbiose

    Symbiose

    https://www.symbiose.immo/

    Symbiose est la première application informatique qui rassemble en une interface unique de données de comptage, de confort et de qualité de l’air d'un bâtiment. Symbiose est un outil modulable qui s’interface aussi bien dans des installations neuves que dans l’existant. L’alimentation des data peut se faire manuellement, en flux continu, en flux intermittent.

    L’application Symbiose permet de centraliser les données pour favoriser un meilleur suivi. S’appuyant sur le squelette numérique et les capteurs offerts par les QH-1, il est ainsi possible de mieux suivre et contrôler les consommations du bâtiment, la qualité intérieure de l’air des locaux et l’occupation des salles de réunion ; des outils pour améliorer la qualité d’usage du bâtiment et offrir plus de confort aux utilisateurs. L’application Symbiose centralise ces informations et est mise à disposition des utilisateurs dans les espaces communs.

Coûts de construction & exploitation

  • 1 140 000,00
  • 825 614
  • 10 510 000
  • 396 097

Environnement urbain

Le projet implanté sur la rue François Levèque, développe un grand espace extérieur en cœur d’îlot. En créant ce recul, le projet permet de diminuer l’impact physique et visuel de la barre d’habitation en R+13. La façade en cœur d’îlot se déploie sur plusieurs plans afin de s’éloigner de la volumétrie stricte et linéaire des logements du grand parc. Cette façade découpée permet d’évaser le cœur d’îlot tout en créant des espaces extérieurs offrant des usages multiples. En créant un cœur d’îlot végétal, les espaces verts viennent se mêler aux arbres conservés le long de la rue Lévèque. Au centre de la parcelle, dans un espace plus discret, vient s’implanter un jardin, séparé des espaces extérieurs aux logements par des limites végétalisées. Ce cœur d’îlot peut se percevoir comme un prolongement de la coulée verte du grand Parc. A travers cet espace, une promenade «végétale» est proposée pour accéder au hall 2 des logements, aux espaces extérieurs communs et aux containers semi-enterrés. Dans la continuité de cet axe bordé de stationnement, l’accès au parking souterrain se réalise à l‘extrémité de cette rue, éloigné de la place publique située au Nord de la parcelle.

Surface du terrain

3 852,00 m2

Surface au sol construite

38,00 %

Espaces verts communs

2 200,00

Parking

L’accès parking est situé en extrémité Sud de la parcelle de manière à éloigner les flux véhicules le plus loin possible de la future place. Le parking souterrain comprends 60 places de stationnements : dont 50 pour les logements et 10 places pour le pôle territorial de solidarité . Deux circulations verticales sont possibles pour les habitants des logements, et une pour la MDSI. Il contient également deux locaux vélos de 50m2, deux locaux pour les poussettes de 20m2 et 12 m2.

Qualité environnementale du bâti

  • Santé, qualité air intérieur
  • Chantier (incluant déchets)
  • concertation - participation
  • acoustique
  • gestion de l'eau
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • énergies renouvelables
  • gestion du bâtiment, maintenance
  • produits et matériaux de construction
  • Histoire BIM du projet : Ce programme de 49 logements sociaux et d’un Pôle Territorialde Solidarité repose sur deux lignes directrices fortes : la conception collaborative et l’innovation. La conception collaborative a été évoquée dès les débuts du lancement du projet : la technologie BIM est l’outil idéal pour faciliter cette démarche participative impliquant différents acteurs du projet. Un protocole BIM a donc été mis en place par Moon Safari, avec Gironde Habitat et le Département en appui, afin de permettre à l’équipe de concevoir,visualiser et simuler sur une maquette numérique du projet. L’ensemble de l’équipe a décidé de travailler sur le logiciel Autodesk BIM 360, et avait les équipements adaptés : ordinateurs puissants, cartes graphiques, connexion réseau et stockage sécurisé des données. Suite à l’esquisse, un modèle de maquette architecturale a été modelée par Moon Safari, avec le suivi régulier de la Maîtrise d’Ouvrage qui a pu le consulter à tout moment. Les tâches ont été ensuite distribuées aux différents bureaux d’études qui ont pu apporter leur expertise et ainsi faire évoluer le projet. La superposition des différents modèles métiers a permis de solutionner différentes problématiques techniques, et de finaliser une maquette de conception très précise. Le résultat est d’une grande précision : la maquette virtuelle est identique à la construction réalisée. Moon Safari a pu coordonner l’ensemble des interventions réalisées sur la maquette numérique et a pu ajuster les différents niveaux détails en coopération avec les autres membres de l’équipe. L’innovation, ensuite, réside au départ dans la volonté du Département de construire un bâtiment BEPOS (Bâtiment à Énergie Positive), et du bailleur social Gironde Habitat de proposer une réduction des charges énergétiques des locataires. L’équipe de maîtrise d’œuvre a alors engagé une démarche proactive afin de trouver une solution économique et innovante. En lieu et place d’une installation photovoltaïque classique qui ne trouvait pas de sens au regard de l’environnement en partie ombragé du site, nous avons analysé en profondeur le fonctionnement et les consommations de réalisations existantes du Département afin de proposer une technologie de chauffage pertinente. Ainsi a été proposé le système de la société Qarnot Computing, des radiateurs Q.rad qui génèrent de l’énergie dite « fatale », c’est-à-dire de l’énergie produite par un processus dont la finalité n’est pas la production de cette même énergie qui, si elle n’est pas récupérée et/ou valorisée, est perdue. Cette technologie est une première mondiale sur un bâtiment neuf, mise en œuvre par une entreprise française et dont la maintenance engendrera la création d’emploi local. Tous les acteurs du Département (services énergie, informatique, patrimoine) se sont fortement impliqués pour comprendre cette nouvelle technologie et son modèle économique, prémices du bâtiment connecté de demain. Quant aux logements de Gironde Habitat, cette technologie va permettre d’offrir aux locataires du chauffage et un accès internet gratuits ; une avancée dans la lutte contre la précarité énergétique et numérique. Mais ce choix technologique et innovant n’a pas été une réponse technique seule. Il a servi de levier pour modifier notre façon de concevoir et de réaliser un bâtiment. Concrètement,celui-ci a été conçu autour de son système de chauffage et non l’inverse. En concertation proche avec le Département, les concepteurs se sont servis de la machine Q.rad pour rendre le Pôle plus frugal techniquement et donc plus facile à maintenir et à faire évoluer dans le temps. Le lowtech qui se retrouve avec la mise en place d'une ventilation naturelle a été choisie en concertation avec les occupants. Le lien entre la maquette BIM et les Q-rad, se retrouve dans la mise en place d'une application pour l’exploitation-maintenance du bâtiment : SYMBIOSE. Le projet a été choisi pour mettre en place la certificationR2S (Ready to Services).
  • Critère humain : Si nous devons parler de critère humain concernant ce programme, c’est tout d’abord en évoquant l’origine du nom « Florestine ». En effet, la résidence a été nommée ainsi en hommage à une ancienne gardienne d’immeuble de Gironde Habitat, aujourd’hui disparue, appréciée pour sa générosité, sa disponibilité et son sens de l’écoute. « Florestine savait créer du lien, celui qui réchauffe les autres, à l’image de la chaleur qui est gratuite de cette nouvelle résidence. » Sigrid Monnier, directrice générale de Gironde Habitat, lors de l’inauguration.

    Comment l’équipe a été mobilisée ?

    Le Département a confié la construction de ce projet de Pôle Territorial de Solidarité et de 49 logements sociaux à Gironde Habitat dans un cahier des charges environnementales très strictes. L’équipe de maîtrise d’œuvre retenue sur ce projet, composée de l’agence d’Architecture & d’Urbanisme MOON SAFARI et de son consultant énergétique et environnemental LESS IS MORE, le Bureau d’Etudes, Tout Corps d’Etat, VERDI et GASTEL PAYSAGES, paysagiste, ont alors totalement revu leur vision et engagé une démarche proactive. Les acteurs du projet ont été impliqués dès le départ dans la recherche de solutions écologiques et économiques. Moon Safari a su apporter sa vision architecturale et une coordination sans faille autour de la conception du projet, accompagné de LESSIS MORE et de son expertise environnementale. Le bâtiment a ainsi été accompagné dans un suivi énergétique rigoureux. C’est grâce à la concertation des différents acteurs du projet que la solution du système de la sociétéQarnot Computing a été retenue : les radiateurs QH-1 qui valorisent « la chaleur fatale ». Gironde Habitat s’est impliqué dans toutes les étapes du projet et a notamment proposé de nombreuses concertations avec les habitants du quartier. Pendant la durée du chantier notamment, Gironde Habitat et Moon Safari ont animé des réunions publiques en partenariat avec la maison du projet et la mairie de quartier afin de présenter le futur projet et apporter des réponses concrètes aux éventuelles questions des riverains.

    Plusieurs acteurs du bâtiment et de la performance environnementale sont également impliqués dans le projet : l’ADEME Nouvelle Aquitaine en apportant une aide à l’investissement et le CSTB en accompagnant Qarnot dans sa démarche d’obtention d’une dérogation ministérielle à la réglementation thermique 2012(RT 2012), le Titre V Opération. En contrepartie, l’opération sera monitorée et suivie pendant 2 ans par l’équipe de maîtrise d’œuvre pour en évaluer toute la performance et la pertinence.

  • Prise en main de l’outil : La formation des acteurs à l’outil : L’ensemble de l’équipe a choisi de travailler sur le logiciel Revit ainsi que la plateforme Autodesk BIM 360. L’ensemble des chefs de projets ont suivi des formations et ont des certificats de qualification reconnus. La mise en forme de la maquette numérique sur ce logiciel a été facilitée grâce à des fonctionnalités pertinentes et une interface intuitive et ergonomique. Les professionnels de différents corps de métier ont ainsi pu être impliqués dans le projet en accédant à des fonctionnalités dont ils ont besoin,au moment de la conception, sur le chantier, et lors de l’export final. La visionneuse 3D intégrée a permis d’impliquer le maître d’ouvrage dans le suivi de l’évolution technique du projet.

    Au sein de Moon Safari, il a été désigné un BIM manager, François Trollé, qui a été chargé de toute la coordination générale des données BIM avec l’aide d’une plateforme commune d’échange dédiée au projet. Il a pu ainsi gérer les échanges d’informations et les interactions entre les différentes phases. A chaque phase, la maquette numérique aux formats IFC et natif est mise à jour selon les niveaux de détails définis par la convention BIM. Le travail collaboratif sur ce projet a été fluide grâce à une répartition des tâches claires, et une base de données structurée de l’ensemble des données du projet (maquette BIM, plans, informations non graphiques).

  • La démarche BIM : La « Résidence FLORESTINE » est un Bâtiment intelligent : il a été conçu par la Maquette BIM et le Smart building. De plus, l’application Symbiose a été mise en place afin de centraliser les données pour favoriser une conception plus qualitative et prévenir les problèmes durant le chantier. Il s’agit du premier bâtiment en BIM au sein du patrimoine du Département de la Gironde."Chacun des membres de cette équipe peut être fière de la construction du premier bâtiment mondial dont l’avancée technologique pourrait faire date tant le poids du chauffage pèse sur les ménages les plus modestes et que les besoins de refroidissement des centres de traitement des données, toujours plus nombreux et plus producteurs de chaleur, sont importants."  

    Dominique Simon, en charge du SI du Patrimoine, Service du Patrimoine Immobilier, Direction du Patrimoine.

Catégories du concours

Bâtiment neuf / grand projet

Bâtiment neuf / grand projet

BIM Green Awards 2020


Auteur de la page

  • Fanny Luque

    Chargée de communication

    Suivre

  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    BIM Green Awards 2020