Osmoz / 44 logements certifiés 'passiv'haus'

  • Type de bâtiment : Logement collectif < 50m
  • Année de construction : 2015
  • Année de livraison : 2015
  • Adresse : rue du Gargot 44000 ORVAULT, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 3 106 m2
  • Coût de construction ou de rénovation : 4 340 000 €
  • Coût/m² : 1397.3 €/m2

Label / Certifications :

  • Consommation d’énergie primaire :
    45 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2012 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore
La volonté de l’aménageur et de l’urbaniste pour cet îlot, dès la phase concours, est de positionner le projet sur de hautes qualités environnementales et de l’inscrire dans une labellisation PassivHaus. Une résidence passive est un logement pratiquement autonome pour ses besoins en chauffage : elle peut en effet se contenter des apports solaires, de l’énergie dégagée par les occupants et les appareils domestiques et d’une bonne isolation. Les exigences « induites » par l’objectif ‘passivhaus’ sont nombreuses : coût maîtrisé, détail de conception, travail collaboratif en amont avec tous les acteurs du projet, etc… Ces objectifs peuvent parfois entrer en ‘conflit’ avec les prescriptions urbaines. 
​Néanmoins, orienté plein Sud vers le Vallon des Garettes à Orvault, dans l'agglomération nantaise, le site de l’îlot se positionne tel un “balcon“ s’ouvrant sur une vue dégagée et verte, ce qui constitue un belvédère Nord/Sud quasi ‘idéal’ pour une proposition ‘passiv’haus’. L’implantation architecturale est divisée en trois bâtiments distincts, et complétée par 3 maisons semi-enterrées intégrées plus spécifiquement dans le Parc. Cette fragmentation des bâtiments permet d'offrir des vues séquencées depuis la rue au Nord, et apaise la densité 'supposée' du projet. Le projet privilégie dès lors une approche bioclimatique :
  • Une structure mixte béton et ossature bois est privilégiée conférant au bâtiment l’inertie nécessaire à toute construction pour emmagasiner la chaleur et la redistribuer, ainsi que pour privilégier l’acoustique entre les appartements,
  • Une double isolation par l’extérieur et par l’intérieur est prévue, avec traitement des ponts thermiques
  • Recherche d’une compacité et d’une transversalité de la volumétrie des logements (pour une ventilation naturelle via ouvrants sur façades opposées)
  • Ventilation double flux récupérant la chaleur interne,
  • Les coursives et balcons sont en structure bois et métal, désolidarisées de la structure primaire des bâtis (pour éviter tout pont thermique)
Le projet privilégie les notions d’appropriation et de résidence, par la volonté de se rapprocher d’accès individualisés pour le maximum de logements, et par des extensions privatives pour chaque logement. Aussi, notre projet propose de ré-introduire des notions, comme le fait d’arpenter une ruelle, d’emprunter un chemin en pente douce, de cheminer le long d’une noue, de franchir une passerelle, de surplomber un autre lieu, pour se rendre chez soi.
Pour chaque bâtiment, l’accès principal s’effectue par la façade Nord. Les coursives extérieures désolidarisées de la structure principale, offrent des vues multiples et favorisent le savoir-vivre ensemble. Elles généralisent les appartements traversant, à double et triple orientation, sans vis-à-vis et préservant l’intimité de chacun.
Au rez de chaussée, les logements sont accessibles depuis l’extérieur par un cheminement piéton décollé du sol, « pontons» instaurant une mise à distance progressive entre le public et le privé.
Les bâtiments, les coursives et les terrasses, sont enveloppés d’une peau en lames de douglas naturel purgé d’aubier, avec un rythme alterné. Au sud, côté Vallon, les garde-corps reprennent également un rythme alterné : en métal léger aux étages et en chevrons ajourés en attique. Au Nord, les Garde-corps des coursives se font plus légers, en métal ajouré, afin de laisser passer une lumière plus homogène. Ceci permet d’atténuer la linéarité et de rompre avec la monotonie de façades lisses et découpe le bâti en séquence rythmée. Cet épiderme offre ainsi une vibration chromatique des façades et suggère une épaisseur.

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Le maitre d'ouvrage (Bouygues Immobilier) avec l'équipe de maitrise d'oeuvre s'est engagé sur une double démarche : certification 'passiv'haus' et NF logement HQE.
L'aménageur (Nantes Métropole Aménagement) souhaitait faire sur ce site stratégique un projet exemplaire de qualité environnementale.

Description architecturale

Le projet s’inscrit dans un véritable écrin de verdure et exploite les atouts du site en respectant l’identité architecturale du futur quartier.
Le projet privilégie dès lors l’approche environnementale et adopte les grands principes d’une architecture bioclimatique, dans un site ‘quasi idéal’ pour ce faire :

-Une structure mixte béton et ossature bois est privilégiée conférant au bâtiment l’inertie nécessaire à toute construction pour emmagasiner la chaleur et la redistribuer, ainsi que pour privilégier l’acoustique entre les appartements,
-Une double isolation par l’extérieur et par l’intérieur avec forte étanchéité à l’air.
-Recherche d’une compacité et d’une transversalité de la volumétrie des logements.
-Plusieurs locaux vélos communs seront prévus à l’intérieur des bâtiments
-Les coursives et balcons sont en structure bois et métal, désolidarisées de la structure primaire des bâtis (pour éviter tout pont thermique)

Dès lors, le projet atteint les performances thermiques en l’inscrivant dans une labellisation PassivHaus.

Plus de détails sur ce projet

Intervenants

    Architecte

    Guinée*Potin architectes

    Hervé Potin architecte dplg


    Maître d'ouvrage

    BOUYGUES IMMOBILIER

    Carole Nouvel / agence de nantes


    Bureau d'étude thermique

    POUGET CONSULTANTS

    Vincent Braire


    Autre intervenant

    NANTES METROPOLE AMENAGEMENT

    Florent Turck

    Aménageur de la Zac du Vallon des Garettes


    Autres

    AUP urbaniste

    Bruno Berthomé

    Maitrise d'oeuvre urbaine de la ZAC


    Autres

    Zéphyr paysage

    Sandrine Chiron

    Paysagiste du projet

Mode contractuel

Lots séparés

Consommation énergétique

  • 45,00 kWhep/m2.an
  • 57,50 kWhep/m2.an
  • RT 2012

    suivant RT2012
    Bbio 30 points < 50% du Bbio max à 60 points
    Cep 45 kWhEP/m².an :
    - Chauffage : 9
    - ECS : 20
    - Eclairage : 5
    - Ventilation & auxiliaires : 11
    Selon PHPP :
    - besoins de chauffage 15kWhEF/m²
    - Consommations globale 116 kWhEP/m²
    - chauffage : 39
    - ECS : 21
    - Ventilation et auxiliaires : 12
    - Autres usages (électrodomestique) : 44

    Quelques logements font l'objet d'une instrumentation et d'un suivi énergétique + accompagnement des usagers dans la prise en main du logement et maîtrise de leurs consommations.

Consommation réelle (énergie finale)

    46,00 kWhef/m2.an

Performance énergétique de l'enveloppe

  • 0,40 W.m-2.K-1
  • Ubât estimé sachant que cette information ne fait plus partie des calculs conventionnels depuis la RT2012. Mais le Bbio est inférieur à 50% par rapport à l'exigence (30 / 60)

  • 0,53
  • I4

  • 0,11
  • pour le chauffage l'accompagnement est utile pour bien gérer la part assurée par les émetteurs électriques (fonction auto avec détection absence et ouverture de fenêtres) et la VMC double flux.

Systèmes

    • Radiateur électrique
    • Pompe à chaleur
    • Solaire thermique
    • Aucun système de climatisation
    • Double flux avec échangeur thermique
    • Solaire thermique
    • Pompe à chaleur
  • 25,00 %
  • Système ECS thermo-solaire : SOLARPUMP de Giordano

    double à haut rendement de récupération d'énergie sur air extrait

Bâtiment intelligent

    non, préférence pour les solutions légères en résidentiel

    nécessité de s'approprier le thermostat programmable, mais cela fonctionne.

Solution

    Menuiseries alu

    Kline

    Menuisries Kline - 85000 Les Herbiers

    Second œuvre / Menuiseries extérieures

    Menuiseries alu triple vitrage

    Il s'agit de menuiseries à très haute performance thermique, adaptées pour le 'passiv'haus'. Ces menuiseries permettent en outre une étanchéité parfaite des façades.


    Ossature, charpente et bardage bois

    CMBS

    Z.a. du Creler, 56190 Le Guerno

    Gros œuvre / Charpente, couverture, étanchéité

    La structure du projet est mixte, en béton pour les voiles de refends, et en bois pour les murs manteaux périphériques. La charpente est également en bois. Cela permet d'assurer une performance environnementale optimale, le béton assurant l'inertie thermique du projet, le bois, matériau bio-sourcé offrant l'interposition d'une isolation thermique efficiente, entre éléments d'ossature. Le bardage bois est de plusieurs type : en douglas naturel purgé d'aubier (classe 3 naturel) pour l'attique et les cabanons extérieurs, et en douglas traité 'marron' pour les parties courantes.

    Le bois qualifie le projet dans son intégration à l'écoquartier, et identifie le bâtiment dans le paysage proche, ouvert sur le Vallon et 'habitant' le territoire.

Coûts de construction & exploitation

  • 4 340 000,00
  • 318 825

Environnement urbain

Il s'agit de l'écoquartier du Vallon des Garettes, au Nord de Nantes, à Orvault, en pleine densification urbaine.

Surface du terrain

6 181,00 m2

Parking

88 places semi enterrées, enterrées et aériennes

Qualité environnementale du bâti

  • Biodiversité
  • Chantier (incluant déchets)
  • acoustique
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • énergies renouvelables
  • gestion des espaces, intégration dans le site
  • procédés de construction
  • produits et matériaux de construction

Raisons de la candidature au(x) concours

​Tous les logements (44) ont été certifiés 'passiv'haus' par 'La Maison Passive'. Le projet s'intègre dans l'Ecoquartier du Vallon des Garettes, à Orvault.Tous les logements sont traversants, avec ont une double ou triple orientation, et possèdent tous une surface extérieure (balcons, terrasses, ou jardins)L'esthétique du projet, sans compromis, implique qu'une architecture environnementale est également synonime de qualité architecturale et paysagère

Batiment candidat dans la catégorie

Energie & Climats Tempérés

Energie & Climats Tempérés

Coup de Coeur des Internautes

Coup de Coeur des Internautes

Green Building Solutions Awards 2016


Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Green Building Solutions Awards 2016