Octant

  • Type de bâtiment : Immeuble de bureaux
  • Année de construction : 1995
  • Année de livraison : 2020
  • Adresse : 2-4 QUAI MICHELET, 3-9 AVENUE ANDRE MALRAUX 92300 LEVALLOIS PERRET, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 6 825 m2
  • Coût de construction ou de rénovation : 1 350 000 €
  • Coût/m² : 197.8 €/m2

Label / Certifications :

  • Consommation d’énergie primaire :
    kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

Le bâtiment OCTANT a été construit en 1995 à Levallois-Perret. Une rénovation du bâtiment a eu lieu en 2015, puis un projet d'aménagement pour Lagardère en 2020. Ainsi, ce processus d'aménagement a permis au projet de concourir aux Trophées Bâtiments Circulaires.

Le bâtiment en quelques chiffres :

  • Surface de plancher : 15 074 m2
  • Effectif maximum : 1 299 personnes
  • Effectif moyen par plateau de bureaux : 135
  • Ratio moyen d’occupation : 1 poste de travail pour 11,70 m² de SUBL bureaux
  • 1 salon VIP de 65 m² ouvert sur l’atrium
  • 1 parking de 405 emplacements dont 9 places PMR et 10 bornes ou prises électriques
  • 71 m² stationnement 2 roues motorisées
  • 140 m² espace vélos
  • Restaurant et cafétérias

Les aménagements ont été pensés de manière durable et flexible pour limiter les interventions lourdes dans le futur. L'aménagement pour les 416 postes de travail a été réalisé dans une démarche de réemploi à la volonté du maître d'ouvrage, et qui a été suivi par l'ensemble des intervenants du projet. 

Les enjeux du projet de réaménagement

Les enjeux collaborateurs

  • Améliorer la qualité de vie au travail (QVT)
  • Offrir l’opportunité de travailler autrement en intégrant les nouveaux modes de travail
  • Prendre en compte des spécificités métiers

Les enjeux d’entreprise

  • Proposer des aménagements flexibles, diversifiés et de qualité qui répondent aux évolutions des modes de travail
  • Refléter l’image et les valeurs dans les aménagements, notamment sur les volets RSE et Développement Durable

Les enjeux immobiliers

  • Maîtriser des délais
  • S’appuyer sur les qualités intrinsèques du bâtiment
  • S’insérer dans le cadre d’aménagement déjà réalisé (immeuble déjà aménagé et équipé) en maximisant le réemploi
  • Faciliter la mise en œuvre par des concepts et des prescriptions appropriés

Plus de détails sur ce projet

 https://www.octant-sextant.com/octant/

Crédits photo

Olivier Martin Gambier

Maître d'ouvrage

    Lagardère Travel Retail France

    Garance SAINGT

Maître d'œuvre

    ARP Astrance

    Annabelle DOUARD

Intervenants

    Entreprise

    Hervé Concept

    Arnaud Trichard

    Entreprise générale lots architecturaux ayant travaillé sur la dépose repose des différents matériaux


    Promoteur

    GECINA

    bailleur

Mode contractuel

Lots séparés

Systèmes

    • Ventilo-convecteur
    • Chauffe-eau électrique individuel
    • Ventilo-convecteur
    • Double flux avec échangeur thermique
    • Aucun système de production d'énergies renouvelables

Bâtiment intelligent

    Gestion centralisée / Programmée des éclairages et CVC sur GTB

Qualité de l'air intérieur

    Un attention particulière a été portée à la qualité de l'air intérieur, en s'assurant de la qualité des matériaux réemployés, de la façon de les reposer in-situ et des émissions de COV des différents matériaux. 

Santé & Confort

    Le confort et la santé des occupants est un des enjeux majeurs du projet.

    • Des espaces communs ont été conçus près des terrasses pour valoriser les espaces extérieurs et permettre à chacun d'en profiter
    • L'ensemble des postes sont, en premier jour, le long de la façade
    • Zones de convivialité proche des paliers pour éviter les nuisances sonores
    • Diversité des postures de travail
    • Régulation automatique qui peut être modulée par zone. 

Coûts de construction & exploitation

  • 1 350 000

Environnement urbain

Octant profite d’une vue exceptionnelle sur Paris, face à l’Ile de la Jatte. Lieu de vie et d’échanges, Levallois-Perret propose un grand nombre de loisirs et d’infrastructures à destination d’utilisateurs exigeants.
Au cœur de ce pôle prisé, ce quartier met à disposition plusieurs structures d’accueil petite enfance, un club omnisports, une salle de spectacle et un centre culturel. On y trouve également un centre commercial haut de gamme et ses 100 boutiques, un cinéma et plus de 250 restaurants. Une vingtaine de parcs et jardins ainsi qu’un large éventail de commerces viennent compléter l’offre.

Parking

1 parking de 405 emplacements dont 9 places PMR et 10 bornes ou prises électriques
71 m2 stationnement 2 roues motorisées
140 m2 espace vélos

Qualité environnementale du bâti

  • Adaptabilité du bâtiment
  • Santé, qualité air intérieur
  • Chantier (incluant déchets)
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • procédés de construction
  • produits et matériaux de construction

Réemploi (même usage) / Réutilisation (changement d'usage)

    • Revêtements de sol
    • Cloisons
    • Faux-Plafonds
    • Faux-planchers
    • Electricité
    • CVC
    • Aménagements extérieurs

    Aménagements extérieurs : mobilier d'extérieur - 7 tables et 15 chaises 

    Cloisons : 90% de réemploi soit 2100m² toute typologie confondue (pleine, vitrée et vitrée sur allège)

    Moquette : 90% de réemploi soit 6000m²

    Faux plafond : 90% de réemploi soit 6000m²

    Faux plancher: 95% de réemploi soit 6500m²

    Cloisons : réemploi in situ

    Moquette : réemploi in situ

    Faux plafond : réemploi in situ

    Faux plancher : réemploi in situ

    Aménagements extérieurs : ajout de mobiliers récupérées de l'ancien site de Lagardère 

Eco-conception

    Cloisons métalliques CLESTRA HAUSERMAN, site de production français - dépose soignée sur site, repose et adaptation pour l'aménagement prévu par Lagardère. Recoupe de certains panneaux sur site, et lorsque le réemploi n'était pas possible, de nouvelles cloisons ont été fournies.

    Méthodologie adaptée à la démarche de réemploi : 

    1. Au moment de la conception, identification des cloisons réemployables, traçage sur plan, réflexion par zone pour réemployer les cloisons aux bonnes dimensions dans les zones adaptées
    2. Sur le chantier : une fois déposées, les cloisons ont été regroupées par dimension (notamment par hauteur à cause des hauteurs des faux plafonds différentes) puis entreposées par plateau dans leurs espaces de destination.

    Moquette DESSO Fuse Field : dépose soignée par zone pour les interventions en faux plancher, stockage dans la même zone pour réemploi à l'identique. 10% de nouveau revêtement de sol pour changer les dalles non réemployables. 

    Faux plafond : Dépose et repose soignée dans le cadre du remaniement électrique, 10% de dalles neuves pour remplacer les dalles abîmées.

    Appel à un prestataires de location et d'entretien des plantes. Une attention particulière a été portée autour du bien être des occupant dans le cadre d'un aménagement biophilic. 

    Mobilier réemployé : à la fois le mobilier existant sur site, et réemploi de mobilier de l'ancien site (environ 70% de réemploi de mobilier)

     

    Les aménagements ont été pensés en termes de flux et d'ergonomie pour être facilement adaptables. Les aménagements en poste attitrés ont été repensés en postes flex office dans une même démarche de réemploi. L'utilisation de cloisons amovibles, la gestion des réseaux de climatisation et d'alimentation électriques ont permis cette réversibilité.

Bilan environnemental

    Catégories

    CO2 évité (kg)  Consommation Eau évité (m3) Déchets évités (kg)
    Aménagements extérieurs 0 0 0
    Aménagements extérieurs / Serrurerie - Métallerie 0 0 0
    Charpente 0 0 0
    Cloisons 175951.44 1300.298483 10070.18169
    Couverture 0 0 0
    Couverture / Aménagements extérieurs 0 0 0
    Eclairages 0 0 0
    Eclairages sécurité 0 0 0
    Equipements de génie climatique 0 0 0
    Equipements électriques 0 0 0
    Façades 0 0 0
    Faux plafonds 27914.1025 286.0382667 49651.93979
    Faux planchers 422147.5616 5078.750269 287473.47
    Faux-plafonds 0 0 0
    Gros-œuvre 0 0 0
    Installations sanitaires 0 0 0
    Isolation 0 0 0
    Menuiserie ext 0 0 0
    Menuiseries intérieures 0 0 0
    Mobilier 0 0 0
    Peinture 0 0 0
    Plomberie 0 0 0
    Revêtements de sols 51391.10243 935.2979135 27813.21099
    Revêtements de sols ou muraux 0 0 0
    Revêtements muraux 0 0 0
    Sécurité du bâtiment 0 0 0
    Serrurerie - métallerie 0 0 0
    VRD 0 0 0
           
      CO2 évité (kg)  Consommation Eau évité (m3) Déchets évités (kg)
    TOTAL 677404.2065 7600.384932

    375008.8025

     

    L'opération de réemploi a économisé l'équivalent de 5419234 kilomètres parcourus par une petite voiture, soit 6158 trajets Paris-Nice,

    50669 baignoires rectangulaires remplies d'eau et 750 années de déchets ménagers d'un français

Réplicabilité et Innovation

    Les grandes étapes du projet de réemploi

    PRO - Identification de l'ensemble des matériaux réemployables, les répertorier sur les plans existants, les redessiner sur les plans projetés dans leur localisation cible. 

    DCE - Dans chaque sous-lot architectural, un paragraphe spécifique mentionnait l'intégration du réemploi et la volonté du maitre d'ouvrage de mettre en valeur cette démarche. 

    EXE - Les entreprises ont été sensiblisées sur la démarche de réemploi, et la phase d'exécution s'est faite en 3 grandes phases :

    • Phase 1 - repérage des hauteurs, des modules et de la taille des existants
    • Phase 2 - Démontage et stockage par dimension dans les zones de destination
    • Phase 3 - repose par dimension dans les zones de destination

    Logistique 

    Stockage sur site par zone. Il n'était pas possible de bénéficier d'un espace tampon pour le stockage, l'ensemble des matériaux a donc été entreposés par zone en fonction de leur localisation finale. Une coordination avec l'ensemble des corps de métier était nécessaire pour éviter de se gêner, intervention des différents corps d'état. 

    Frein

    Le stockage sur site a été un élément compliqué du projet, toutes les interventions ont dû être très phasées et une coordination importante avec l'ensemble des corps d'état. 

    Communication 

    Une communication sur Linkedin a été faite par ARP Astrance pour promouvoir la démarche de réemploi réalisée sur le projet. Il parait essentiel de communiquer sur la démarche pour montrer au plus grand nombre que le réemploi est possible pour faire des projets design et soucieux de l'environnement.

    Organisation par sous-lot, il n'y a pas eu de lot curage pour le réemploi. La dépose a été prévue dans chaque sous lot, ainsi les cloisons sont déposées et reposées par la même entreprise.

    L'ensemble des matériaux déposés a été stocké sur site jusqu'à leur réemploi in-situ. Les matériaux déposés et non réemployés étaient non réutilisables sur les plateformes car trop abimés (dalles de moquettes ou de faux plafond notamment), et en quantité très minime puisque le maître d'ouvrage a insisté pour réemployer le maximum sur site.

Bilan économique

  • 180 000
  • 13 %
  • 500 000

Raisons de la candidature au(x) concours

LagardèreTravel Retail France, leader international du commerce de détail en zones de transport, a souhaité regrouper ses équipes sur un seul et même site basé à Levallois, dans le bâtiment OCTANT. 

Les travaux d'aménagement pour lesquels ARP Astrance a été missionné et pour lesquels il a été décidé de participer aux Trophées Bâtiments Circulaires, ont été effectués entre fin 2019 et début 2020.

Une des volontés principales du maitre d'ouvrage a été de faire le choix du réemploi in situ de la plus grande partie des lots architecturaux et des équipements techniques. Dans un souci de démarche environnementale, d'impact en terme d'image et de conviction autour de l'importance de l'économie circulaire, Lagardère a voulu faire de ce site un vrai exemple de réemploi. En réemployant les matériaux in situ, Lagardère a limité son empreinte carbone que ce soit pour dans le transport des matériaux (pas de logistique transport) ou dans la production de matériaux neufs qui a été extrêmement limitée sur le projet. 

Dès la conception, le réemploi a été une ligne conductrice du projet. Un état des lieux des ressources existantes a été réalisé pour avoir la vision d'ensemble des ressources dès le démarrage du projet et ainsi maîtriser tous les éléments lors de la conception. 

Les entreprises ont été impliquées très en amont sur la démarche de réemploi qui était inscrite au cahier des charges. Un suivi sur le chantier a été fait par la MOEX pour s'assurer du bon conditionnement et stockage des éléments réemployés.

Pour l'ensemble de ces raisons, la candidature du projet OCTANT nous parait justifiée, et mérite d'être mise en avant dans le cadre des Trophées Bâtiments Circulaires. 

Batiment candidat dans la catégorie

Bâtiments tertiaires / prix de la rénovation

Bâtiments tertiaires / prix de la rénovation

Trophées Bâtiments Circulaires 2022

 Trophées Bâtiments Circulaires 2022
 bâtiment
 économie circulaire
 réemploi
 recyclage
 déchet
 matériaux et solutions
 bâtiment tertiaire

Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Trophées Bâtiments Circulaires 2022