Les gardiens d’immeubles, des ambassadeurs de la gestion écologique

Rédigé par

Manon Dehalle

991 Dernière modification le 16/10/2023 - 15:51
Les gardiens d’immeubles, des ambassadeurs de la gestion écologique

L’association Noé, avec son programme Jardins de Noé, et le Groupe 3F, bailleur social français, ont œuvré au déploiement d’une gestion plus écologique des espaces verts des résidences 3F. Gardiennes et gardiens d’immeuble ont été intégrés à l’initiative comme acteurs centraux de la démarche.  

 

Bien que peu considéré, le déclin du vivant est pourtant une réalité. L'expansion rapide des zones urbanisées, l'artificialisation des espaces ainsi que nos modes de vie et de gestion ont été, et restent encore aujourd'hui, dévastateurs pour la biodiversité, dite « biodiversité ordinaire », qui nous entoure. Il devient donc urgent de repenser nos habitudes afin de changer la donne et œuvrer au bon équilibre des écosystèmes dans lesquels nous vivons et dont nous puisons les bénéfices.

Toutefois, propriétaires et gestionnaires rencontrent encore beaucoup de difficultés dans la mise en place d’une gestion écologique des parcs et jardins, souvent éloignée des priorités de chacun et opposant parfois des retours négatifs (« laid », « sale », « négligé »...). Il s’agit donc d’accompagner des initiatives à l’échelle locale, qui permettraient de ramener ce sujet au cœur des enjeux et seraient vecteurs de découvertes et d’échanges dans tout l'écosystème des espaces urbanisés. Une opportunité d’accompagner un tel projet s’est présentée pour le programme Jardins de Noé grâce à une initiative du groupe 3F.


Aux côtés des gardiens d’immeuble pour la gestion écologique
 
Depuis 2019, 3F et Noé ont développé un partenariat encourageant l’intégration de la biodiversité au sein des immeubles 3F, son parc conséquent de résidences en faisant un acteur majeur de la transformation du territoire. Ses jardins et espaces verts sont donc un levier très intéressant dans l’action pour la préservation de la biodiversité.
 
Deux axes principaux d’engagement ont été définis dans le cadre du partenariat : tendre vers une gestion écologique des espaces verts des résidences sociales grâce à une méthodologie d’expertise réplicable, sensibiliser locataires et salariés à la préservation du vivant et à l'importance de mettre en place une gestion écologique des jardins et espaces verts.

Afin que ces initiatives soient pérennes et bénéfiques, tant pour la biodiversité que pour les locataires, gestionnaires et gardiens des résidences, le parti pris a été d’intégrer les acteurs de proximité et les habitants au cœur de la démarche.

Comment mobiliser les acteurs et les rendre opérationnels ?
 
La méthodologie s’est basée sur un acteur en particulier :  les gardiens d’immeuble, « interlocuteurs communs à l’ensemble des intervenants d’une résidence (locataires, entreprises d’entretien des espaces verts, pôle technique biodiversité) ». 

Cet acteur central est souvent porteur d’initiatives pour faire évoluer le cadre de vie des locataires et animer la vie de la résidence. Dans cet objectif et aussi par amour de la nature, les gardiens d’immeuble campent de plus en plus souvent le rôle d’ambassadeur, comme ici, dans l’application concrète et volontaire d’une gestion respectueuse de la biodiversité au sein des résidences 3F.

Encourager, accompagner et valoriser les initiatives

Par la diversité des paysages et d'architectures sur laquelle sont basées les nombreuses résidences 3F, il était nécessaire de s’accorder sur une méthodologie d’accompagnement pouvant s’appliquer à l’ensemble des contextes. 

Le programme Jardins de Noé et le pôle technique biodiversité de 3F ont donc travaillé ensemble sur un outil permettant aux gardiens d’immeuble, quel que soit le contexte de la résidence, d’évaluer la gestion des espaces verts. Cet outil prend la forme d’un questionnaire dédié, et qui reprend les gestes de la charte Jardins de Noé. L’objectif est d’encourager les équipes de proximité à mener en autonomie un état des lieux de la gestion de leur site, à auto-évaluer les forces et besoins et à cibler les actions à mettre en place.

 


Une fois opéré l'état des lieux, les intéressés peuvent, avec le soutien du pôle technique biodiversité de 3F, mettre en place les aménagements nécessaires afin d’atteindre la reconnaissance Jardins de Noé, importante pour valoriser l’action des acteurs d’une résidence pour l’intégration de la biodiversité. 

La reconnaissance Jardins de Noé permet également d’informer les publics des résidences, comme le public extérieur, de l’existence de telles initiatives sur leur territoire. L’objectif est ainsi de créer une dynamique pour le lancement de projets bénéfiques à la préservation du patrimoine naturel et d’encourager leur déploiement à plus grande échelle. La résidence devient un exemple et une inspiration de ce qui peut être fait pour la biodiversité grâce à un jardin ou un espace vert.
 
Depuis la création du partenariat, une dizaine de résidences ont pu être reconnues Jardins de Noé.

Et demain ?
 
Un des objectifs est désormais de valoriser l’ensemble du travail mené par les gardiens des résidences 3F reconnus Jardins de Noé. L’axe de travail sera, d’une part, d’encourager le partage d’expérience entre les différentes résidences afin de développer le projet et répondre aux potentiels questionnements, et d’autre part, de soutenir et accompagner les gardiens des résidences reconnus Jardins de Noé dans l’animation du projet auprès des locataires, ce afin d’éviter tout essoufflement des initiatives. 

In fine, il s’agit également de développer une nouvelle méthodologie afin d’étudier l’évolution des espaces verts depuis leur reconnaissance, de façon à identifier des voies d’amélioration de la démarche et d’éventuels nouveaux axes de travail. 


Un article signé Manon Dehalle, chargée de programme Jardins de Noé et Madeleine Hervé, chargée de mission Biodiversité Immobilière 3F


Article suivant : Îlot Fertile, l'éclosion d'une nouvelle durabilité urbaine


Revenir à la page d'accueil du dossier

 

Partager :