Le bois, ressource star de la chaleur renouvelable en France

Rédigé par
Amandine Martinet - Construction21

Journaliste

123 Dernière modification le 13/02/2024 - 10:56
Le bois, ressource star de la chaleur renouvelable en France

Le Panorama 2023 de la chaleur renouvelable et de récupération a été publié il y a quelques jours par le Syndicat des énergies renouvelables (SER), en collaboration avec d'autres associations spécialisées. Focus. 

Un boum des EnR, porté par le bois énergie en leadership. Voici comment nous pourrions résumer la dernière publication du SER, qui dresse un état des lieux de tout un pan de la situation énergétique de la France : la production de chaleur (renouvelable et de récupération), qui représente pas moins de 45 % de la consommation finale d’énergie du pays. 

Qu'il s'agisse du chauffage des logements individuels sur le territoire ou des chaufferies pour les espaces collectifs et tertiaires, la 7e édition du Panorama indique une progression des ressources renouvelables. Plusieurs chiffres clés à retenir, notamment ceux de la part croissante occupée par les énergies renouvelables au fil des années dans la consommation finale de chaleur du pays : 13,3 % en 2008, 18 % en 2014, 22,3 % en 2021 et 27,2 % en 2022. Des données encourageantes, certes, mais qui restent à nuancer puisqu'en même temps, les énergies fossiles occupaient, elles, une part de... 45 % en 2022. Pour renverser cette tendance — et plus rapidement —, le SER et les autres organismes spécialisés (AFPG, CIBE, FEDENE, UNICLIMA...) plaident pour des objectifs plus ambitieux, au niveau national, mais aussi de chaque filière, avec des moyens financiers réhaussés. 

On retient aussi que le bois porte le marché de la production de chaleur renouvelable en France. En 2022, cette ressource en assurait même plus de la moitié (63 %, dont 45,3 % pour chauffer 8,8 millions de logements et 18,3 % pour les chaufferies dans les espaces collectifs). En seconde position, on retrouve les pompes à chaleur, qui ont fourni près de 23 % de cette production de renouvelable. Suivent le gaz renouvelable, la valorisation de déchets, la géothermie puis la chaleur solaire. 

Lire aussi : 2024, année des renouvelables en Europe ?

Partager :