Interview : Cochebat, pour un confort hydraulique du bâtiment

Rédigé par
La rédaction C21

946 Dernière modification le 17/05/2023 - 10:25
Interview : Cochebat, pour un confort hydraulique du bâtiment

 

Cochebat est le syndicat national des fabricants de composants et de systèmes intégrés de chauffage, rafraîchissement et sanitaire. L’organisation a répondu à nos questions relatives à leurs produits actuels, mais aussi ceux à venir.  


Construction21 : Quel est l’avantage du multicouches, par rapport aux polyoléfines ? Qu’en est-il de l’empreinte carbone ?

Cochebat : Le multicouche a une résistance à la dilatation accrue (grâce à la conservation des courbures) et un meilleur fluage. Par ailleurs, le prix du PER est plus attractif et son empreinte carbone réduite. Pour en savoir davantage à ce sujet, les FDES publiées par Cochebat sont disponibles en ligne


Quel est le taux de recyclage de ces produits ?

Ces produits ont généralement la durée de vie du bâtiment, le gisement de matière à recycler est donc encore très faible. Nous n’avons pas à ce jour de chiffre significatif à mettre en avant, d’autant plus que pour les réseaux d’adduction d’eau, l’intégration de matière recyclée dans les canalisations en matériaux de synthèse est interdite par les normes sanitaires en vigueur. Des travaux actuels permettent le recyclage du Pex.


D’autres matériaux avec une empreinte carbone plus faible sont-ils en cours de R&D et développement ? 

Voici les travaux de développement qui sont en cours actuellement : 

  • Des travaux de réemploi des matières recyclées dans d’autres applications que l’adduction d’eau
  • Des travaux sur la séparation des PER en vue du recyclage (dé-réticulation du PER, mix recyclage chimique et mécanique pour gagner en efficacité...)
  • Des travaux pour faire reconnaître les utilisations d’énergies « vertes » dans les process industriels au niveau des FDES des produits et de la prise en compte des matières bio sourcée.


En quoi les planchers rafraichissants sont-ils une solution intéressante en matière de durabilité et de résilience ? Pour correspondre à la RE2020 également ? 

Le PCRBT (plancher chauffant/rafraîchissant basse température) intègre la capacité de refroidissement au système de chauffage, sans ajout d’un dispositif supplémentaire (ce qui évite un recours à une climatisation), voir en utilisant des capacités de rafraîchissement naturelles grâce au géocooling (pour plus d’informations à ce sujet sont à trouver sur une étude de Pouget datant de 2022).

Par ailleurs, le PCRBT ne nécessite aucun entretien et est compatible avec toute sorte de générateur existant et/ou à venir.


Le PCRBT se développe-t-il en collectif ? 

Effectivement, le PCRBT se développe en collectif : ''Le syndicat constate des signes positifs sur le marché de la rénovation, avec une baisse moins forte pour les systèmes secs (-7%), ainsi que pour les logements collectifs qui utilisent la dalle R 0,75 (-11% pour les dalles R 0,75 par rapport à une baisse de la dalle plane de -20%)''. 

C'est un axe de progrès pour Cochebat qui souhaite étendre sa marque de qualité Certitherm au collectif. Il s’agit d’une certification des systèmes orientés collectif, avec comme caractéristiques principales la performance thermique et l’affaiblissement acoustique. 

Comment envisagez-vous l’avenir ?

Attentif aux données macro – crise énergétique, pénurie et tensions sur les matières, conditions d’accès au crédit –, Cochebat est confiant sur la pertinence des produits d’hydrodistribution (en alternative au cuivre) et en la pertinence des systèmes PCRBT, notamment en lien avec l’évolution du climat – qui marque un intérêt pour le rafraîchissement – et avec le succès de la PAC avec qui le PCRBT forme un couple idéal.

Partager :