Actions de sobriété énergétique : le Cerema dévoile ses 5 premiers conseils aux collectivités

381 Dernière modification le 23/01/2023 - 10:01
Actions de sobriété énergétique : le Cerema dévoile ses 5 premiers conseils aux collectivités

 

La guerre en Ukraine, l'augmentation du prix des énergies qui provoque de grandes tensions sur le budget des collectivités, les risques sur le réseau électrique cet hiver en France, mais aussi l'accélération du changement climatique : le contexte incite chacun à mener des actions de sobriété énergétique.


Pour accompagner les collectivités dans ce défi que doivent relever les collectivités, le Cerema propose 10 conseils clés, sur les domaines de la mobilité ,du bâtiment et de l'éclairage public.


Conseil 1 : engagez les usagers de vos bâtiments en faveur de la sobriété énergétique 


Avec les challenges d'économies d'énergie dans les établissements scolaires Cube Scolaire qui ont déjà mobilisés plus de 900 établissements depuis 2019, le Cerema a pu constater une moyenne de 10% d'économies d'énergie en moyenne par an, dès la première année et sans travaux ! Ces résultats ont été obtenus grâce à l'engagement des usagers et aux changements de pratiques. 

Conseil : impliquez les usagers de vos bâtiments : diagnostics participatifs, ateliers pédagogiques, évènements... Les personnes formées se transforment vite en ambassadeurs.

Engagez-vous : Le challenge ACTEE Cube.Ecoles pour les écoles primaires, piloté par le Cerema, Institut Français pour la Performance du Bâtiment (IFPEB) et FNCCR est ouvert !

? Inscrivez dès à présent vos établissements !

 

Conseil 2 : développez le covoiturage 


70% des déplacements domicile-travail sont réalisés avec des véhicules individuels, la plupart en auto-solisme et on estime à 3 % la part du covoiturage quotidien.

Et pourtant... le covoiturage, ce sont : 2 000 € économisés annuellement par un salarié qui réside à 30 km de son lieu de travail, 272 746 tonnes de CO2 évitées en France grâce au covoiturage longue distance (source BlaBlaCar, citée par Ministères Écologie Énergie Territoires.

Augmenter le nombre d'occupants par véhicules est une mesure directe et efficace de diminution du trafic routier, avec un gain direct sur le pouvoir d'achat et un impact sur la qualité de l'air. Le covoiturage représente en outre une vraie alternative à la voiture individuelle là où il n’y a pas de transports en commun.

Engagez-vous : Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires et Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports ont annoncé à Reims en décembre 2023 le lancement du Plan national covoiturage du quotidien.

 

Conseil 3 : agissez pour une logistique urbaine sobre 


Le secteur des transports représente en milieu urbain de 35 à 50 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) dont 15 à 20% sont émis par le transport de marchandises. Vous pouvez agir pour développer une logistique durable et sobre sur votre territoire !

Conseil : Via le programme Programme CEE InTerLUD, le Cerema accompagne les collectivités dans la réalisation de chartes de logistique urbaine durable à l'échelle des agglomérations.

Ces chartes permettent d'impulser des mesures opérationnelles sources d'économies d'énergies (développement de la cyclo logistique, de la logistique fluviale, création d'espaces logistiques urbains pour mutualiser les livraisons de colis, etc.).

InTerLUD devient LUD+, lauréat de l’appel à programmes CEE 2022 : LUD+ poursuivra la dynamique impulsée avec une amplification de la démarche, une accélération dans la mise en œuvre d’actions sur les territoires et le développement - à des échelles non plus locales mais nationales - d’outils d’évaluation, d’expérimentations, modélisations et solutions.
Quoi de neuf avec LUD+ ?

Engagez-vous :


? 152 EPCI sensibilisés à la logistique urbaine, 43 agglomérations engagées dans le programme InTerLUD, 123 chargés de mission de collectivités formés à la démarche ! Rejoignez le programme et fédérez les acteurs publics et privés de la logistique sur votre territoire pour une logistique plus sobre en énergie et en émissions de GES.
? Écoutez les témoignages de collectivités engagées et leurs conseils pratiques. 

 

Conseil 4  : adaptez la gestion de vos bâtiments en fonction de leurs caractéristiques 


Éclairage, chauffage, eau chaude sanitaire, ventilation... Les gestionnaires de bâtiments peuvent mettre en place des actions simples pour réduire leur consommation et leur facture d'énergie, tout en prenant en compte le confort des habitants !

Conseil : Le Cerema a élaboré un guide gratuit composé de fiches techniques sur l'éclairage, le chauffage et l'eau chaude sanitaire, la bureautique et la ventilation. Chaque action proposée est évaluée en terme d'intérêt, de point de vigilance et d'estimation d'investissement. Pour élaborer les actions, le Cerema a travaillé sur 3 axes :

les actions avec les occupants, qui nécessitent un investissement plus humain que financier,
l'optimisation des installations techniques,
l'amélioration des installations techniques via des "petits" travaux.
 

Engagez-vous : Inscrivez vos établissements scolaires dans les démarches CUBE

? CUBE.S et Cube.écoles pour bénéficier d'un accompagnement sur mesure du Cerema et d'un suivi des consommations pendant 5 ans. Les retours d'expériences montrent que les établissements engagés réalisent en moyenne 12 % d'économies d'énergie dès la première année.

 

Conseil 5 : changez votre approche de l'éclairage public


La facture d’électricité est la première dépense d’une collectivité, et l’éclairage public à lui seul représente près de 40 % des dépenses totales d’électricité d’une collectivité en moyenne (chiffres datant d’avant la crise de 2022).

Conseil : L’extinction nocturne est une solution logique et rapide à mettre en œuvre, appréciée des collectivités. Pour aller plus loin, il y a un fort enjeu à moderniser les équipements : les nouvelles technologies peuvent réduire la consommation d’énergie de 70 à 80 % en continuant d’éclairer.

Le Cerema met son expertise au service des collectivités locales pour optimiser leur consommation : au-delà d’un parc qui consomme peu, il y a des enjeux de biodiversité et d’adaptation de l’éclairage aux besoins réels et à leurs évolutions temporelles (semaine, week-end, effets saisonniers sur la fréquentation nocturne…).

Engagez-vous : Vous souhaitez investir pour rénover votre parc d’éclairage public ? Le Fonds Vert annoncé par le gouvernement prévoit une aide importante dans ce domaine : le Cerema vous accompagne pendant toute la durée du processus (diagnostic, suivi et évaluation des performances).

 

Actualité publiée sur Cerema actualité
Consulter la source

Partager :