Orée 85

  • Type de bâtiment : Maison individuelle isolée ou jumelée
  • Année de construction : 1870
  • Année de livraison : 2022
  • Adresse : 32 Impasse de l'Écluse 67200 STRASBOURG, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 84 m2
  • Coût de construction ou de rénovation : 110 000 €
  • Coût/m² : 1309.52 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

L'Orée 85 est un lieu de vie et d'expérimentation dédié à la rencontre entre les publics et aux transitions sociétales et environnementales, à travers un resto-café-bar durable, un jardin pédagogique et une programmation culturelle.

Lauréat d'un appel à occupation du domaine fluvial lancé par Voies Naviguables de France (VNF), le projet voit le jour dans l'ancienne maison éclusière n°85, en bordure du canal du Rhône au Rhin, à l'initiative de trois ami.es : Lola Bertrand, Manon Cordier et Maxime Billmann. Dès les premières réfléxions, un point d'honneur a été mis à développer tous les aspects du projet dans le plus grand respect du principe de durabilité, en accord avec les valeurs personnelles des trois membres fondateurs.trices et de la logique d'économie sociale et solidaire dans laquelle s'inscrit profondément le tiers-lieu culturel, aujourd'hui constitué en SCIC.

Du point de vue de l'aménagement et de la construction, l'équipe interne a fait du seconde main et du réemploi un automatisme. En tant que groupement privé, ce sont leurs convictions qui les ont poussé à user prioritairement du réemploi en tant que sources de matières : conservation des élements existants et réemploi in-situ. Pour les autres éléments, ils ont systématiquement fait le choix du biosourcé.

La maison, dont l'ambiance mêle la Grèce et les vacances en bord de mer, est entièrement meublée à partir de mobilier d'occasion déniché en parcourant les petites annonces, vides-greniers et dépôts ventes de la région : du lustre coquillage, à l'amphore en passant par le dérouleur de papier toilette aux motifs poissons. Lorsque les matériaux ne sont pas de réemploi, ils sont quasi tous bio-sourcés : carrelage, tissus, parquet de chêne massif, jonc de mer, laine de bois, torchis, ou encore chaux.

Des partenaires locaux incontournables de l'habitat durable et de l'économie circulaire ont été intégrés au projet à ses prémices. Conjointement avec le bureau d'étude économie circulaire BOMA Les BOnnes MAtières, acteur régional majeur du réemploi dans le secteur de la construction, un diagnostic des besoins a été réalisé dans un premier temps et mis à jour tout au long du chantier, puis un travail sur le sourcing et sur son acheminement sur site d'un maximum de matériaux provenant de chantiers de déconstruction a été réalisé : des rambardes d'escalier d'immeuble en bois réutilisées en clotûre, banc et étagères; un escalier métallique réemployé; des claustras de cave réutilisés en tasseaux; des doubles vitrages de fenêtres d'un immeuble réutilisés en toit vitré de véranda ou encore des portes de bureaux réutilisées pour la fabrication d'un poulailler. Quant à l'Atelier NA, collectif d'architectes oeuvrant pour la construction inclusive, il a alimenté la dimension opérationnelle du réemploi/réutilisation du projet tout en contribuant à rendre participatif de nombreux aspects de ce chantier. La construction d'un bar estival de réemploi à partir du grillage déposé in situ, la fabrication de structures bois et osier aux formes arrondies permettant de recevoir le torchis puis la chaux et la fabrication d'un poulailler de réemploi à partir de portes, ont permis aux habitant.es de Strasbourg de s'approprier l'espace en participant à sa construction durable.

Plusieurs entreprises et artisans ont également participé à intégrer pleinement dans leur démarche les principes suggérés, plus ou moins présents dans leurs valeurs à la base : l'entreprise de charpente et d'éco-construction Hylê a mené les travaux de charpente sur la terrasse et la véranda avec du bois d'essence exclusivement locale (sapin de Douglas des Vosges); l'entreprise Technopieux a préparé les fondations des éléments de construction précités à partir de pieux vissés dans le sol, évitant ainsi des fondations en béton; l'entreprise de serrurerie-métallerie La Forgerie a construit les chassis permettant de réceptionner les vitrages de réemploi; et l'association de construction low-tech Lowarchitech nous a accompagné sur la mise en oeuvre des chantiers vannerie, torchis et chaux.

Opinion des occupants

Lors de la soirée d'inauguration du samedi 14 mai, les descriptions du lieu et de l'énergie qui s'en dégagent variaient entre maison de vacances, camping, Woodstock. Autant de termes qui laissent entendre une sensation de bien-être !

Ci-dessous quelques témoignages et commentaires de différentes personnes au sujet du projet :

« Les chantiers permettent de rencontrer des gens et l’ambiance est vraiment cool. Il y a une réelle collaboration derrière et ils font ça avec tout le monde et pour tout le monde. Il y a un côté satisfaisant à voir le lieu maintenant et imaginer le résultat final. J’ai hâte de revenir à l’ouverture et de pouvoir me dire que j’ai mis un petit bout de terre ici.» - Charlie, bénévole sur les chantiers participatifs

« Merci de votre engagement admirable pour redonner vie à ce beau lieu ! » - Pierre Jakubowicz, conseiller municipal, vice-président de l'Office de Tourisme de Strasbourg et sa Région

« C’est le type de projet où il y a du cœur et de l’investissement. C’est une démarche humaine portée par une équipe à laquelle on peut facilement s’identifier. Le côté hors de la ville du site, cet entre-deux, est assez atypique comme emplacement. Ça donne vraiment envie de le fréquenter. » - Aurélien, bénévole sur les chantiers participatifs

« On a l'impression de s'être échappé de la ville alors qu'on est à 10 minutes du centre. » - Christiane, cycliste de passage

« Formidable ! Ravi de la perspective de pouvoir créer des liens avec des gens aussi divers qu’inconnus dans ce lieu magique. J’imagine - peut être un peu trop vite - les vélos, canoës et de chouettes parties de tarot à refaire le monde… Et alors le jour où nous pourrons rentrer à la nage … quelle fête ! » - Commentaire anonyme sur un article de presse (Rue89 Strasbourg)

"La façon dont vous considérez les gens sur ce lieu fait beaucoup de bien." - Danny, bénévole au jardin via le réseau La Cloche qui lutte contre l'exclusion des personnes sans domicile

Et si c'était à refaire ?

- Les vitrages carrés qui devaient être remontés sur des châssis pour devenir des fenêtres de façade de la véranda n'ont pas pu être réutilisées. Cette mise en œuvre imposait la mise en place de châssis non conventionnels, qui aurait retardée le chantier de plus de 6 mois, ce qui était impossible sur un chantier de 4 mois.
- Double porte fenêtre PVC : était envisagée pour devenir la porte d'accès principale de l'Orée 85. Les caractéristiques techniques du produits ne permettaient pas un accès PMR sur le site. En effet, le seuil d'entrée aurait été supérieur à 2 cm. La porte fenêtre n'a donc pas pu être utilisée sur le chantier.
- Escalier galvanisé extérieur : lors de la mise en œuvre de l'escalier, nous nous sommes rendus compte que les 2 limons ne faisaient pas la même taille, et que les boulons de fixation des limons fournis n'étaient pas adaptés. Nous avons donc dû faire un raccord en bois pour rattraper le limon trop court, et acheter des tiges filetées adaptées à l'escalier. Cela a engendré un délai supplémentaire de pose, mais le planning a toutefois été respecté, et l'escalier a pu être posé dans les règles de l'art.
> faire un relevé plus précis en amont des éléments à réemployer, avant acheminement sur le site
> être souple sur le chantier, et prévoir dans le planning des marges d'aléas

Plus de détails sur ce projet

 https://www.oree85.org/home
 https://www.facebook.com/Loree85

Crédits photo

Orée 85 pour toutes sauf la photo du bar extérieur (Abdesslam Mirdass)

(D'autres photos sont disséminées sur les autres onglets, par manque de place ici)

Maître d'ouvrage

    Orée 85

    Maxime Billmann - maxime[a]oree85.org

Maître d'œuvre

    Joachim Boyries

    Joachim Boyries - joachim.boyries[a]wanadoo.fr

Intervenants

    Bureau d'études autre

    BOMA Les BOnnes MAtières

    contact[a]boma.alsace

    AMOE économie circulaire dans le secteur du bâtiment / Sourcing des matériaux de réemploi, accompagnement juridique et logistique


    Autre intervenant

    Atelier NA

    contact[a]atelier-na.eu

    Assistant à maitrise d'usage et encadrant à ateliers participatifs / Réalisation d'un bar estival extérieur et d'un poulaillier en réemploi / Réalisation d'un chantier participatif torchis


    Entreprise

    Hylê éco-construction

    Samuel Laporte - hyle.be[a]ecomail.fr

    Charpente / Fabrication et mise en oeuvre de la terrasse et de la véranda


    Entreprise

    Lowarchitech

    Maurine Koeberle - maurine.koeberle[a]lowarchitech.com

    Assistance à la réalisation d'un habillage intérieur en torchis et enduit à la chaux


    Entreprise

    Technopieux

    Guillaume Mongin - guillaume.mongin[a]technopieux.fr

    Fabrication et installation de pieux de fondation


    Entreprise

    La Forgerie

    Julien Giraud - contact[a]la-forgerie.com

    Serrurerie-Métallerie / Pose de la structure métallique et des vitrages de réemploi de la véranda / Fabrication et pose de gardes corps en acier galvanisés et d'un ciel de bar en acier brut


    Bureau d'études autre

    Fondasol

    Adèle DEBONNET - adele.debonnet[a]fondasol.fr

    Réalisation d'un étude de sol


    Entreprise

    SARL NASS

    Monsieur NASS - Nass_67800[a]yahoo.fr

    Ouverture de baie et de mur porteur / Renfort structurel / Cloisonnement / Peinture / Carrelage / Mise en oeuvre de la porte fenêtre de réemploi


    Entreprise

    Electricité DNR

    Mehmet YIGIT - electricite.dnr[a]gmail.com

    Installation électrique générale


    Entreprise

    DOLLINGER

    Julien PAULUS - julien.paulus[a]ets-dollinger.fr

    Réhabilitation des réseaux sanitaire et de chauffage existants / Mise en oeuvre des faïences de réemploi (WC)


    Entreprise

    Menuiserie SENGLER

    Thomas RISCH - thomas.menuiseriesengler[a]gmail.com

    Fabricaiton et pose des portes fenêtres, des fenêtres, des portes intérieures / Fourniture des plans de travail bois massif et stratifié


    Entreprise

    TECHNICIEN DES BRASSEURS

    Pierre MUNAR - pierre[a]techdesbrasseurs.fr

    Fourniture et installation des équipements de cuisine et de bar / Installation d'un frigo 3 portes de réemploi


    Entreprise

    KSF Gastro

    Ahmet ORHAN - ksfgastro[a]gmail.com

    Fourniture et pose d'une hotte


    Autre intervenant

    PRESTATERRE

    Romain Linkenheld - r.linkenheld[a]groupe-altair.org

    Livraison des matériaux de réemploi sur le chantier

Mode contractuel

Lots séparés

Consommation énergétique

    Le diagnostic énergétique réalisé ne permet pas de remplir précisément ces informations.
    Aucune étude thermique n'a été réalisée pour le projet. Le projet n'étant pas encore terminé, aucune donnée de consommation n'est disponible.

Performance énergétique de l'enveloppe

Systèmes

    • Chaudière gaz individuelle
    • Radiateur à eau
    • Chauffe-eau électrique individuel
    • Aucun système de climatisation
    • Simple flux
    • Autres énergies renouvelables

    La véranda ayant été placée au sud ouest, elle apportera des apports en chaleur solaire en hiver et demi-saisons. Un système de sur-ventilation est installé pour annuler ces apports en périodes estivale.

Analyse du Cycle de Vie :

    • Bois extérieur  Douglas et épicéas
    • Bois intérieur : frêne olivier et MDF
    • Chaux
    • Torchis
    • Vannerie
    • Jonc de mer
    • Cordes de chanvre

Résilience

    • Séisme
    • Poids de la neige
    • Gel
    • Grêle

    Les fondations ont été placées en hors-gel.
    Les extensions sont en structures bois légères, désolidarisées de la structure existante.
    La structure de la véranda a été dimensionnées vis-à-vis des conditions climatiques et sismiques du site (Sismique : zone 3, modéré / Neige et vent : C1).

     

Gestion de l'eau

    Le bâtiment n'étant pas encore en activité, aucune donnée de consommation d'eau pertinente n'est disponible.

Qualité de l'air intérieur

    Le renouvellement de l'air se fait par un extracteur simple flux.
    Tous les matériaux mis en oeuvre dans cette rénovation sont sans COV, ni formaldéhyde (peinture de classe A+, enduits chaux naturelle, revetements de sols naturel, ...).

Santé & Confort

    La mise en oeuvre de matériaux bio-sourcés garantie une quantité de l'air intérieur saine.
    L'accessibilité pour les PMR a été pensée pour permettre à tou.te.s une simplicité d'usage (rampe d'accès à la terrasse, seuil PMR des entrées, sanitaires accessibles PMR).
    L'adaptabilité de la véranda et de la terrasse aux cycles saisonniers permet à tou.te.s de profiter pleinement du lieu, à tout moment de l'année.

Solution

Coûts de construction & exploitation

  • 10 800
  • 100 000
  • 19 100
  • Beaucoup d'éléments ont été réalisés en auto-construction et en chantier participatif.

Environnement urbain

Le lieu se situe entre la Plaine des Bouchers et le QPV (Quartier Prioritaire de Ville) de l'Elsau, dont l'activité économique se résume à celle d'une zone industrielle et de services. Enclavé entre pistes cyclables, axes routiers, voie fluviale et ferrovière, et à proximité de réservoirs de biodiversité, cette zone concentre une diversité aussi grande de voies, de paysages, que de public : des bateliers.ères et plaisanciers.ères passant l'écluse, des cyclistes et promeneurs.euses strasbourgeois.es et touristiques, des employé.es de la zone industrielle et de services ainsi qu'une population présentant une précarité sociale résidant dans les structures sociales voisines.

La maison éclusière se situe le long du canal du Rhône au Rhin et des Euroroutes vélo 5 et 15, synonymes d'un important flux de cyclistes, qui semblent déjà faire de l'Orée 85 une étape dans leur trajet. Ces routes permettent autant de relier aisément le lieu au centre de Strasbourg (en 10 minutes) qu'à des points géographiques plus éloignés.

ADOMA, centre d'hébergement d'urgence situé à 200 mètres du lieu; Entraide le Relais, centre d'accueil de jour pour personnes en difficulté sociale et professionnelle situé à 700 mètres du lieu; ou encore La Cloche, réseau national de lutte contre la grande exclusion situé un peu plus loin, sont autant de structures antérieurement présentes à notre arrivée que nous intégrons pleinement aux différentes activités du projet (chantiers participatifs, ateliers cuisine et jardin).

Enfin, l'aménagement de l'espace extérieur et le fonctionnement du lieu viennent s'intégrer harmonieusement aux éco-systèmes environnants, dans le but de les préserver et de les développer : développement d'un potager naturel sur une surface de 100m2 et auto-production alimentaire partielle, mise en place de ruches, plantation de semences d'essences locales et conservation de la végétation en place. Les refuges de biodiversité et corridors écologiques assurant le déplacement de la biodiversité entre les deux réservoirs de biodiversité du crapaud vert, s'en retrouvent également enrichis.

Surface du terrain

730,00 m2

Surface au sol construite

18,00 %

Espaces verts communs

700,00

Qualité environnementale du bâti

  • Santé, qualité air intérieur
  • Biodiversité
  • Chantier (incluant déchets)
  • concertation - participation
  • gestion des déchets
  • gestion de l'eau
  • gestion des espaces, intégration dans le site
  • mobilité
  • procédés de construction
  • produits et matériaux de construction

Réemploi (même usage) / Réutilisation (changement d'usage)

    • Charpente
    • Couverture
    • Serrurerie-Metallerie
    • Menuiseries intérieures
    • Menuiseries Extérieures
    • Revêtements de sol
    • Cloisons
    • Isolation
    • Faux-Plafonds
    • Electricité
    • CVC
    • Plomberie
    • Aménagements extérieurs
    • autres..

    Menuiseries intérieures :

    • Mains courantes d'escalier en bois : 80 m linéaire (réutilisation en bancs, étagères et structure du bar) ;
    • Panneaux de contreplaqué filmé : 15 m² ;
    • Porte intérieure PVC *1 unité


    Cloison :

    • Tasseaux bois pour la structure reçevant le torchis : 350 m linéaire ;
    • Terre argileuse (réemploi) : 12 m3

     

    Menuiseries extérieures :

    • Fenêtres existantes PVC *10 unités (conservation) ;
    • Porte fenêtre existante PVC * 1 unité (réemploi in situ) ;
    • Chassis fixes des allèges de la véranda : 4 m² vitrages (réutilisation)


    Couverture :

    • Double vitrage de fenêtres réutilisées en toiture de véranda (feuilletés) : 19 m2


    Isolant :

    • Isolant en sous face des combles (laine de roche) : 50 m², épaisseur 120 mm ;
    • Isolant polystyrène des murs : 180 m², épaisseur 60 mm


    Charpente :

    • Tasseaux bois réutilisés en sous face de plancher bas de la véranda pour maintenir les blocs d'isolant en laine de bois : 30 mètre linéaire ;
    • Tasseaux bois réutilisés en lattes des murs ossature bois de la véranda : 50 mètre linéaire ;
    • Tasseaux bois réutilisés en contre lattes pour support de bardage de la véranda : 90 mètre linéaire


    Plomberie :

    • WC x2 u (conservation)
    • Vasques x2 u (réemploi)
    • Collecteur et réseau céramique conservé


    CVC :

    • Chaudière gaz individuelle * 1 unité
    • Radiateurs à eau x8 u (conservation)
    • Frigo 3 portes : 1 unité


    Electricité :

    • Bouées d'ancrage de bâteaux : *3 unités
    • Plafonniers et abats-jour *10 unités


    Revêtement de sol :

    • 19m2 de parquet en chêne massif
    • 35m2 de parquet stratifié  (conservation)
    • 1 m² carrelage
    • 50m2 de jonc de mer 


    Faux plafond :

    • Placo en sous face de combles : 50 m² (conservation)
    • Faux plafond plâtre sur roseau : 95  m² (conservation)


    Serrurerie-métallerie :

    • Escalier métallique extérieur : 1 u (1.20 ml, 9 marches)

     

    Aménagement extérieur :

    • Mains courantes d'escalier en bois réutilisées en clotûre bois : 120 mètre linéaire
    • Blocs en grès des Vosges : 1.5 m3 (réemploi in situ)
    • Blocs en grès des Vosges : 3 m3 (réemploi)
    • Bar estival extérieur : Chemins de câble (éléments principaux de la structure de l’installation) : 100.60 m linéaire 
    • Cornières métal pour la charpente : 110 ml
    • planches de terrasse pour les assises : 17 ml
    • Grillage :  25 m²
    • Plexiglass PMMA pour la couverture : 35 m²
    • Panneaux de mélaminé : 4 m²
    • Tasseaux bois pour maintien des panneaux : 30 ml
    • Mains courantes d'escalier : 23 ml
    • Tissu : 40 m²

     




     

    Poulailler :

    • Portes de bureau 10 unités
    • Tasseaux bois pour maintien des portes : 15 ml
    • Poignée de porte : 1 u

     

    Autres :

    • Panneaux de mélaminés pour réalisaiton d'un plancher provisoire de chantier : 20 m²


    Mobilier intérieur et extérieur :

    • Lampes de chevet x10 u
    • Chaises de bistrot intérieur x12 u
    • Chaises intérieur x5 u
    • Tabourets x7 u
    • Consoles x5 u
    • Vaisseliers x2 u
    • Chaises de bureau x6 u
    • Tables de bistrot extérieur x10 u
    • Chaises de bistrot extérieurx80 u
    • Tables de jardin x2 u
    • Chaises et transats de jardin x15 u
    • Canapés/banquettes x2 u
    • Fauteuils x6 u
    • Tables d'intérieur x4 u
    • Etagères métalliques d'armoire (pour étagères de bar) x4 u
       

    • Bailleur social VivaEst, chantier de la démolition d'immeubles résidentiels à Hombourg Haut (57)

      Tasseaux bois (achat), issus des claustras de caves du chantier, réutilisation en support de torchis intérieur, en sous face de plancher de la véranda, en structure du mobilier du bar estival extérieur, en support de portes du poulailler, en lattes et contre-lattes du bardage de la véranda, 508 ml.

      Mains courantes d'escalier en bois (achat), issues du chantier, réutilisation en bancs intérieurs, étagères intérieures, clôture extérieure, tablette pour le bar estival extérieur, structure du meuble du bar intérieur, 200 ml

      Double vitrage de fenêtres feuilleté (achat), issus du curage des menuiseries PVC en façades du chantier , réutilisation en couverture de la véranda et en allèges des fenêtres de la véranda, 23 m².

     

    • Maître d’ouvrage CEA, Entreprise générale CKD : chantier de démolition du centre administratif et technique à Schirmeck (67) 

      Tasseaux bois  (achat), issus des claustras de caves du chantier, réutilisation en support de torchis intérieur, en sous face de plancher de la véranda, en structure du mobilier du bar estival extérieur, en support de portes du poulailler, en lattes et contre-lattes du bardage de la véranda, 57 ml.

     

    • Plateforme physique de réemploi du démolisseur Premys agence Ferrari à Mulhouse (68)

      Escalier métallique extérieur : (achat), réemploi à l'identique, 1.836 (F 1/1) (1 unité).

     

    • Chantier de l’Orée 85 (conservation in situ et réemploi)


    Porte intérieur PVC : conservation in situ, réemploi (porte du RDC à la cave), 1 unité.
    Fenêtres PVC : conservation in situ, réemploi, 10 unités
    Porte fenêtres PVC : provient du chantier de l'Orée 85, réemploi de la façade Est à la façade Ouest, 1 unité
    Radiateurs à eau : 8 unités, conservation in situ, réemploi à l'identique
    WC : *2 unités, conservation in situ, réemploi à l'identique
    Vasque : *1 unité, réemploi in situ à l'identique
    Chaudière gaz individuel : 1 unité, conservation in situ, réemploi à l'identique
    Collecteur et réseau céramique : conservation in situ, réemploi à l'identique
    Parquet : 35 m², conservation in situ, réemploi à l'identique
    Placo en sous face des combles : 50 m², conservation in situ, réemploi à l'identique
    Isolant en sous face des combles (laine de roche) : 50 m², conservation in situ, réemploi à l'identique
    Isolant polystyrène des murs : 180 m², conservation in situ, réemploi à l'identique
    Blocs en grès des Vosges : 1.5 m3, déchet issu du percement d'une ouverture de portée à l'Orée 85, réutilisée comme réservoir de chaleur pour le potager
    Grillage : 25 m², conservation in situ, réutilisation en revetement du bar estival extérieur et support du tissu décoratif

     

    • Le Bon Coin 

    Vasque : *1, achat sur le Bon Coin (67), réemploi à l'identique
    Plafonnier et abats jours : 10 unités, achats sur le Bon Coin (Bas Rhin 67), réemploi à l'identique
    Parquet en chêne massif : 19 m², acheté sur le Bon Coin par l'Orée 85, réemploi à l'identique
    Blocs en grès des Vosges : 3.5 m3, don sur le Bon Coin (67), réutilisée comme support de remblai de rampe extérieure
    Jonc de mer : 50m2, acheté sur Leboncoin (52), réutilisé en revêtement de sol
    Lampes de chevets : 10 unités, acheté sur le Bon Coin (67) par l'Orée 85, réemploi à l'identique
    Chaises de bistrot intérieur : 6 unités, (achat), réemploi à l'identiqu
    Chaises intérieur : 3 unités, achat,, réemploi à l'identique
    Tabourets : 7 unités, acheté sur le Bon Coin (67) par l'Orée 85, réemploi à l'identique
    Consoles : 5 unités, acheté sur le Bon Coin (67)  par l'Orée 85, réemploi à l'identique
    Tables de bistrot extérieur : 10 unités, acheté sur le Bon Coin (67), réemploi à l'identique
    Chaises de bistrot extérieur : 80 unités, acheté sur le Bon Coin (Avignon 84), livrées par un transporteur, réemploi à l'identique
    Tables de jardin : 2 unités, acheté sur le Bon Coin (67), réemploi à l'identique
    Chaises et transats de jardin : 15 unités, acheté sur le Bon Coin (67), réemploi à l'identique
    Canapés/banquettes : 2 unités, acheté sur le Bon Coin (88), réemploi à l'identique
    Fauteuils : 6 unités, acheté sur le Bon Coin (67), réemploi à l'identique
    Tables d'intérieur : 4 unités, acheté sur le Bon Coin (68), réemploi à l'identique
    Etagères métalliques d'armoire (pour étagères de bar) : 4 unités, acheté sur le Bon Coin (67), réemploi à l'identique

    • Association Emmaüs (67)

      Chaises de bistrot intérieur :  6 unités, (achat), réemploi à l'identique
      Chaises intérieur : 2 unités, achat,, réemploi à l'identique
      Vaisseliers : 2 unités, acheté à Emmaus (67) par l'Orée 85, réemploi à l'identique

     

    • Chantier de BBNE à Strasbourg (67)

      Panneau de contreplaqué filmé : don. Réutilisation en mobilier, 15 m²

     

    • Chantier d'un lotissement à Mommenheim (67)

      Terre excavée : don , réutilisation pour torchis, 12 m3
       
    • Frigo 3 portes : 1 unité, achat de réemploi par l'entreprise Techniciens des Brasseurs (67), réemploi à l'identique

     

    • Entreprise VNF (Voies Navigables de France) (Strasbourg 67)

      Bouée d'ancrage : 3 unités, don, réutilisation en abat jour extérieur
       
    •  Don d’un particulier, Strasbourg (67)


    Carrelage : 1 m². Réemploi en mozaïque à l'arrière du bar intérieur
     

    • L’Art et la Matière, plateforme associative de collecte et de revente de matériaux de réemploi à Mulhouse, en Alsace (68)


    Plexiglass PMMA :  35 m² (Achat), réutilisation en couverture de toiture du bar estival extérieu
    Tissu : 40 m², acheté à la plateforme physique de réemploi l'Art et la Matière à Mulhouse (68), réutilisation en revetement esthétique du bar estival extérieur
     

    • Plateforme physique de réemploi BOMA à Strasbourg (67)

    Chemins de câble : 100.6 ml (achat), issus du chantier de réhabilitation de bureaux à Illkirch (67), réutilisation en structure du bar estival extérieur
    Cornières métalliques : 110 ml (achat), issu des fins de stock de Leroy Merlin Strasbourg, réemploi en support de couverture du bar estival extérieur
    Planches de terrasse : 17 ml (achat), issu des fins de stock de Leroy Merlin Strasbourg, réutilisation en assises du bar estival extérieur
    Portes de bureau : 10 unités, (achat), issu du chantier de réhabilitation de bureaux à Illkirch (67), réutilisation en façade du poulailler extérieur
    Panneaux de mélaminé : 24 m², (achat), issu du chantier de réhabilitation de bureaux à Illkirch (67), réutilisation pour création d'un plancher temporaire lors des travaux, et en revetement vertical du bar estival extérieur
    Poignée de porte : 1 unité, (achat), issu du chantier de réhabilitation de bureaux à Illkirch (67), réemploi à l'identique
    Etagères métalliques d'armoire : 4 unités, (achat), réutilisation en étagères du ciel de bar
    Chaises de bureau : 6 unités, (achat), issu du chantier de réhabilitation de bureaux à Illkirch (67), réemploi à l'identique

Eco-conception

    Double vitrage de fenêtres 


    > achetés au bailleur social VivaEst, issu du curage des menuiseries PVC en façades du chantier de démolition d'immeubles résidentiels à Hombourg Haut (57), réutilisation en couverture de la véranda (19 m²) et en allèges des fenêtres de la véranda (4 m²), 23 m² au total.


    => Mode de pose :

    Pour la couverture :
    Mise en place des vitrages par l'entreprise LaForgerie : pose d'une lame aluminium (60*10 mm) sur la charpente bois, mise en place du vitrage de réemploi avec jointoiement pour l'étanchéité, mise en place d'une lame de serrage (60*10 mm) pour maintien du complexe de couverture.


    Pour les allèges en façade :
    Préfabrication en atelier des chassis fixes en acier brut, sertissage des vitrages de réemploi dans les chassis, joints silicone, pose des chassis finis sur le chantier, huilage des chassis métal pour éviter toute oxydation.


    => Différences par rapport à un matériau industriel :

    • En phase conception : le gisement n'avait pas été identifié lors du dépôt de permis, l'architecte a dû proposer un calpinage provisoire correspondant aux gisements de vitrages feuilletés habituellement rencontrés lors des chantiers de démolition. Lorsque le gisement définitif a été décidé, une mise à jour du projet a été réalisée, au réel.
    • La mise en place de ces vitrages de réemploi a nécessité un tramage de la charpente basée sur la dimension de ces vitrages. La trame de charpente de la toiture devait être précise au milimètre pour correspondre aux dimensions des vitrages. Un travail de pédagogie et de coordination a du être fait en amont pour sensibiliser le charpentier et le serrurier à ces enjeux spécifiques. Le vitrage a été posé non pas par un vitrier, mais par un serrurier, qui a accepté d'en prendre la responsabilité.
    • Achat de plus grande quantité pour palier aux casses ou aux défauts de certains matériaux.
    • Stockage sur le chantier de l'Orée en attente de pose.

     

    => Analyse critique :

    Avantages :

    • Economie de 2000 euros HT environ réalisée ;
    • A permis d'appréhender comment concevoir et construire avec du réemploi ;
    • Tous les acteurs, entreprises incluses, ont pu bénéficier de ce cas pratique de la démarche de réemploi/réutilisation ;
    • A guidé un choix esthétique pour le projet.

     

    Améliorations possibles :

    • Achat des matériaux avant le calpinage, afin d'intégrer directement les dimensions des matériaux de réemploi ;
    • Faire en sorte que les déplacements des matériaux de réemploi stockés sur place soit aisée (mise en palette, nettoyage des matériaux après réception, conditionnement adapté...).

     

    Si à refaire, avec quel produit ? le même !! :D

    Fenêtre double vitrage feuilleté et non feuilleté

    Tasseaux en bois


    > achetés au bailleur social VivaEst, issu du chantier de démolition d'immeubles résidentiels à Hombourg Haut (57) + achetés et issus du chantier de démolition du centre administratif et technique de la CEA à Schirmeck (67) (fournisseur : entreprise générale CKD) : réutilisation en support de torchis intérieur, et en lattages/contre-lattages


    => Mode de pose :

    Les claustras ont été déposés (avec clous) ou bien découpés entre clous (pas de clous) sur chantier gisement. Ils ont été amené sur le chantier dans leur état d'usage (brut de sciage, poussiereux, vieillis, cloutés, ..)
    Ils ont été décloutés et nettoyés sommairement par une équipe de bénévoles.
    Ils ont été posés lors de chantiers participatifs : vissés.

    => Différences par rapport à un matériau industriel :

    • Perte de temps pour préparation du matériau ;
    • Manque de quantité (plusieurs chantiers gisement à trouver, limite des gisements) ;
    • Stockage encombrant sur le chantier de l'Orée en attente de pose + a nécessité plusieurs déplacement de ces tasseaux sur les points de stockage avant mise en oeuvre  ;
    •  Iso coût avec un matériau neuf (100 euros HT d'économie).

     

    => Analyse critique :

    Avantages :

    • Les claustras ont été livrés sur site par l'entreprise chargée de les déposer sélectivement sur le chantier. L'entreprise étant située à 10 min du chantier de l'Orée 85.
    • Qualité suffisante pour l'usage qui a été fait.

     

    Améliorations possibles :

    • Décloutage en amont par une autre structure
    • Achats de lot de claustras découpés entre les clous, pour éviter le décloutage

     

    Si à refaire, avec quel produit ? : des tasseaux décloutés

    Claustras des caves


    Chantier d'origine :


    Escalier galvanisé extérieur


    > acheté à la plateforme physique de réemploi du démolisseur Premys agence Ferrari à Mulhouse (68), réemploi à l'identique, 1.836 (F 1/1) (1 unité).


    => Mode de pose :

    En partie haute de l'accroche de l'escalier ( sur terrasse) : fixation par tiges filetées et boulonnerie, et scellement chimique
    En partie basse de l'accroche de l'escalier ( sur terre du sol) : appui sur blocs de grès enterrés.

    => Différences par rapport à un matériau industriel :

    • Recherche de matériaux de réemploi adéquats à cet usage et dimensions très spécifiques.
    • Livré non démonté, et pas sur le chantier pour problématique d'accès impossible aux semi-remorques > il a donc été démonté hors chantier, pour être déplacé à la main (extrêmement lourd) sur le site situé à 200 m.
    • Une des lisses était plus courte (escalier probablement issu d'un escalier de secours avec palier tournant). Un raccord bois a dû être installé pour ratrapper la différence de longueur.
    • Stockage sur le chantier de l'Orée en attente de pose (jardin).

     

    > Analyse critique :


    Avantages :

    • Aucune modification majeure n'a dû être réalisée
    • L'escalier était parfait pour l'usage projeté !
    • Economie de 1000 euros HT environ réalisée

     

    Améliorations possibles :

    • Bien relever les caractéristiques géométriques en amont (longueur des limons, démontabilité, poids), afin que le matériau soit conforme à son usage futur.
    • L'escalier a été fourni sans le système de fixation au support haut. Nous n'en étions pas informés lors de l'achat.

     

    Si à refaire, avec quel produit ? le même, il était (presque) parfait !

    Economie de la fonctionnalité : non

    Recyclabilité :
    Usage de bois > filière adaptée
    Usage de torchis terre paille > filière adaptée ou compost
    Usage de métal non composite > filière adaptée

    Matériaux recyclés : non

    L'intervention sur l'existant est assez légère, elle a consisté principalement à l'ouverture de plusieurs murs/cloisons, afin de faire des pièces plus spacieuses.
    Il sera donc aisé de réutiliser ces pièces pour d'autres usages, ou de les refermer si besoin.

    Laine de bois épaisseur 120 mm en sous face de terrasse
    Bois de charpente et lames de terrasse d'essence locale (Douglas et épicéas des Vosges)
    Lambris d'essence locale (Sapin des Vosges)
    Chaux adjuvantée à la caséine et la poudre de marbre en provenance d'une usine locale (cloisonnement)
    Plan de travail en bois brut (frêne olivier des Vosges)
    Paille en bottes (67) pour le torchis

Bilan environnemental

    Non trouvés dans le fichier excel :

    • tasseaux bois (565 ml)
    • Plexiglass PMMA (35 m²)
    • Panneaux de mélaminé : 24 m²
    • Panneau de contreplaqué filmé, 15 m²
    • Bouée d'ancrage : 3 unités
    • Cornières métalliques : 110 ml
    • Tissu, 40 m²
    • Vaisseliers x2 u
    • Tables de jardin x2 u
    • Canapés/banquettes x2 u
    • Fauteuils x6 u
    • Etagères métalliques d'armoire (pour étagères de bar) x4 u

    L'opération de réemploi a économisé l'équivalent de 184385 kilomètres parcourus par une petite voiture, soit 210 trajets Paris-Nice, 58103 baignoires rectangulaires remplies d'eau et 45 années de déchets ménagers d'un français
     

    Catégories CO2 évité (kg) Consommation Eau évité (m3) Déchets évités (kg)
    Aménagements extérieurs 3130,089373 78,16430007 3124,199277
    Aménagements extérieurs / Serrurerie - Métallerie 0 0 0
    Charpente 0 0 0
    Cloisons 0 0 0
    Couverture 0 0 0
    Couverture / Aménagements extérieurs 0 0 0
    Eclairages 99,59978333 0,5269783183 98,89425754
    Eclairages sécurité 0 0 0
    Equipements de génie climatique 0 0 0
    Equipements électriques 857,0411673 112,7128224 169,1460964
    Façades 0 0 0
    Faux plafonds 0 0 0
    Faux planchers 0 0 0
    Faux-plafonds 0 0 0
    Gros-œuvre 11058,54772 77,12511822 13752,43968
    Installations sanitaires 317,3809482 3,956735663 231,5469773
    Isolation 0 0 0
    Menuiserie ext 328,82548 1,89198508 312,6681095
    Menuiseries intérieures 2435,084134 986,4242402 2531,861006
    Mobilier 4805,694165 7451,257179 2248,286659
    Peinture 0 0 0
    Plomberie 0 0 0
    Revêtements de sols 15,85368983 3,386299268 32,68984407
    Revêtements de sols ou muraux 0 0 0
    Revêtements muraux 0 0 0
    Sécurité du bâtiment 0 0 0
    Serrurerie - métallerie 0 0 0
    VRD 0 0 0
           
      CO2 évité (kg) Consommation Eau évité (m3) Déchets évités (kg)
    TOTAL 23048,11646 8715,445658 22501,7319
           
      Km en petite voiture Nb de Baignoires rectangulaires nb d'années de déchets ménagers d'un français
    Equivalent 184385 58103 45
           
    Equivalent trajet Paris- Nice 210,0    

Réplicabilité et Innovation

    Grandes étapes du projet

    1. Le MOA s'est entouré d'acteurs spécialisés dans le réemploi (MOE, BET EC).
    2. Echanges réguliers autour du projet et définition des enjeux et des besoins du MOA, lors de réunions avec le MOA, le MOE et le BET économie circulaire. Ces échanges se sont fait très en amont, permettant de travailler en parallèle de toute la phase de conception et de travaux.
    3. Réalisation d'un catalogue de matériaux de réemploi à injecter dans l'opération pour la réalisation du sourcing (quantitatif, prix estimatif, dimensions, chantiers gisements).
    4. Echanges très réguliers entre les acteurs du projet et communication sur l'évolution des besoins en phase conception (dimensions ou caractéristiques techniques plus précises)
    5. Points réguliers autour des matériaux ciblés. Confrontation entre les matériaux ciblés et les contraintes techniques, économiques et logistiques de l'opération. Une fois les matériaux validés, les décisions ont été prises rapidement par le MOA et le MOE, ce qui facilite grandement la recherche/réservation/achat des matériaux de réemploi, ainsi que la logistique en découlant.
    6. Les matériaux sont réservés/achetés auprès des chantiers gisements. Les factures et contrats de cession sont établis par BOMA pour la traçabilité des matériaux.
    7. Le transport est organisé, les matériaux sont livrés sur le chantier de l'Orée 85, ou bien sont temporairement stockés dans le stock BOMA.
    8. DCE entreprises : il n'y a pas eu de marché spécifique au réemploi. Pour chaque lot, certaines prestations étaient identifiées comme étant la pose d'élément de réemploi par les entreprises. Le MOE a sensibilisé les entprerises en amont aux enjeux d'un chantier utilisant du réemploi.
    9. Les matériaux sont remis en état ou transformés pour réutilisation et pose selon les plans du MOE.


    Stockage


    Les matériaux ont été stockés sur le chantier en attente de leur mise en oeuvre, ou bien dans le stock BOMA situé non loin de l'opération (à titre gracieux). Les entreprises ont ainsi eu à disposition les matériaux de réemploi prêts à usage, d'ores et déja achetés et stockés par la maitrise d'ouvrage.
    Le transport des matériaux provenant de chantiers de déconstruction et les matériaux nécessaires aux ateliers participatifs a été sous traité à une entreprise d'insertion locale (entreprise PrestaTerre). Le transport de de l'escalier métallique a été sous traité à l'entreprise de démolition Premys Ferrari.


    Freins et solutions : 


    => les changement de temporalité des chantiers de démolition / déconstruction (retards) :

    •  La mission de sourcing des matériaux de réemploi a été lancée très tôt dans le projet. Cela a permis d'avoir du temps pour rechercher les matériaux adéquats, d'avoir une vision à long terme des matériaux disponibles et de leur temporalité de dépose, de pouvoir se sourcer sur un autre chantier/plateforme dans le cas d'un retard d'opération sur un chantier gisement.
    • mise en place sur les chantiers gisements de lots de curages sélectifs en amont du lot de démolition, afin de rendre disponibles en amont les matériaux pour réemploi

    => la dégradation des matériaux (squats) avant dépose sélective sur le chantier gisement :

    • Cela a réduit la quantité de matériaux ciblés. Nous avons trouvé d'autres gisements à temps, grâce au sourcing des matériaux très en amont sur l'opération.

     

    => état brut des matériaux >> préparation des matériaux par les entreprises avant réutilisation ou pose


    => Aide de prise à la décision d'achat de matériaux :

    • la possibilité d'avoir eu un échantillon de certains matériaux (vitrage feuilleté) en amont pour le MOE. Cela lui a permis de bien appréhender la spécificité du matériau versus son futur usage.


    => Assurance :

    • Les assurances décennales de chaque entreprise prennent en charge les ouvrages réalisés, y compris en matériaux de réemploi.


    REX/communication

     

    • Sensibilisation des entreprises du chantier par le truchement du MOE.
    • La mission de sourcing menée par BOMA inclut une sensibilisation à la démarche d'économie circulaire des chantiers ou acteurs gisements. L'usage futur et le lieu de réemploi des matériaux sont communiqués. Un bilan des matériaux de réemploi réemployés et réutilisé est réalisé et diffusé.
    • Nous avons créé un évenement pour les Journées de l'Architecture à l'Orée 85, sous forme de 2 visites de chantier pour expliquer la démarche globale de réemploi sur cette opération et la démarche de conception incluant l'économie circulaire, afin de sensibiliser, inspirer et rendre concrète la démarche. Le public visé de cet évenement est : tout public + acteurs du bâtiment. Cette visite s'est déroulée en cours de chantier, le 29/10/2021, présentée par maitrise d'oeuvre et d'ouvrage et BOMA, et a rassemblé 20 visiteurs.
    • Organisation de la Recup, workshop sur 2 semaines co-organisé par Boma et Atelier Na, pour sensibiliser et faire monter en compétence des étudiant.e.s en architecture sur le sujet du réemploi. Réalisation du bar estival lors de ce workshop par les étudiant.e.s, à base de matériaux de réemploi.
    • Organisation d'un atelier participatif ouvert à tou.t.es "Poules Party" pour la création d'un poulailler en matériaux de réemploi.
    • De multiples évenements vont se dérouler sur ce site courant 2022, pour sensibilisation du grand public et des professionnels à cette démarche d'économie circulaire.


    Role des acteurs


    La MOA, MOE et le BET économie circulaire ont été moteurs dans la démarche globale de réemploi sur cette opération.

    Maitrise d'ouvrage : Orée 85

    Le réemploi et l'économie circulaire sont au coeur de ce projet de rénovation, et inscrits dans l'ADN de l'équipe de maitrise d'ouvrage de l'Orée 85.
    Cette équipe s'est entourée d'une maitrise d'oeuvre ayant de l'expérience dans la conception prenant en compte l'économie circulaire, et d'un accompagnement économie circulaire pour le sourcing des matériaux de réemploi.
     

    Maitrise d'oeuvre : Joachim BOYRIES

    Mission complète de maitrise d'oeuvre (ESQ > AOR)
    Conception spécifique en matériaux de réemploi
    Vérification de l'assurabilité des ouvrages réalisés
    Suivi de chantier (OPC)
    Sensibilisaiton des entrerises du chantier à la démarche d'économie circualire
     

    AMO réemploi : BOMA les BOnnes MAtières

    Accompagnement de la maitrise d'ouvrage sur l'opération par le sourcing des matériaux de réemploi et l'organisation de la logistique.
    La mission a consisté en  :
    Réalisation d’un catalogue dit “inversé” listant les besoins détaillés du Projet pointés par la MOE.
    Sourcing des Matériaux de Réemploi pointés :
    recherche auprès du réseau BOMA à partir du catalogue inversé,
    évaluation de la faisabilité logistique et économique pour les matériaux ayant un intérêt de réemployabilité in situ, en dialogue permanent avec la MOE et la MOA.
    Réservation du matériau de Réemploi pour le projet.
    Mise en relation entre la MOA / la MOE et le propriétaire du matériau de réemploi.
    Pour chaque matériau de réemploi pointé, envoi au fur et à mesure au MOA d’un document de liaison comprenant caractéristiques techniques, nom et coordonnées du propriétaire du matériau, tarif éventuel fixé par le propriétaire du matériau, bilan logistique et économique.

    Organisation et conduite des ateliers participatifs : ATELIER NA

    Mission d'assistance à maitrise d'usage :
    Identification des potentiels acteurs partenaires, assistance à la définition des besoins spaciaux du MOA, ateliers de co-conception
    Mission de chantiers participatifs :
    Co-organisation du workshop (université d'été) ReCup de construction du bar estival extérieur en réemploi (avec BOMA)
    Organisation du chantier participatif du poulaillier
    Co-organisation du chantier participatif du torchis (avec Low architech)

    Low architech

    Echantillonnages du torchis pour préparation de l'atelier
    Co-organisation du chantier participatif du torchis

    Sur cette opération, un seul MOE est intervenu pour gérer la rénovation. La décision des matériaux à curer ou à conserver pour réemploi a donc été simplifiée.
    La conservation a concerné des quantités de matériaux pouvant être protégées lors du curage pour réemploi dans le projet, sans poser de problèmes particuliers sur la rénovation.

    • Les matériaux déposés pour réemploi in situ ont été déposés/reposés de façon consécutive, pour éviter la casse ou le stockage.
    • Les matériaux déposés (environ 6 m3), non réemployés in situ, ont été triés in situ et évacués par les entreprises dans les filières adaptées.



     

Bilan économique

  • 10 000
  • 10 %
  • 30 000

Economie sociale et solidaire

    Structures de l'ESS :

    Orée 85 :  Maitre d'ouvrage, tiers-lieu culturel et solidaire, coopérative SCIC

    Atelier Na :  collectif d’architectes ayant pour but le “construire ensemble”. Menant des projets dans une démarche de conception-réalisation avec et pour les habitant.e.s, ce collectif travaille sous forme de résidences, de workshops et de chantiers participatifs s’impliquant auprès des différent.e.s acteur.rice.s qui font la ville, les municipalités, les écoles et universités, les associations locales et nationales, …. Inscrit.e.s dans une démarche d’écologie globale, Atelier Na utilise au maximum des matériaux de réemploi et biosourcés.
    > co-organisation du workshop étudiant de la Recup et de l'atelier participatif Poules Party
    >> Chemins de câble, cornières métal pour la charpente, planches de terrasse pour les assises, Grillage, Plexiglass PMMA pour la couverture, Panneaux de mélaminé, Tasseaux bois pour maintien des panneaux, Mains courantes d'escalier, Tissu
    >>Portes de bureau, Panneaux de mélaminé, Poignée de porte

    PrestaTerre (Groupe Altaïr) : entreprise d'insertion, a réalisé la dépose sélective sur les chantier gisements de Hombourg Haut et de Schirmeck, puis a réalisé le transport de ces chantiers jusqu'au chantier de l'Orée 85.
    >> Bois de claustras, vitrages de fenêtres, main courantes d'escalier

    BOMA :  Bureau d'études économie circulaire, coopérative SCIC

    Low architech : maitre d'oeuvre et artisan terre paille, membre de la coopérative CAE "Au cordeau"

Raisons de la candidature au(x) concours

Sans être motivé.es pas une législation évolutive dans le secteur de l'économie circulaire, ni à chercher à s'inscrire dans une tendance marketing à l'ère de l'économie sociale et solidaire, l'équipe de l'Orée 85 et ses partenaires se sentent animés au plus profondément par les principes de durabilité. Écologie, social et économie convergent dans les domaines de chacun.e et se sont naturellement croisé.es sur le pan de l'habitat. 

En étant investi.es sur tous les multiples aspects du projet de ce tiers-lieu social et culturel et en voulant considérer la construction durable comme une normalité, l'équipe interne en arrivait à oublier les efforts qu'elle était en train de fournir en ce sens. C'est le collectif BOMA qui nous a invité à prendre conscience de la légitimité que nous aurions à participer à ce concours : la quantité de mobiliers et matériaux de seconde main, la quantité de matériaux réemployés et les nombreuses innovations en termes de réutilisation (toiture vitrée, clotûre bois et mobilier, poulailler, bar estival, ...) nous valent un bilan environnemental suffisamment exemplaire pour concourir aux Trophées Bâtiments Circulaires 2022.

Batiment candidat dans la catégorie

Prix hors-cadre

Prix hors-cadre

Trophées Bâtiments Circulaires 2022

 Trophées Bâtiments Circulaires 2022
 conservation
 réemploi
 réutilisation
 économie circulaire
 déchet
 recyclage
 bâtiment
 rénovation
 extention
 matériaux et solutions
 biosourcés
 bois
 écoconception
 chantier participatif
 terre crue
 torchis
 endui

Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Trophées Bâtiments Circulaires 2022