La Fruitière - Réhabilitation de l'ancienne maison du gardien en incubateur d'entreprises

Renovation

  • Type de bâtiment : Immeuble de bureaux
  • Année de construction : 1890
  • Année de livraison : 2021
  • Adresse : 27, rue Lucien-Fromage 76160 DARNéTAL, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 90 m2
  • Coût de construction : 48 000 €
  • Coût/m² : 533.33 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    43.87 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2012 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

L’Atelier Infini, une agence d'architecture et d'architecture d'intérieur éco-responsable est missionné en janvier 2020 pour l’agencement intérieur des bureaux et les choix du mobilier du futur incubateur. L’objectif étant de concevoir cet espace avec un maximum de réemploi.

4 principes sont mis en oeuvre par l'agence d'architecture : 

- Un diagnostic déchet et un inventaire photographique au sein du bâtiment

Un diagnostic déchet et un inventaire photographique ont été effectués par la société Backacia. Ils permettent de donner une tendances des éléments à réemployer. Ils sont essentiels pour effectuer du réemploi in situ.

Suite à ce diagnostic, plusieurs éléments ont été réemployés tels quels comme les WC mais aussi les luminaires, suspensions, appliques, un parti-pris de la maîtrise d’ouvrage souhaitant conserver des éléments qui pourraient paraître comme « démodés ».Ils fonctionnent donc ils sont gardés.

L’autre particularité du projet a été de réemployer des éléments d’autres bâtiments faisant partie de la même structure. Le projet se trouve dans l’enceinte de l’école d’architecture qui est divisée en plusieurs bâtiments. L’architecte a proposé à la maîtrise d’ouvrage de regarder parmi le matériel présent dans les différents bâtiments afin de savoir si des éléments pouvaient être réemployés. Effectivement, les étagères installées auparavant dans certains bureaux avaient été stockées et ont pu être réemployées.

- Une conception raisonnée : Adapter ces usages et son programme au bâtiment

Le but a été de transformer le moins possible le bâtiment existant et de travailler avec ses contraintes à savoir, plusieurs pièces exiguës. Ces petits espaces nous ont permis de créer différentes typologies de bureaux : Pour 3 et 4 personnes et des bureaux individuels. Ainsi, l’école pourra proposer plusieurs offres d’hébergement. Enfin, la salle de réunion (ancien séjour) a été pensée pour être modulable.

- La mise en place d'un inventaire des contraintes pour trouver du mobilier réemployé

Une fois les éléments identifiés au sein de la maison du gardien, un inventaire du matériel a été réalisé ainsi qu’une liste de contraintes techniques :

Des bureaux : 9 → Le plateau doit être démontable à cause de l’escalier étroit. La dimension d’un plateau doit être comprise entre 1100×600 à 1300×800 mm.

Des petites tables : 10 → Doivent être légères, facilement déplaçables et comprises entre 300×500 à 400×700 mm.

Des chaises  → Doivent comprendre un dossier, facilement déplaçables.

Des sièges de bureaux : 9 → Doivent être ergonomiques.

Des étagères ou rangements → Variables : Peuvent être ouverts ou fermés.

Une kitchenette → Dimension maximum longueur : 2m60.

Après des recherches sur les plateformes de revente de matériaux, l’école d’architecture s’est fournie chez un acteur local : Burodoc, fournisseur de mobilier de bureau et vendant du mobilier d’occasion.

- Impliquer les entreprises dans la démarche et collaborer avec des entreprises moteur

L’entreprise en charge du chantier a joué le jeu et a proposé de fournir des plaques d’OSB issues de chutes de différents chantiers ainsi que des chutes de plaques de plâtre. Souhaitant créer une uniformité parmi l’ensemble des plaques OSB fournies et leurs différences de teintes, la maîtrise d’ouvrage a proposé d’appliquer une finition blanchâtre afin d’uniformiser le sol et d’agrandir l’espace.

Fiabilité des données

Auto-déclaration

Crédits photo

Léa Credidio architecte gérante Atelier Infini

Maître d'ouvrage

    École Nationale Supérieure d'Architecture de Normandie

    Raphaël Labrunye : raphael.labrunye[a]rouen.archi.fr. Tél : 02 32 83 42 00

Maître d'œuvre

    Atelier Infini - Léa Credidio

    Léa Credidio, lea.credidio[a]rouen.archi.fr, 06 34 98 73 08

Intervenants

    Autres

    Backacia

    Lucile Hamon

    Diagnostic déchet et inventaire ressources


    Autres

    Burod'oc

    Benjamin Semard

    Vente de mobiliers d'occasion

Mode contractuel

Lots séparés

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

La MOA souhaitait une approche éco-responsable et s'orienter vers le réemploi pour ce projet d'aménagement. 

Objectif : Montrer qu'il est possible de concevoir/réhabiliter avec des matériaux réemployés. Aider une ancienne étudiante en architecture dans le développement d'une société qui portent des valeurs d'éco-responsabilité. 

Objectif fixé : Ensemble du mobilier en réemploi. Premier projet de réemploi pour la MOA.

Description architecturale

Au niveau de la conception, l’objectif a été de transformer le moins possible l’espace et de travailler avec les contraintes du bâtiment : plusieurs petites pièces. Ces petites pièces nous ont permis de créer plusieurs typologies de bureaux : des bureaux collectifs entre 3 et 4 personnes et des bureaux individuels. Des typologies qui sont adaptées à de jeunes entreprises. Ainsi l’école pourra proposer plusieurs offres d’hébergement.

Un autre parti pris de la maîtrise d’ouvrage a été de conservé les éléments qui peuvent paraitre « démodés », comme les luminaires. Ils fonctionnent donc on les garde.

Et si c'était à refaire?

De la même manière

Consommation énergétique

  • 43,87 kWhep/m2.an
  • RT 2012

Systèmes

    • Chaufferie gaz à condensation
    • Chaufferie gaz à condensation
    • Aucun système de climatisation
    • Simple flux
    • Aucun système de production d'énergies renouvelables

Environnement urbain

Intégration sur le site de l'école d'architecture de Normandie. L'objectif était d'intégrer les étudiants en architecture dans la démarche. Malheureusement ça n'a pas été possible à cause du COVID.

Pour trouver les matériaux réemployés nous avons chercher dans l'enceinte de l'école des éléments à récupérer comme les étagères qui ne servaient plus. Nous avons ensuite travaillé avec un acteur à quelques km de l'école : Burudoc. 

Réemploi (même usage) / Réutilisation (changement d'usage)

    • Revêtements de sol
    • Plomberie
    • autres..

    Lot revêtement de sol : 

    45m² de plaque d'OSB réemployé pour le sol du R+1 et du R+2.

    Lot sanitaire : 

    1 WC et 1 lavabo au R+1 déplacé au RDC.

    Lot mobiliers : 

    RDC : Salle de réunion : 10 chaises + 6 petites tables. Bureau 1 : 2 tables + 2 sièges bureaux.

    R+1 Bureau 2 : 4 tables + 4 sièges de bureaux + étagères. Bureau 3 : 1 table + 1 siège de bureau.

    R+2 Bureau 4 : 4 tables + 4 sièges de bureaux + étagères. 

    Sol : 45m² de récupéré sur une surface de 90m².  Soit 50% de réemploi.

    Sanitaires : 1 WC récupéré + 1 lavabo récupéré (existant, déplacé). 100%.

    Mobiliers : L'ensemble du mobilier des bureaux a été récupéré : 100%.

    Sol : Entreprise l'a récupéré : Plusieurs chutes d'OSB de chantiers en Normandie.

    Sanitaire : Réemploi in situ.

    Mobiliers : Etagères réemploi in situ + autres mobiliers : Burudoc : revend des mobiliers de bureaux d'occasion.

     

Eco-conception

  • 70 %
  • Cf Rapport ADEME

    Cf Rapport ADEME

    L'objectif a été de transfomer le moins possible le bâtiment et de configurer son architecture pour quel soit réversible. Nous transformons un ancien logement en bureau, nous avons conservé les petites pièces, les points d'eau. Les bureaux pourront dans l'avenir redevenir un logement facilement. 

    Peinture sans COV. 

Bilan environnemental

    Le réemploi des matériaux sur ce projet a permis d'éviter : 

    L'émission de 4,6 tonnes eqCO2.

    L'utilisation de 1365,4 m3 d'eau.

    La production de 3,1 tonnes de déchets.

    Calcul basé sur des données environnementales issues de la base INIES.

Réplicabilité et Innovation

    Processus : 

    Etape 1 : Faire un diagnostic in situ et avec les AUTRES bâtiments de la MOA.

    Etape 2 : Adapter le programme au bâti et non l'inverse. L’objectif a été de transformer le moins possible l’espace et de travailler avec les contraintes du bâtiment : plusieurs petites pièces. Ces petites pièces nous ont permis de créer plusieurs typologies de bureaux : des bureaux collectifs entre 3 et 4 personnes et des bureaux individuels. Des typologies qui sont adaptées à de jeunes entreprises. Ainsi l’école pourra proposer plusieurs offres d’hébergement.

    Etape 3 : Pas de création de lot spécifique mais nous avons parlé du projet à l'entreprise générale qui a été missionnée. L'objectif a été d'inclure l'entreprise sans la contraindre. Elle a été force de propositions et a notamment trouver les planches d'OSB pour le sol. 

    Etape 4 : Etablir une liste de contraintes (taille maxi, regarder les dimensions des passages) pour le mobiliers et dessiner le plan en pointillé avec plusieurs possibilités. Regarder aussi dans les mobiliers des MOA (ici une école). Nous avons notamment récupéré des étagères.

    Stockage : Pour le stockage, nous étions en plein COVID 19 , il y avait très peu d'étudiants à l'école nous avons donc pu stocker très facilement dans l'école. Pour la logistique, nous avons travaillé avec des fournisseurs locaux donc très facile. 

    Pas de freins assurantiels car nous avons travaillé avec du mobilier qui avaient déjà servi pour des bureaux. 

     

    C'est la MOA qui s'en est occupée en interne donc pas de soucis. 

    Oui : un WC et un lavabo qui servaient déjà. Les luminaires (alimentés en led) et radiateurs étaient en parfait état donc nous les avons réutilisé également sans les changer de place. 

    Dans l'enceinte de l'école d'architecture. Nous avons fait le projet entre 2020 et 2021, il y avait très peu d'étudiants à l'école. 

L'ensemble des mobiliers bureaux ont été réemployés.

Catégories du concours

Bâtiments Tertiaires / prix de la rénovation

Bâtiments Tertiaires / prix de la rénovation

Trophées Bâtiments Circulaires

 réemploi
 économie circulaire
 Trophées Bâtiments Circulaires

Auteur de la page

  • Léa Credidio

    Architecte gérante

    Suivre

  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Trophées Bâtiments Circulaires