Ecole primaire Simone Veil, Rosny-sous-Bois

Construction Neuve

  • Type de bâtiment : Ecole, collège, lycée ou université
  • Année de construction : 2019
  • Année de livraison : 2021
  • Adresse : 44 rue Hussenet 93110 ROSNY-SOUS-BOIS, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 3 369 m2
  • Coût de construction ou de rénovation : 11 406 536 €
  • Coût/m² : 3385.73 €/m2

Proposé par :

Label / Certifications :

  • Consommation d’énergie primaire :
    42 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : Autre )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

L'accroissement de la population généralisé sur l'ensemble de la ville, a conduit à concevoir une école de 11 classes de 3383 m² SDP. La conception s'est initiée en septembre 2018 pour une livraison en septembre 2021. Ce calendrier a imposé la préfabrication, avec toutefois l'ambition de développer des caissons de murs isolés en paille bio francilienne (77) enduite des deux côtés int./ext. Malgré la contrainte du temps, l'équipe a organisé des ateliers participatifs bois brûlé et supervisé la cueillette et la transformation d'une petite partie du bois de l'école au domaine de Villarceaux (95).

La réalisation du groupe scolaire Simone Veil s'inscrit dans une démarche de service du bien commun. Pour cela, l'équipe veille à ce que ses actions soient positives ou neutres sur les écosystèmes. Cette recherche d'éthique est construite autour des principes suivant : 

  • Ressources locales : identifier les ressources disponibles non transformées, ainsi que la provenance et l'impact environnemental de chaque élément d'architecture ;
  • Intensité sociale : Une architecture citoyenne qui réintègre l'acte de construire en favorisant des entreprises d'insertion professionnelle et les chantiers participatifs ;
  • Pédagogies alternatives : L'architecture, support d'une pédagogie prônant l'épanouissement collectif des éco-citoyens de demain.

Un marché à procédure adaptée : procédures avec négociations.

Opinion des occupants

Enfants, enseignants et personnels plutôt satisfaits du bâtiment.

Et si c'était à refaire ?

Si c'était à refaire, le mieux serait de ne pas construire…
Ou plus petit, changer d'échelle pour tendre vers la baisse…

Plus de détails sur ce projet

 https://www.ekopolis.fr/operation-batiment/groupe-scolaire-simone-veil

Crédits photo

©Direction Recherche et Innovation et ©Juan Sepulveda

Maître d'ouvrage

    Commune de Rosny-sous-Bois

    01 49 35 37 00

Maître d'œuvre

    Commune de Rosny-sous-Bois, direction recherche et innovation territoriale

    moerosny93[at]rosnysousbois.fr

Intervenants

    Bureau d'études autre

    SEMOFI

    Bureau d'études géotechnique


    Autres

    APAVE SUD EUROPE

    Bureau de contrôle


    Entreprise

    UTB

    Charpentier


    Entreprise

    Menuiserie David et Fils

    Menuisier


    Entreprise

    APIJ BAT

    Construction bois et paille, enduits sur paille


    Fabricant

    Lenoir Bois

    Scierie

Mode contractuel

Lots séparés

Consommation énergétique

  • 42,00 kWhep/m2.an
  • 50,00 kWhep/m2.an
  • Autre

    Chauffage : 24,1 kWHep/m².an
    ECS : 7,4 kWHep/m².an
    Auxiligo : 0,8 kWHep/m².an
    Eclairage : 8,9 kWHep/m².an

Performance énergétique de l'enveloppe

    Murs isolés en paille, 47cm d'épaisseur. Toitures isolées en métisse. RDC isolé en foamglass.

    R des murs = 9

    n50

  • 0,60

Systèmes

    • Réseau de chauffage urbain
    • Radiateur à eau
    • Plafond rayonnant
    • Solaire thermique
    • Réseau urbain
    • Solaire thermique
    • Aucun système de climatisation
    • Ventilation naturelle
    • Surventilation nocturne (naturelle)
    • Double flux avec échangeur thermique
    • Solaire thermique
    • Autres énergies renouvelables

    Ventilation naturelle avec récupération de chaleur.

    Ventilation naturelle.
    Cloisonnement en plaques d'argiles.
    Murs paille, enduits 2 faces.
    Végétalisation des toitures.
    Cour végétalisée, favorisant l'apport de fraîcheur.

Emissions de GES

  • 80,00 an(s)

Analyse du Cycle de Vie :

    En choisissant d'utiliser des matériaux biosourcés locaux (bois feuillu francilien, paille) pour la construction de nos bâtiments, nous minimisons de fait les émissions de GES associés à leur construction.

Résilience

    • Îlot de chaleur urbaine

    • Bâtiment de conception passive : cela permet de limiter les besoins en chauffage en minimisant les déperditions ainsi qu'en évitant les surchauffes d'été tout en bénéficiant des apports solaires gratuis à mi-saison.
    • Isolation paille avec un R de 9 : l'utilisation de ce matériau limite les besoins en chauffage l'hiver et permet de rester au frais l'été.
    • Ventilation naturelle avec récupération de chaleur : pas de consommation électrique pour ventiler le bâtiment, l'entretien est simple et il s'agit d'une solition qui dure dans le temps.
    • Surventilation nocturne, brasseurs d'air : rafraichissement low-tech.
    • Cour de récréation maternelle sans bitume et toitures végétalisées pour partie : évite l'effet d'îlot de chaleur.
    • Poêle de masse comme chauffage de confort et de secours en cas de coupure d'électricité.

Gestion de l'eau

    Une cuve de stockage est mise en place pour les récupérations d'eaux pluviales. Ces eaux sont ensuite potabilisées pour une utilisation en jeux d'eau pour les enfants

Qualité de l'air intérieur

    Analyse de la concentration du CO2 dans le bâtiment : chaque salle de classe est munie d'une sonde affichant simplement la concentration du CO2. La sonde commande à la fois l'activation de la ventilation naturelle et collecte les informations toute l'année. Les premiers résultats pour l'école Simone Veil sont bons :  les concentrations sont globalement inférieures à 1000ppm.

     

     

Santé & Confort

    Choix de matériaux sans émanation de COV.

    Des tests acoustiques de la façade ont été réalisés, les résultats sont en attente. Cela permettra de connaitre plus précisement les performances acoustiques des façades en paille et l'impact des prises d'air pour la ventilation naturelle.

Solution

    Ventilation naturelle avec récuparation de chaleur

    La solution a été conçue par la direction recherche et innovation, Rosny-Sous-Bois et diffusée en partenariat avec le BET Switch.

    Ville de Rosny-sous-Bois, BET Switch

    Génie climatique, électricité / Ventilation, rafraîchissement

    Nous proposons un projet qui met un œuvre un système de ventilation innovant qui nous paraît être une réponse adaptée aux enjeux actuels de maîtrise de la performance énergétique à coût technologique maîtrisé : la ventilation naturelle avec récupération de chaleur (VNRC).

    Le système est basé sur l’utilisation d’échangeurs à plaques dans un réseau de ventilation naturelle. Correctement dimensionnés, les échangeurs permettent de récupérer environ 50% de la chaleur de l’air extrait et génèrent des pertes de charge acceptables.

    L’originalité de la solution réside dans le fait que, contrairement à la plupart des stratégies de ventilation naturelle qui reposent sur un balayage entre une prise d’air en partie basse et un exutoire en partie haute, nous mettons en œuvre des cheminements aérauliques de soufflage et d’extraction de façon à que ces flux se croisent, permettant ainsi la mise en œuvre d’une récupération de chaleur.

    Ce schéma fonctionne si le réseau est dimensionné de manière suffisamment généreuse pour que les pertes de charges induites par l’échangeur à plaques restent acceptables ; dans ce cas, les différences de pressions dues aux différences de température et à l’action du vent permettent, en moyenne, d’atteindre le renouvellement d’air attendu.

    La mise en œuvre de ce système suppose le renversement de plusieurs pratiques solidement établies concernant la ventilation de bâtiments tertiaires :
    • Considérer la ventilation comme une partie prenante de l’architecture, intégrée au bâti, plutôt que comme une installation technique indépendante, constituant une nappe rapportée de conduits de distribution.
    • Donner la main aux utilisateurs sur une gestion simple du renouvellement d’air plutôt qu’automatiser le pilotage d’une installation complexe.
    • Viser une performance énergétique globale du système plutôt que la seule efficacité thermique – en effet, les installations de ventilation mécanique avec récupération de chaleur affichent une efficacité thermique proche de 90% mais génèrent des consommations électriques non négligeables. La VNRC développée ici affiche une efficacité thermique moindre (~ 50) mais ne présente aucune consommation électrique pour le déplacement de l’air.
    • Concevoir un système sur un objectif de qualité de l’air statistique, basé sur la concentration de CO2, plutôt qu'un objectif de débit. Les réglementations actuelles concernant la ventilation mécanique sont basées sur l’atteinte de débits de renouvellement d’air. La ventilation naturelle est par nature instable car elle s’équilibre en permanence en fonction des conditions climatiques internes et externes ; le débit de renouvellement d’air n’est donc pas garanti en continu, il faut donc résonner de manière statistique et en termes de qualité de l’air (sur le critère de la concentration de CO2) plutôt que sur le contrôle du débit.

    Ce dispositif a été développé, sans doute pour la première fois en France, sur l'école maternelle des Boutours de la commune de Rosny-sous-Bois, par la cellule de maitrise d’œuvre interne à la Ville. L'école Simone Veil est le 3ème projet scolaire sur lequel le dispositif de VNRC est mis en œuvre ; la conception et la mise en œuvre ont atteint une certaine maturité. Par ailleurs, l’instrumentation et le suivi des projets précédents, ont démontré le fonctionnement satisfaisant du système.
    L'école Simone Veil développe ce système à grande échelle – il s’agit d’une école de 11 classes – illustrant la réplicabilité du système.

    Les utilisateurs des équipements scolaires équipés de ventilation naturelle à Rosny-sous-Bois ont bien intégré cette nouvelle technologie low-tech, appréciant le confort thermique de ces nouveaux bâtiments par rapport au parc vieillissant existant. Des indicateurs simples leur permettent de connaitre la concentration en CO2 dans les salles de classes et d'animation et les équipes sont accompagnées par la direction recherche et innovation dans la prise en main de ces bâtiments.

Coûts de construction & exploitation

  • 78 000,00
  • 11 700 000
  • 1 246 700
  • 50 000€ de sous-station géothermique.
    28 000€ poêle de masse.

Environnement urbain

L'école primaire Simone Veil s'insère dans un quartier en devenir. Située dans le Nord de la ville de Rosny-sous-Bois, elle est en bordure d'un quartier pavillonaire qui s'étend entre le centre commercial Rosny 2 au Nord, les voies ferrées à l'Est (RER E), le boulevard Gabriel Péri au Sud et l'avenue du Charles de Gaulle à l'Ouest. Ce quartier fait actuellement l'objet d'une concertation d'urbanisme.

Surface du terrain

3 436,00 m2

Surface au sol construite

48,00 %

Espaces verts communs

1 137,00

Qualité environnementale du bâti

  • Santé, qualité air intérieur
  • Biodiversité
  • acoustique
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • gestion de l'eau
  • efficacité énergétique, gestion de l'énergie
  • énergies renouvelables
  • fin de vie du bâtiment
  • procédés de construction
  • produits et matériaux de construction

Eco-conception

    L'isolant utilisé est en coton recyclé, produit par Métisse.

     

    Du bois feuillu francilien a été utilisé pour la structure, de la paille bio pour l'isolant.

    Pour les cloisons, ce sont des panneaux en terre sur ossature bois qui ont été choisis.

     

Réplicabilité et Innovation

    La commune de Rosny-Sous-Bois a pour rôle et ambition de servir le bien commun. Pour cela, l'équipe veille à ce que les actions soient positives ou neutres sur les écosystèmes physique, biologique et social. Les innovations mises en place avec ce projet sont de l'ordre de 3 catégories.

    1. Principes constructifs et matériaux :
      • structure en chêne massif avec poutres treillis et poutres clavetées ;
      • caissons de façade préfabriqués localement, ossature bois, remplissage paille et enduits terre double face sans plastique ;
      • cloisons intérieures en plaques d’argile ;
      • mobilier chêne massif.
    2. Eau et de l'énergie :
      • ventilation naturelle avec récupération de chaleur  ;
      • toiture végétalisée en pente ;
      • cour végétalisée et perméable ;
      • poêle de masse ;
      • toilettes à litière biomaîtrisée à l’extérieur ;
      • bassin naturel de rétention d'eau.
    3. Participation citoyenne : 
      • installation de grumes pour créer des jeux extérieurs ;
      • jardin pédagogique ;
      • chantiers participatifs citoyens de bois brûlé ;
      • formation à la reconnaissance des bois.

    Partages d'expérience :

    • Bilan final Réflexe Bois-Biosourcé, 2021 (Région IDF) : pdf ici.
    • Recherche VNRC 2022 (ADEME) : Rapport à venir.

Economie sociale et solidaire

    1 structure de l'ESS a été mobilisée sur ce chantier : APIJBAT

Raisons de la candidature au(x) concours

Le projet présenté repond à notre souci permanent de construire des bâtiments impactant le moins possible l'environnement, répondant aux prévisions les plus pessimistes quant à l'évolution du climat et à l'entretien le plus low-tech possible. C'est donc un projet par nature très résilient.

Les aléas identifiés à Rosny-sous-Bois sont principalement ceux des communautés urbaines denses : périodes de canicules de plus en plus présentes, flux d'approvisionnement en énergie de plus en plus tendus et couteux, gestion de l'eau potable.

Pour ce trophée, nous mettons en avant particulièrement un système de ventilation innovant qui nous paraît être une réponse adaptée aux enjeux actuels de maîtrise de la performance énergétique à coût technologique maîtrisé : la ventilation naturelle avec récupération de chaleur (VNRC).

Batiment candidat dans la catégorie

Prix Tertiaire & Industriel

Prix Tertiaire & Industriel

Trophées Bâtiments Résilients 2022

 bâtiment
 énergie
 matériaux et solutions
 bois
 paille
 biosourcés
 Trophées Bâtiments Résilients 2022

Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Trophées Bâtiments Résilients 2022