COUGNAUD CAMPUS

3848
Dernière modification le 22/07/2020 - 17:07

Construction Neuve

  • Type de bâtiment : Immeuble de bureaux
  • Année de construction : 2018
  • Année de livraison : 2019
  • Adresse : MOUILLERON LE CAPTIF - CS 40028 85035 LA ROCHE SUR YON, France
  • Zone climatique : [Cfc] Océanique hiver & été frais. Tempéré sans saison sèche.

  • Surface nette : 5 000 m2
  • Coût de construction ou de rénovation : 8 000 000 €
  • Nombre d'unités fonctionnelles : 250 Poste(s) de travail
  • Coût/m² : 1600 €/m2

Label / Certifications :

  • Consommation d’énergie primaire
    20 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : Autre )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore
Concentré d’innovations technologiques, COUGNAUD CAMPUS a atteint des niveaux d’excellence en terme de performance environnementale E3C1. Bâtiment éco-responsable, connecté, il répond aux enjeux de la construction de demain.
  • Espace Administratif (5 000 m²) : 250 postes de travail, salles de réunion, espaces de convivialité
  • Salle de conférence : 150 places
  • Espace de restauration : 500 m² (réfectoire, espace cuisine, salle de détente, de repos, sanitaires/douches)
  • Réalisation en 8 mois (de juin 2018 à janvier 2019)
Espace de travail adapté et dimensionné, une construction durable et responsable.
  • Espace de travail agréable, ergonomique pour le bien-être des équipes,
  • Communication favorisé et la transversalité des équipes,
  • Lumière naturelle favorisée (larges ouvertures),
  • Performance acoustique, phonique et énergétique : mixe acier (structure), béton (planchers )et bois (façades),
  • Anticipation de la nouvelle réglementation RE2020,
  • Vitrine du savoir–faire COUGNAUD en termes d’innovation, conception.

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Véritable concentré d'innovation technologiques, la réalisation de COUGNAUD CAMPUS a requis des solutions techniques inédites et un travail sur l'ensemble du cycle de vie du bâtiment.

Le procédé constructif hors-site permet d’opter pour le matériau le plus efficace à chaque endroit du bâtiment : l’acier pour la structure, le béton pour les planchers, le bois pour les façades. Ce qui nous permet ainsi d’associer les qualités intrinsèques de chacun d’entre eux pour une isolation (phonique, acoustique,thermique) renforcée et une performance environnementale accrue.

Description architecturale

COUGNAUD CAMPUS est un projet aussi efficace que convivial. Pour les utilisateurs, la lecture des volumes et des espaces intérieurs est très simple. Les espaces ouverts dans la largeur du bâtiment permettent aux regards des collaborateurs de s’échapper vers l’extérieur. Depuis les plateaux de bureaux, cette vue sur l’ensemble des façades vitrées apporte un effet de transparence très appréciable. Les ouvertures sont larges et donnent la sensation d’être dehors. Le bâtiment propose une architecture proche des salariés, de leurs attentes et des nouveaux modes de travail.

Côté extérieur, la résille qui habille la façade extérieure du bâtiment ondule sur toute la longueur du bâtiment pour venir en casser les lignes et former une vague. Cet effet est soutenu par le bardage caméléon dont la couleur oscille entre le rouge, l’orange et le vert, en fonction de la luminosité. 

Opinion des occupants

Le bâtiment est agréable et novateur. Agréable, car l'agencement favorise les échanges et la mobilité. Novateur, car il est un concentré de performances.

Plus de détails sur ce projet

 https://www.cougnaud-construction.com/realisations/cougnaud-campus/

Crédits photo

GROUPE COUGNAUD

Maître d'ouvrage

Maître d'œuvre

Intervenants

Consommation énergétique

  • 20,00 kWhep/m2.an
  • 110,00 kWhep/m2.an
  • Autre

    12 % chauffage
    16 % refroidissement
    3% ECS
    8 % éclairage
    13 % auxiliaire chauffage et ventilation
    48 % usage mobilier

Consommation réelle (énergie finale)

    93,00 kWhef/m2.an

Performance énergétique de l'enveloppe

  • 0,56 W.m-2.K-1
  • Mur extérieur ossature bois 220 mm LDR Th35 + 100 mm LDV Th40 + BA18 - R= 7,5 m².K/W) R 7.5 à 8 m².K/W
    Plancher bas Dalle béton + 100 mm LDR Th34 + 60 mm LDV Th40R - R= 4.4 m².K/W
    Toiture en EPDM OSB 18 mm + 2 x 60 mm LDR Th33 + 100 mm LDV Th40 - R= 6.3 m².K/W

  • 1,27
  • EN 13829 - q50 » (en m3/h.m3)

  • 1,00
  • Nous disposons de tablettes pour moduler la température, la lumière, la ventilation ou orienter les brise-soleil. Toutefois, dans une logique d’éco-responsabilité, nous avons la possibilité de monter ou de descendre la température de 1 degré maximum. Le bâtiment connecté permet d’avoir un environnement de travail qui s’adapte.




Systèmes

    • Pompe à chaleur
    • Ventilo-convecteur
    • Chauffe-eau électrique individuel
    • Pompe à chaleur réversible
    • Ventilo-convecteur
    • Système VRV
    • Simple flux
    • Double flux avec échangeur thermique
    • Solaire photovoltaïque
    • Pompe à chaleur
  • 75,00 %

Bâtiment intelligent

    Pilotage de l’ensemble des éléments technique à distance (console de gestion globale et/ou à distance par smartphone, tablette tactile de gestion du chauffage, de l’éclairage, des stores… par zones)
    Amélioration le confort visuel (stores automatiques gérés par station météo, variation de l’éclairage selon la présence des utilisateurs et de la lumière naturelle) et climatique (ventilation auto-régulée suivant la présence des utilisateurs, régulation / anticipation suivant les prévisions météo)
    Services dédiés aux usagers : affichage dynamique d’informations diverses, réservation des espaces
    Réduction des consommations (gestion des pics de consommation par délestage, comptage intelligent par zone, autoconsommation des énergies photovoltaïques)

    "Surpris un peu au début, car habitué à mes vieux réflexes. Désormais, je n’ai plus besoin d’éteindre la lumière ou de monter le chauffage"


Environnement urbain

  • 15 000,00 m2
  • 1 250,00 %
  • 8 750,00
  • Parc industriel du Groupe COUGNAUD

Solution

    COUGNAUD CONSTRUCTION

    COUGNAUD CONSTRUCTION

    CHRISTOPHE COUGNAUD

     https://www.cougnaud-construction.com/

    Conception et réalisation de bâtiment hors-site

    Espace de travail adapté et dimensionné, une construction durable et responsable.
    Espace de travail agréable, ergonomique pour le bien-être des équipes,
    Communication entre les équipes plus simple,
    Lumière naturelle favorisée (larges ouvertures),
    Performance acoustique, phonique et énergétique : mixe acier (structure), béton (planchers)et bois (façades),
    Anticipation de la nouvelle réglementation RE2020,
    Vitrine du savoir–faire COUGNAUD.







Coûts de construction & exploitation

  • 155 000,00
  • 120 000
  • 8 000 000

Gestion de l'eau

  • 580,00 m3

Qualité de l'air intérieur

    La ventilation est pilotée par sonde CO2

Confort

    600 PPM

    SIMULATION THERMIQUE DYNAMIQUE POUR LE CONFORT D'ETE

    21° hiver et 26° en été

    Une attention toute particulière a été portée à l’acoustique du bâtiment.

    Une modélisation acoustique 3D , réalisée par des professionnels d’un bureau d’étude acoustique a permis d'orienter les choix techniques : 

    Vis-à-vis des bruits extérieurs :  
    L'objectif était le niveau performant du référentiel HQE.

    Vis-à-vis des bruits intérieurs:  
    L'objectif était le niveau très performant du référentiel HQE.



Emissions de GES

  • 188,90 KgCO2/m2/an
  • Suivant référentiel E+C-

  • 1 062,20 KgCO2 /m2
  • 50,00 année(s)
  • 1 251,10 KgCO2 /m2
  • Suivant référentiel E+C-

Analyse du Cycle de Vie :

    1039.9

Raisons de la candidature au(x) concours

Histoire du projet BIM :

Le projet est composé de différents lieux :  un bâtiment de bureaux de quatre niveaux, un restaurant, un parking, une zone d’exposition et une plateforme de stockage. Dès son lancement, des objectifs clairs ont été mis en œuvre :

  • l’extraction de l’ensemble des pièces graphiques des maquettes numériques
  • le contrôle de l’ensemble des surfaces et des équipements par l’extraction de nomenclatures détaillées
  • la coordination interdisciplinaire des maquettes numériques des différents intervenants par une synthèse 3D
  • l’utilisation de la visualisation 3D en phase d’exécution
  • la préparation au BIM Gestion.

 

Une hiérarchisation particulière des fichiers a été instaurée pour diminuer la taille des fichiers à manipuler.

 

Critère humain :

Les processus BIM mis en œuvre dans le projet sont établis pour une organisation des équipes selon 3 niveaux de responsabilités : 

  • le BIM Management attaché à la direction de projet 
  • la Coordination BIM attachée à une discipline, service ou périmètre de responsabilité́ d’un cotraitant 
  • la Production BIM attachée à la production des livrables et des modèles de projet

 

Pour le management, l’AMO BIM Manager avait comme missions principales de définir les processus BIM, animer les réunions, piloter la coordination, assurer la maintenance des maquettes numériques, réfléchir et tester l’amélioration des processus, résoudre les problèmes et combiner ou associer plusieurs modèles partiels.

Le BIM Coordinateur quant à lui devait principalement piloter la production BIM, appliquer et faire appliquer les processus BIM, assister au développement du contenu BIM, gérer les modèles numériques, contrôler le respect de la convention BIM, contrôler le niveau de détail convenu et transférer les données extraites du modèle nécessaire aux processus BIM.

Le BIM Modeleur devait élaborer les modèles de projet pour la production des livrables.

 

La démarche BIM :

Les cas d’usage :

La liste des cas d’usage élaborée par le BIM Management est soumise aux contributeurs. Le BIM Management gère la contribution de chaque contributeur. Chaque cas d’usage est assigné à un groupe de contributeurs dont la valeur ajoutée à la maquette numérique permet au BIM Management de déclarer si l’objectif BIM du cas d’usage sera atteint totalement, partiellement ou pas du tout. 

  • La « Valeur BIM Projet » indique la valeur ajoutée de la maquette numérique à l’objectif d’exploitation BIM. Cette valeur (haute, moyenne, basse ou nulle selon sa contribution à l’objectif BIM) est proposée par la maitrise d’ouvrage aux contributeurs.
  • La « Valeur BIM Contributeur » indique la valeur ajoutée du contributeur à la maquette numérique. Le niveau de contribution (auteur principal, co-auteur ou utilisateur) peut remettre en cause la Valeur BIM Projet. 
  • L’ « Objectif BIM » indique si le cas d’usage est retenu comme objectif BIM selon les valeurs ajoutées des contributeurs (oui, non ou partiel).

 

Les réunions :

La fréquence des réunions était soit hebdomadaire, soit selon le planning de dépôt des maquettes, soit à la fin de chaque phase. Selon le type de réunions (contrôle des processus BIM, contrôle de la convention, revue de conception, coordination, validation des maquettes ou validation des objectif), les différents niveaux de responsabilités des équipes se retrouvaient.

 

Le contrôle qualité :

Une plateforme collaborative a été mise en place pour permettre à chacun de mettre en place le contrôle qualité pour son travail mais également des échanges et des synergies avec les autres intervenants. La hiérarchie des contrôles :

  • Le BIM modeleur effectue un premier contrôle.
  • Le BIM coordinateur réalise un second contrôle, valide le document et le transmet au BIM manager.
  • Le BIM manager vérifie les aspects liés au BIM (respect des protocoles, de la convention BIM, etc.) et publie le document sur la plateforme collaborative) 
  • L’ensemble des destinataires effectue un troisième contrôle. Sans remarque, le document est accepté pour la suite des opérations.
  • En cas de non-respect des prérequis, les maquettes numériques seront refusées.

 

La gestion :

Une attention a été portée quant au format d’échange des fichiers pour favoriser une bonne collaboration entre les différents contributeurs. 

Pour ce qui est des postes de travail, une recommandation a été donnée pour leur configuration. 

Pour la modélisation, la préconisation était de ne pas détailler les éléments pour réduire la taille des fichiers.

Les fichiers doivent également suivre une dénomination rigoureuse pour les retrouver facilement.

 

 

Retour d’expérience

Pour le côté architecture, Cougnaud n’avait que peu de bibliothèques avec des modèles, l’essentiel étant sous formes traditionnelles, donc peu modulaires. Il a donc été décidé de créer un kit architectural pour la 3D avec une bibliothèque mise à la disposition de tous.

Pour la convention BIM, nous avons décidé de créer un modèle adapté à sa façon de construire pour pouvoir mieux réponde à des marchés par la suite.

Faire une revue de construction interne nous a permis d’être plus efficace et d’anticiper les problèmes qui arrivent souvent lors de l’usinage. Les réponses étaient plus proportionnées.

Pendant la phase usine, des tablettes et postes numériques étaient disponibles pour tout le personnel pour qu’il ait accès à la maquette BIM. Cependant, comme c’était quelque chose de nouveau, il a fallu instaurer des formations et chaque matin organiser des réunions.

Batiment candidat dans la catégorie

Bâtiment neuf / grand projet

Bâtiment neuf / grand projet

BIM Green Awards 2020
PDF

Partager :
Rédigé par
Christophe COUGNAUD

Directeur Général


Autres études de cas

Plus

Concours

BIM Green Awards 2020