Appartement Maurice Blanchard

Renovation

  • Type de bâtiment : Logement collectif < 50m
  • Année de construction : 1963
  • Année de livraison : 2021
  • Adresse : 11 square Maurice Blanchard 49000 ANGERS, France
  • Zone climatique : [Cfb] Océanique hiver tempéré, été chaud, pas de saison sèche

  • Surface nette : 75 m2
  • Coût de construction : 28 800 €
  • Coût/m² : 384 €/m2
  • Consommation d’énergie primaire :
    100 kWhep/m2.an
    (Méthode de calcul : RT 2012 )
Consommation énergétique
Bâtiment économeBâtiment
< 50A
A
51 à 90B
B
91 à 150C
C
151 à 230D
D
231 à 330E
E
331 à 450F
F
> 450G
G
Bâtiment énergivore

Il s’agit ici de la rénovation d’un appartement de 4 pièces dans une résidence à 4 niveaux des années 1960.

L’adaptation de cet appartement à la famille qui l’habite passe par la mise en place de mobilier sur mesure et d’une réfection quasi globale du lieu.

 - Les éléments déposés ont tous été réemployés, soit in situ soit ailleurs via des dons (à l’exception des sols souples qui étaient collés).

 - Les équipements électriques ont été conservés pour la plupart (démontés, remis en jeu et reposés). Le mobilier sur mesure est fait à partir de bois de réemploi quasi exclusivement, cette recherche de bois de seconde vie permet de limiter l'exploitation du bois qui s'accèlère avec le développement (en France notamment) de la construction à ossautre bois, mais il permet aussi de proposer des essences très nobles à un coût raisonnable.

 - Les matériaux neufs nécessaires ont tous été sélectionnés selon des critères écologiques (biosourcés, locaux, non transformés).

Ce projet n'a pas mis en place d’amélioration de la performance énergétique de l'appartement pour plusieurs raisons :  pour commencer le confort thermique actuel est bon, par ailleurs les réseaux de chauffage sont collectifs et il est presque impossible d'intervenir dessus (il faut couper et purger l'intégralité du circuit), ce qui empêche d'intervenir derrière les radiateurs fonte. De plus, les mensuiseries ont été changées il y a moins de 5 ans, leurs performances sont bonnes et elles ont toutes des prises d'air naturel intégrées. Enfin, ce petit appartement comme ces voisins d'opération présente des surfaces "minimales" et ne peut pas souffrir d'un doublage isolé intérieur sans déscendre sous les surfaces habitables reglementaires, la diminution des consommation d'énergie de la résidence devra passer par une isolation thermique par l'extérieur qui n'est pas encore au programme aujourd'hui.

En ce qui concerne l'air intérieur, l'une des chambres présentait des traces d'humidités, il s'est avéré qu'un coffret de volet roulant a été posé en applique devant la menuiserie, bouchant la prise d'air naturelle. Il a été décidé par les maîtres d'ouvrage d'adapter leur fonctionnement à cette réalité : laisser la fenêtre oscillo-battante dès que la météo le permet (et quand ce n'est pas le cas aéré la pièce généreusement) afin d'en assurer la ventilation naturelle. Quant à la pièce qui fait office de chambre et bureau, orientée nord-nord-ouest, elle est saine et correctement ventilée. Les pièces d'eau bénéficient toutes d'une fenêtre sur l'extérieur et le statut traversant de l'appartement engendre mécaniquement une circulation et un renouvellement de l'air intérieur.

Fiabilité des données

Auto-déclaration

Crédits photo

Atelier de rien du tout - architecture

Maître d'ouvrage

    Privé - Particulier

Maître d'œuvre

    l'Atelier de rien du tout - Architecture

    Atelier[a]atelierderiendutout.fr

Intervenants

    Artipeintre

    contact[a]artipeintre.fr

    Dépose / Démolition / Cloisonnement / Peinture + Parements muraux / Revêtement de sol /

    Vélectricité

    velectricite49[a]gmail.com

    Electricité

    les Grands Bois

    contact[a]les-grands-bois.fr

    Mobilier sur mesure

Mode contractuel

Lots séparés

Démarche développement durable du maître d'ouvrage

Les maîtres d’ouvrages souhaitaient dès le départ la mise en œuvre de matériaux bruts et sains pour leur durabilité et leur esthétique. Cette famille vit et fonctionne sur un modèle décroissant avec peu de processions, du mobilier durable, bcp de prêts/échanges notamment vis-à-vis des enfants dont les envies et besoins changent souvent.

Description architecturale

Réponse aux besoins par des propositions de matériaux écologiques, des mobiliers sur-mesure.

Opinion des occupants

"Nous en pensions pas pouvoir avoir un si bel appartement. Notre projet a à la fois pris de l’envergure au fil de nos discussions avec vous et à la fois le budget de travaux n’a pas augmenté. Sans vous les chambres ne seraient pas aussi pratiques et agréables."

Les matériaux biosourcés apportent un confort phonique et tactile notable.

Consommation énergétique

  • 100,00 kWhep/m2.an
  • 100,00 kWhep/m2.an
  • RT 2012

  • 100,00 kWhef/m2.an
  • 100,00 kWhep/m2.an

Systèmes

    • Radiateur à eau
    • Chaufferie gaz
    • Aucun système de climatisation
    • -----
    • Aucun système de production d'énergies renouvelables

Environnement urbain

Le square Maurice Blanchard se siue en centre-ville, à quelques minutes à pied de la gare d'Angers, avec Paris à 1h40 de TGC, Tours et Nantes à 45 min, mais également le tram et nombreuses lignes de bus de l'agglomération. Pour les propriétaires qui ont choisi le vélo et n'ont pas de voiture cette proximité est gage de confort de vie. De plus, cet appartement traversant, à la chance d'avoir côté salon et de l'une des chambres un bel espace vert de la résidence et au delà du mur d'enceinte la vue sur un coeur d'îlot verdoyant, ce qui est rare en pleine ville.

Les maîtres d'ouvrage ont donc décidés d'améliorer ce bien afin qu'il réponde au mieux à leurs besoins plutôt que de changer de logement.

Qualité environnementale du bâti

  • Adaptabilité du bâtiment
  • Santé, qualité air intérieur
  • acoustique
  • confort (olfactif, thermique, visuel)
  • produits et matériaux de construction

Réemploi (même usage) / Réutilisation (changement d'usage)

    • Menuiseries intérieures
    • Revêtements de sol
    • Electricité
    • autres..

    Moe : conception intégrant le réemploi et ses particularités.

    Démolition/dépose soignée :

    • tous les petits équipements (électriques/ poignées de portes..)

    Peinture – plâtrerie :

    • peinture : fonds de pots réutilisés sur d’autres chantier

    Electricité :

    • goulottes électriques.
    • caches interrupteurs et prises
    • prises et des inter
    • revêtements de sol : parquet flottant existant déposé et donné pour une seconde vie ailleurs (56m²)

     

    Mobilier sur mesure :

    • bois de réemploi 
    • Les laques et peintures

    Démolition :

    • tous les petits équipements (inter/ poignées de portes..) : 80% (une poignée et 2 caches prises abimés) 
      • 5 % du lot 

    Peinture – plâtrerie :

    • peinture : peinture noire pour finitions/détails (5m²)
      • 5% du lot

    Electricité :

    • goulottes électriques : 100% (22 mL)
    • caches interrupteurs et prises : 50% (18 Unités)
    • prises et des inter : 50% (18 Unités)
      • 60% du lot

    Mobilier sur mesure :

    • bois de réemploi 90% (50m²)
    • Les laques et peintures 50% (6m²)
      • 85% du lot

    Du réemploi direct in situ (lot électricité) et externe (peinture)

    Du réemploi détourné : dans le mobilier des portes déposées puis stockées par l’ébéniste sont mise en œuvre comme panneau

    Du surcyclage : approvisionnement de l’ébéniste auprès d’une entreprise locale qui recrée des planches à partir de vieilles menuiseries bois.

Eco-conception

  • 50 %
  • https://drive.infomaniak.com/app/share/135879/47cf9b60-3935-4011-87a0-cb34fc922bbe

    Partage de outils par les artisans, notamment entre le peintre plaquiste et l’électricien à vélo dont le déplacement d’outillage est limité en volume

    Sollicitation de l’association locale Matière Grise pour trouver des repreneurs au revêtement de sol déposés.

    Bois : plateau de bureau : 98% de matière recyclée (seule la colle à bois est neuve)

    Le projet avait pour but d’adapter l’appartement à la famille qui l’habite et y télétravaille, en offrant à chacun son espace, malgré la relative petite surface. Le choix a été fait de ne pas faire de modifications très lourdes de l’appartement en soi (pas de cloisonnements de pièces ne correspondant pas aux normes des logements actuels...) afin que de futurs habitants puissent à leur tour s’approprier des lieux « standards ». L’adaptation fine s’est faite par la conception de meubles sur mesure qui permettent de transformer une pièce en chambre + bureau double et une chambre en 2 tiny-chambres pour 2 des enfants, dans le couloir les encadrements de portes déposées sont exploitées au maximum : re-cloisonnement coté salon et mise en place d’étagères sur mesure coté couloir. Tous ces mobiliers sont sur mesure mais démontables et déplaçables au besoin.

    Le liège choisi a été posé en pose flottante afin de rendre sa dépose et son réemploi ultérieur possibles.

     

    Les matériaux neufs qui ont été mis en place :

    • Cloisonnement : Fermacell, pour ses qualités environnementale et phonique.
    • Peinture : minérale, écologique. Saine de très bonne qualité de rendu. Peinture Innostar de chez Keim.
    • Parement briques décoratif : terre cuite locale. 
    • Revêtement de sol : liège, biosourcé, écologique. Qui a permis de répondre aux envies esthétiques et à l’aspect voulu par les maitres d’ouvrage, à l’emploi d’un matériau non transformé et sain (élément du programme également), ainsi qu’à l’amélioration du confort acoustique et du ressenti thermique. Parquet liège AMORIM WISE, wise CORK, modèle sprucewood. 
    • Matériel électrique : certains câbles ont dû être remplacés (présence de nombreux raccords anciens et hors normes), les prises et interrupteurs ajoutés sont neufs. Le système d’éclairage du salon (fait par prise commandée jusque-là) a été imaginé pour utiliser des ampoules de scène récupérées par les maitres d’ouvrage et répondre aux contraintes techniques (dalle en béton coulé, pas d’intégration possible) et aux envies d’usage (éclairage en plafond dans l’espace salle à manger). Luminaire du salon : Créativ Cables, modèle "filé".

Bilan environnemental

    Sur ce projet le réemploi de matériaux* a permis d'éviter :

    L'émission de 0,616 tonnes eqCO2

    L'utilisation de 143 m3 d'eau

    La production de 0,575 tonnes de déchets 

    Le calcul des impacts a été fait à partir de données environnementales issues de la base INIES

    * hors petits éléments (caches interrupteur et prise)

Réplicabilité et Innovation

    Pour faciliter la mise en place de réemploi, nous avons choisi de l’intégrer dans nos méthodes de travail et ce dès la faisabilité. Le réemploi impliquant en soi de nombreuses contraintes (disponibilité de la ressource, stockage, questions assurancielles…), il semble toujours plus laborieux de le rajouter sur un projet lambda, qui ne l’a pas anticipé.

    Avec le réemploi il faut à la fois proposer des solutions techniques très précises quand on a la ressource et sa destination, mais aussi accepter une part de flou sur le projet pour intégrer ce qui se présentera. Et garder en ligne de mire l’essence du projet.

    Le réemploi s’intègre dès la rencontre entre la maitrise d’œuvre et la maitrise d’ouvrage.

    Les informations et la sensibilisation à ce sujet nourrissent la programmation fine du projet en parallèle de la maitrise d’usage.

    La conception des espaces et des ambiances prend le réemploi comme une donnée intangible et les propositions l’intègre systématiquement.

    Les critères de consultation des entreprises et leur sélection en font une priorité. Les mises au point sur le chantier ne se font pas au détriment du réemploi devenu socle du projet.

    Anticipation :  

    • La collaboration de chacun et l'adhésion au projet de chaque artisan permet un rendu harmonieux.

    • Des mises en place aussi rigoureuses qu'avec le neuf : réemploi n'est pas bricolage.

    Chaque intervenant a permis à ce projet de voir le jour tel qu’il est : proposition par la maitrise d’œuvre, enthousiasme de la maitrise d’ouvrage qui s’est saisie du sujet, réalisation concrétes par 2 entreprises sensibles à l’écologie et au biosourcé mais plus novice en réemploi (Lots Elec, Demol, Peinture, Platrerie) et une entreprise dont le réemploi est un des socles (ébéniste agenceur).

    Le principal frein a été l’accès aux gisements : pour la décoration il y a eu la mise en place d’un mur de parements de briquettes, les briques trouvées en réemploi (après démolition de bâtiments industriels) sont en provenance d’Inde ou de Pologne, nous avons donc fait le choix de favoriser un produit neuf mais local.

     

    Intégration, tous les intervenants forment une seule équipe au service d’un projet avec son ADN réemploi auquel tout un chacun adhère.

    Au lot électricité : goulottes et appareillages en saillie.

    Sur quasi globalité.

     

    Quelques matériaux déposés non réemployés :

    • Sous couche de parquet flottant, sisal et vielles moquettes (qui servaient de sous-couche) : mise en décharge
    • Gravats suite à la démolition d’un placard et au décloisonnement d’un cagibi : mise en décharge
    • Revêtements de sol non réemployés sur place mais donné pour réemploi direct sur un autre chantier par des particuliers

     

Bilan économique

  • 8 646
  • 30 %

Economie sociale et solidaire

    Matière Grise : association sollicitée pour la mise en lien avec des repreneurs (parquet flottant déposé) appartient au champ de l’ESS ainsi que plusieurs autres partenaires avec qui nous échangeons régulièrement pour faire avancer les possibles dans ce champ du réemploi du bâtiment à Angers et ses environs.

    Les entreprises intervenantes avaient des stagiaires pendant la période des travaux, qui sont ainsi formés dans la recherche des bonnes pratiques dans le monde du bâtiment.

Les propriétaires nous ont contacté avant d’acquérir le bien (dont ils étaient alors locataires) afin de s’assurer que ce 4 pièces de 75m² était adapté à moyen-long terme pour continuer d’accueillir les 5 membres de leur famille.

Leur postulat de départ était de réfléchir à des matériaux sains, locaux et durables. Le nôtre de faire entrer du réemploi dans ce joli défi. Nous nous sommes tout de suite compris sur les enjeux et les partenaires à solliciter pour la concrétisation de ce projet.

Nous avons dès la maitrise d’usage questionné les besoins de dépose / changement de chaque matériau. Avec une lecture croisée systématique : amélioration du logement (phonique, pratique…) / réponse aux envies esthétiques / qualité des matériaux de remplacement.

Catégories du concours

Bâtiments résidentiels / prix de la rénovation

Bâtiments résidentiels / prix de la rénovation

Trophées Bâtiments Circulaires

 biosourcés
 réemploi
 économie circulaire
 Trophées Bâtiments Circulaires

Auteur de la page


  • Autres études de cas

    Plus

    Concours

    Trophées Bâtiments Circulaires