Urbanisme - Les animaux continuent-ils de façonner nos villes ?

Rédigé par

Demain la Ville

1244 Dernière modification le 16/08/2023 - 10:47
Urbanisme - Les animaux continuent-ils de façonner nos villes ?


Longtemps présents dans nos villes, les animaux ont participé à la création de formes urbaines uniques qui structurent aujourd’hui nos paysages urbains. Plaines agricoles, fermes, abattoirs, marchés aux gros… Autant d’infrastructures qui ont participé à la vitalité urbaine pendant des siècles.

Aujourd’hui, ces espaces ont soit disparus, soit été transformés pour accueillir de nouveaux usages (parc, tiers-lieu, musée etc…). Mais peu à peu, les animaux reviennent en ville dans des fermes urbaines ou pour de l’éco-pâturage. Sont-ils en train de participer à nouveau au dessin des villes de demain ?

Les animaux en ville, une réalité quotidienne depuis toujours ?

Avant l’hygiénisation de nos villes, la présence des animaux était une réalité quotidienne en milieu urbain. Comme nous l’explique Léa Mosconi, architecte et commissaire de l’exposition Paris Animal du Pavillon de l’Arsenal,, “Pendant des siècles, l’élevage, le commerce et l’abattage des animaux se sont en effet pratiqués dans la ville.” Autrefois, les chevaux et les bœufs étaient des compagnons familiers dans nos rues, jouant un rôle essentiel dans le transport et le travail. Ils faisaient partie intégrante de la vie urbaine, tandis que la volaille, les cochons et les lapins se côtoyaient dans les étals des marchands ambulants.

Cette cohabitation, parfois difficile, était source de problèmes tant au niveau de l’hygiène que de la logistique. Le jeune roi Philippe de France en a d’ailleurs perdu la vie en 1131, lorsqu’il fut désarçonné de son cheval dans les rues de Paris par un cochon domestique, il succomba à ses blessures quelques heures après l’incident. Un épisode tragique qui témoigne d’une coexistence problématique et du manque de cadre pour organiser et contrôler la présence d’animaux vagabonds dans les villes (...) 

Lire la suite 

Partager :