Stratégies numériques et résilience dans l'industrie de la construction et de l'ingénierie

Rédigé par

Alain de Martin de Vivies

Team Leader PreSales

352 Dernière modification le 20/02/2024 - 10:14
Stratégies numériques et résilience dans l'industrie de la construction et de l'ingénierie

Les marchés de la construction et de l'ingénierie devraient connaître des transformations significatives, motivées par la nécessité d'accroître la compétitivité des entreprises, d'adopter des stratégies numériques efficaces et d'explorer de nouvelles opportunités de revenus.

Alors que le secteur est confronté à des défis permanents tels que la pénurie croissante de main-d'œuvre, il explore l'adoption de technologies numériques telles que l'IA afin d'automatiser et d'optimiser ses opérations. Pour développer des revenus réguliers, les entreprises se transforment en fournisseurs de services de cycle de vie des actifs. Les entreprises vont devoir se restructurer et  rationaliser leurs opérations grâce, par exemple, à des données en temps réel pour une budgétisation et un suivi des prévisions précis des projets.

De l'adoption prioritaire des technologies numériques, au développement des opportunités de croissance, voici trois aspects qui caractériseront le secteur de la construction et de l'ingénierie.

  • 30 % des entreprises du secteur déploieront l'IA et l'automatisation au cours des trois prochaines années

L'IA et l'automatisation dans la construction concernent l'utilisation de machines et de systèmes informatiques capables d'effectuer des tâches qui requièrent normalement l'intelligence humaine, telles que la conception, la planification, le contrôle et l'analyse incluant :

- L'analyse des données :  L'utilisation de l'IA pour collecter, traiter et analyser de grandes quantités de données provenant de diverses sources, telles que les systèmes d'entreprise comme l'ERP, afin de fournir des informations et des prévisions pour les projets de construction, tels que les conditions du site, les risques du projet, les prévisions de coûts et de marges du projet et les indicateurs de performance.

- BIM & AI : Intégration de la modélisation des données du bâtiment (BIM) et de l'IA pour améliorer la conception, la coordination et la gestion des projets de construction, comme la conception générative, l'étude des options de construction et l'analyse des données.

- Technologie de suivi des outils et Internet des objets (IoT) : Utilisation de l'IA pour surveiller et suivre l'emplacement, l'utilisation et l'état des outils, des équipements et des matériaux, à l'aide de dispositifs tels que les étiquettes RFID, les traceurs GPS et les capteurs intelligents.

- Optimisation de la planification et de l'ordonnancement : Une planification et un ordonnancement intelligents utilisant des modèles mathématiques peuvent améliorer les performances de l'entreprise, tant en termes de productivité que d'amélioration des projets et des prestations de services de maintenance. Cela concerne tous les types de ressources, y compris la main-d'œuvre, l'équipement, les matériaux et les contrats de sous-traitance.

Pour de nombreuses entreprises de construction et d'ingénierie, la prise en compte et l'adoption de l'IA et de l'automatisation sont des occasions de relever un certain nombre de défis très traditionnels et de longue date, tels que la pénurie de main-d'œuvre qualifiée, qui ne fera que s'accélérer au fil du temps.

  • Les entreprises de construction et d'ingénierie tireront plus de 30 % de leur chiffre d'affaires des activités de services et de maintenance d'ici quatre ans

Les entreprises de construction et de l’ingénierie se consacrent principalement à la conception et à la construction d'actifs. Cependant, de plus en plus d'entreprises de construction et d'ingénierie évoluent vers un modèle de servicisation en fournissant également les services d'exploitation et la maintenance du cycle de vie d'un actif. La servicisation s'accélère rapidement, l'objectif étant que ce flux de revenus représente plus de 50 % de leur chiffre d'affaires total.

Un avantage important de cette approche est la production de flux de revenus récurrents. Les contrats de maintenance à long terme, d'une durée de 5 à 10 ans, sont de plus en plus courants. Cette stratégie de servicisation s’accélère avec pour objectif plus de 50 % du chiffre d'affaires des entreprises de construction et d’ingénierie dans le but de rendre l'entreprise plus durable à long terme et d'augmenter sa valeur.

L'adoption de cette stratégie présente de nombreux autres avantages pour les entreprises de construction et leurs clients tels qu’un alignement sur la stratégie et les objectifs du propriétaire de l'actif, une meilleure utilisation des ressources ou encore une amélioration de la sécurité et de la conformité réglementaire.

  • 90% des entreprises de construction simplifieront leur système d'entreprise grâce à la technologie basée sur le cloud au cours des 5 prochaines années

Les entreprises de construction et d'ingénierie sont impliquées dans la conception, la construction, l'exploitation et la maintenance d'actifs complexes. Pour faciliter ces processus, les entreprises ont traditionnellement investi dans une grande variété d'applications logicielles spécialisées différents pour traiter chaque processus, puis ont tenté d'intégrer ces systèmes ensemble pour avoir un fonctionnement efficace.

En raison de la complexité des intégrations, la mise en œuvre est presque impossible. En effet, en raison de l'incohérence des structures de données, de nombreuses organisations ont recours à des feuilles de calcul Excel pour relier les processus et fournir des informations de gestion précises.

Une stratégie numérique efficace doit être mise en œuvre, avec l’appui de la direction et du management. Elle ne doit pas être considérée comme un projet informatique ou même tactique, mais comme une initiative stratégique de haut niveau.

Cette transition doit faire partie d'un plan d'amélioration continue qui s'aligne sur les objectifs de l'entreprise en matière d'amélioration significative de la valeur.

Une approche par étapes est nécessaire et se divise généralement en deux phases principales :

- prendre le contrôle :  les principaux objectifs sont souvent de consolider et simplifier les systèmes et les processus, réduire les risques, les silos et l'utilisation d'Excel, responsabiliser la direction grâce à une transparence totale de l'information et rendre les revenus et les marges plus prévisibles grâce au contrôle financier du projet.

- transformer et innover : l'entreprise peut désormais se développer et innover sans se mettre en péril. Il est nécessaire de développer l'entreprise et la rendre plus résiliente par le biais d'acquisitions ou en se diversifiant avec l'offre de services d'exploitation et de maintenance, la location d'actifs, la fabrication hors site. Il est également important d’innover en adoptant des outils numériques tels que le BIM, l'IA, l'IoT, la robotique et l'automatisation. Enfin, d’exploiter les nouvelles tendances à travers les méthodes de construction industrialisées.

L'industrie de la construction et de l'ingénierie doit donner la priorité à l'intégration des technologies numériques pour créer de nouvelles sources de revenus et rationaliser ses activités. Grâce à la mise en œuvre de l'IA et de l'automatisation ainsi qu’à l'adoption d'un modèle de servicisation, le secteur peut relever des défis tels que la pénurie de main-d'œuvre, réduire les coûts des projets, améliorer l'efficacité et renforcer la fidélisation des clients.

Partager :