REP Bâtiment : le métal ne veut pas payer pour le bois

Rédigé par
Anne-Sophie Tardy - Construction21

Responsable de l'éditorial

222 Dernière modification le 06/02/2024 - 10:00
REP Bâtiment : le métal ne veut pas payer pour le bois

Le syndicat de la construction métallique en France (SCMF) juge "non recevable" le projet de modification du cahier des charges des éco-organismes.

Chacun chez soi et les déchets seront bien valorisés. Alors que la consultation d'un projet d'arrêté modificatif de la REP PMCB vient de se terminer, le SCMF a voulu rappeler son insatisfaction sur le texte. "Le projet modificatif appelle à la solidarité entre la filière bois et le reste des matériaux de la catégorie 2, explique Emmanuel de Laage, vice-président du syndicat et de Fayat Métal. De facto, les matériaux de la catégorie 1, soit les matériaux inertes tels que le béton ne sont pas concernés. Il y a un véritable déséquilibre. Ce n'est pas recevable." Concrètement, les professionnels de la construction métallique ne veulent pas payer pour leurs homologues du bois. Selon le projet d'arrêté modificatif, 50% des éco-contributions par le bois devraient être répartis par les autres.

Pour Roger Briand, président du SCMF, "le bois profite d’une ACV dynamique extrêmement favorable, il a déjà dans sa besace une série d’atouts, qu’il assume son éco-contribution. Quand l’acier va subir la MACF, [ndlr : la taxe sur l'acier importé], il ne sera pas question de demander au bois de payer pour nous.

Le SCMF a également annoncé la publication prochaine de la première recommandation pour le réemploi déposée par le CTICM. Ce guide professionnel, dont la sortie est prévue au cours du premier semestre 2024, devrait permettre d'assurer le réemploi d’acier comme une pratique courante afin d'éviter tout problème d'assurabilité.

Partager :