Remaniement : quelles sont les figures déléguées au bâtiment et à la ville ?

Rédigé par
Amandine Martinet - Construction21

Journaliste

470 Dernière modification le 09/02/2024 - 11:13
Remaniement : quelles sont les figures déléguées au bâtiment et à la ville ?

Jeudi 8 février 2024, le gouvernement définitif de Gabriel Attal a (enfin) été formé et dévoilé. Voici les différents ministres chargés des missions liées à la ville de demain. 

Un mois s'est déjà écoulé depuis la nomination de Gabriel Attal comme Premier ministre en remplacement d'Elisabeth Borne. Si plusieurs noms de son premier gouvernement sont connus depuis plusieurs semaines, d'autres — tels que celui de la personne en charge du logement — se sont fait attendre, mettant les professions du bâtiment en émoi. 

Depuis le 8 février dernier, le remaniement est finalement bouclé et a été annoncé via un communiqué de l'Elysée. Vingt noms se sont donc ajoutés aux 14 dévoilés le 11 janvier. Parmi eux, plusieurs figures liées au bâtiment restent à leur poste, à l'image de Christophe Béchu en tant ministre de la Transition écologique ou encore Sabrina Agresti-Roubache, pour laquelle une petite nuance est cependant à souligner : secrétaire d'État chargée de la Ville dans la première version du gouvernement Attal, elle devient ministre déléguée à la Ville, à la Citoyenneté et à l'Intégration. 

La plus grande nouvelle pour le secteur reste certainement la nomination d'un ministre délégué en charge du Logement. Il s'agit du député Renaissance d’Eure-et-Loir Guillaume Kasbarian. Un choix qui laisse plusieurs acteurs dubitatifs, voire inquiets, puisque l'homme s'est jusqu'alors principalement illustré par une loi allant contre les squatteurs et les locataires expulsés. Le Monde rapporte notamment les propos du directeur des études de la Fondation Abbé Pierre, Manuel Domergue, pour qui cette nouvelle « est un signal clairement négatif, qui fait craindre une rupture en faveur d’une politique encore plus hostile aux plus pauvres ». Eddie Jacquemart, président de la Confédération nationale du logement, renchérit sur France Info en affirmant que Guillaume Kasbarian est « un ministre qui a passé une loi qui confond les mal-logés et les squatteurs », ce qui signe une véritable déclaration de guerre aux locataires. »

A noter le changement de statut d'Agnès Pannier-Runacher, ex-ministre de la Transition énergétique sous Elisabeth Borne, qui devient ministre déléguée auprès du ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire. Quant à Patrice Vergriete, ancien ministre chargé du Logement, il hérite désormais des Transports. 

Partager :