Philippe Largeau prend les rênes de la FNEDT

Rédigé par

Stéphanie Santerre - Construction21

Journaliste

273 Dernière modification le 29/03/2024 - 10:33
Philippe Largeau prend les rênes de la FNEDT

Elu jeudi 28 mars 2024 en qualité de nouveau président de la FNEDT, Philippe Largeau succède à Gérard Napias, qui a passé 23 ans à la tête du syndicat.


« Dans la continuité des travaux réalisés par l’équipe précédente, notre fédération poursuit son travail auprès des élus et des pouvoirs publics pour faire entendre la singularité de nos entreprises et accompagner leur développement », a déclaré Philippe Largeau, tout juste nommé à la tête de la FNEDT qui l’a élu président. Le vice-président délégué succède ainsi à Gérard Napias, qui lui a laissé la main après 23 ans à la présidence de l’organisation professionnelle.

Entrepreneur de travaux agricoles dans la Vienne, à Dienné, Philippe Largeau a créé son entreprise de travaux agricoles en 1986, à 21 ans. « Les dynamiques locales sont essentielles pour accroître l’influence nationale », souligne Philippe Largeau, qui a cumulé des mandats locaux, régionaux et nationaux. Engagé au niveau départemental depuis une vingtaine d’années, il a été élu à la présidence d’EDT Poitou-Charentes en 2005, puis à celle d’EDT Nouvelle-Aquitaine à sa création en 2016. En parallèle, Philippe Largeau rejoint le Conseil d’administration de la FNEDT en 2009, puis le bureau national en 2012 et devient vice-président en 2018. Philippe Largeau connait bien le fonctionnement de la fédération pour avoir notamment assuré la présidence des commissions Communication et Affaires sociales.

Pour une meilleure cohérence des politiques agricoles

L’action de Philippe Largeau est marquée depuis toujours par le collectif, la transmission et l’innovation. Il rappelle : « Les entreprises de travaux agricoles, forestiers et ruraux sont des partenaires des exploitants et des collectivités, à l’écoute de leurs besoins pour les accompagner au mieux ». Philippe Largeau a concentré sa démarche sur le développement des compétences des équipes et l’usage des technologies de pointe. Aussi, il prône l’équité de tous les acteurs, notamment pour les aides à l’usage, et les mesures favorisant l’emploi dans le monde agricole et forestier.

« 40 % des salariés ont moins de 30 ans en ETARF et sont des passionnés. Notre secteur est dynamique et porteur. La promesse de la création-reprise d’entreprise est tenue et doit être davantage valorisée », rappelle Philippe Largeau. Les enjeux liés à la forêt, à la protection de la biodiversité, aux transitions écologique et énergétique, ainsi qu’à la souveraineté alimentaire, sont au cœur des prestations de services agricoles, forestiers et ruraux. Philippe Largeau est désormais entouré de quatre vice-présidents en charge d’animer les travaux et réflexions sur ces thèmes. 

Philippe Largeau (à gauche) et Gérard Napias (à droite) - Photo Farm Connexion

Partager :