Le premier réseau urbain de toilettes sèches voit le jour à Bordeaux

Le premier réseau urbain de toilettes sèches voit le jour à Bordeaux

Au moment où la prise de conscience climatique s'éveille dans nos sociétés avec son lot d'interrogation sur les défis à relever où comment réduire son empreinte carbone, une question monte. Elle concerne la pollution générée par nos toilettes traditionnelles, plus particulièrement l'utilisation de l'eau potable pour l'évacuation des excréments et si nos sanitaires sont réellement écologiques. Sachant qu'une chasse d'eau en moyenne pompe entre 3 à 9 litres d'eau. L'association la Fumainerie à Bordeaux (France - département de la Gironde) lance dans quelques semaines le premier réseau d'assainissement collectif urbain déconnecté du tout-à-l'égout.

Pendant deux ans, 35 foyers bordelais vont expérimenter des toilettes sèches. Deux systèmes de toilettes sans eau vont être testés: le premier déversera les "déchets" dans des bacs séparés sous les toilettes et le deuxième les "déchets" tomberont dans une cuve à l'extérieur de l'habitation. Puis les "déchets" seront ensuite collectés en vélo cargo pour être transformés en engrais en autre. Mais au-delà d'une prise de conscience environnementale, il s'agit surtout d'une expérience scientifique puisque les Bordelais (...) Lire la suite

Article publié sur Mediaterre habitat
Consulter la source

 Eau
 toilettes sèches
 réseau urbain
 Bordeaux
 pollution
 eau potable
 assainissement
 Fumainerie

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Eau
     toilettes sèches
     réseau urbain
     Bordeaux
     pollution
     eau potable
     assainissement
     Fumainerie