La PAC air-air, une filière en plein essor

La PAC air-air est une solution de plus en plus utilisée dans les bâtiments. Grâce à sa production de chaud et de froid, cet équipement permet de répondre à de multiples enjeux de la transition énergétique, dont la problématique d’inconfort d’été dans les bâtiments. Rencontre avec Emmanuel Chabut, Analyste stratégie, régulation et transition énergétique chez EDF.

Quelle est la situation de la filière PAC air-air ?

Emmanuel Chabut : Le marché de la PAC air-air se porte très bien. Depuis 2015, il connaît une croissance moyenne de +15% par an. Plus de 800 000 unités ont été vendues rien que l’année dernière. Ce fort développement touche également les autres types de PAC d’ailleurs, bien que la PAC air-air ait commencé son essor avant. Le résidentiel correspond à la plus grosse part du marché, principalement en maison individuelle.

Il existe différentes solutions de PAC air-air. Celles qui dominent sont les Splits, qui comprennent une unité extérieure pour prélever les calories dans l’air et une unité intérieure pour chauffer ou climatiser le bâtiment. On distingue les monosplit, avec une seule unité intérieure, des multisplit, avec plusieurs unités intérieures. Ce deuxième type se développe de plus en plus, pour couvrir aussi bien les besoins de chauffage l’hiver que de climatisation l’été, pour l’ensemble du logement équipé. Il existe également des systèmes plus spécifiques pour les bâtiments tertiaires, comme les DRV (Débit de Réfrigérant Variable) et les CTA (Centrales de Traitement d’Air).

La filière est de bonne qualité et bien structurée. Elle s’appuie sur des normes exigeantes. Il y a donc un haut niveau de mise en place et de maintenance des équipements. Aujourd’hui La PAC air-air ne bénéficie pas de subventions, il y a donc encore un travail à mener de ce côté-là pour encourager la filière et pour rendre les équipements plus accessibles aux ménages modestes.

En quoi la PAC air-air répond à l’enjeu du confort d’été ? Quelle articulation vis-à-vis de la RE2020 ?


Emmanuel Chabut : La PAC air-air permet de garantir le confort d’été en toutes circonstances, en climatisant les logements. En construction neuve, la RE2020 pose des exigences fortes sur la qualité bioclimatique des bâtiments. C’est cette dernière qui est évaluée pour le calcul du nouvel indicateur degrés-heures. La RE 2020 favorise ainsi les caractéristiques passives (exposition, qualité thermique, isolation, aménagement traversant, etc.) et équipements passifs (occultants, brasseurs-d’air, brise-soleils, etc.) du bâti. Cependant, il est possible que les solutions passives ne soient pas suffisantes sur le long terme ou en cas de forte canicule, ce qui pousserait les ménages à installer en urgence des équipements mobiles de climatisation. Notamment en zone climatique H3, dans le sud de la France. Ce risque peut être pallié grâce à la mise en place de solutions comme la PAC air-air.

Cependant, il est possible que les solutions passives ne soient pas suffisantes sur le long terme ou en cas de forte canicule, ce qui pousserait les personnes à installer en urgence des équipements de climatisation et de rafraîchissement. Notamment en zone climatique H3, dans le sud de la France. Ce risque peut être pallié grâce à la mise en place de solutions comme la PAC air-air. 

Quels sont les atouts d’une PAC air-air par rapport à d’autres solutions énergétiques ?

Emmanuel Chabut : L’atout principal d’une PAC en général est sa réversibilité car presque tous les types de pompes à chaleur peuvent faire du chaud et du froid. Cependant, la PAC air-air a des avantages supplémentaires qui lui sont propres. Tout d’abord, sa mise en place est relativement simple et modulaire, elle peut être installée dans tous les bâtiments. Ensuite, la PAC air-air permet de faire de la climatisation, là où la plupart des autres PAC s’arrêtent au rafraîchissement. Enfin, la PAC air-air offre de bonnes performances thermiques tout au long de l’année, en hiver comme en été. Ses coefficients de performance saisonniers sont très élevés : pour 1 kWh d’électricité, elle fournit entre 4 à 6 kWh de chaleur et 5 à 10 kWh de climatisation.

Dans quels cas est-il recommandé d’installer une PAC air-air ?

Emmanuel Chabut : Il est possible d’installer des PAC air-air dans beaucoup de configurations, cela va dépendre surtout des besoins des occupants (est-ce qu’ils veulent de la climatisation, du chauffage, les deux ?) ainsi que de l’installation thermique de base du bâtiment en cas de rénovation. Par exemple, il peut être intéressant de remplacer ses radiateurs électriques par une PAC air-air, cela permet de diviser sa facture énergétique par quatre et de climatiser son logement l’été. Par ailleurs, la PAC air/air permet de valoriser son logement en remontant de plusieurs niveaux dans l’échelle des étiquettes environnementales du nouveau DPE (Diagnostic de Performance Énergétique). Pour ceux qui souhaitent avant tout utiliser la caractéristique climatisation de la PAC air-air, il est tout à fait possible d’installer un mix avec n’importe quel équipement, y compris des chaudières. La PAC air/air permettra alors de participer également au chauffage l’hiver, en réduisant l’empreinte carbone du logement et en diminuant sa facture énergétique. A chaque configuration sa solution.

Comment assurer une bonne mise en œuvre et utilisation d’une PAC air-air ?

Emmanuel Chabut : Il existe des règles de base pour garantir une bonne maintenance. Cette dernière doit être réalisée au maximum tous les deux ans, c’est obligatoire depuis juillet 2020. Cela comprend le nettoyage des filtres, la vérification de l’état général des unités, etc. Pour l’installation, il est important de se tourner vers des professionnels agréés et qualifiés. Cela permet d’éviter les mauvaises surprises. Nous avons parfois des retours du terrain sur des installations qui n’ont pas été réalisées dans les règles de l’art et qui posent ensuite problème dans l’utilisation de la PAC. Que ce soit pour l’installation ou la maintenance des Pompes à Chaleur, EDF a d’ailleurs des entités spécialisées dans ces domaines : IZI by EDF et IZI confort.


 

Propos recueillis par la rédaction Construction21

Cet article fait partie du focus Confort d'été, soutenu par EDF, qui comprend études de cas, interviews, vidéos... Découvrez tous les contenus sur la page dédiée

                                           

 PAC
 PAC air air
 Focus confort été
 confort d'été
 transition énergétique
 RE2020

Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     PAC
     PAC air air
     Focus confort été
     confort d'été
     transition énergétique
     RE2020