La construction toujours à l'arrêt

Rédigé par
Anne-Sophie Tardy - Construction21

Responsable de l'éditorial

490 Dernière modification le 27/10/2023 - 10:53
La construction toujours à l'arrêt

Selon les chiffres du gouvernement, le nombre de logements autorisés se situe 25 % en dessous de son niveau moyen des douze mois précédant le premier confinement de 2020.

La dynamique peine à repartir pour la construction. En témoignent les derniers chiffres publiés par le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. En septembre 2023, les autorisations de logements ont encore diminué pour péniblement atteindre le nombre de 29 000, soit 5 % de moins qu'en août. Le marché semble d'ailleurs toujours grippé, voire covidé. Selon les statistiques du gouvernement, le nombre de logements autorisés est inférieur de 25 % par rapport à son niveau moyen entre mars 2019 et février 2020, soit juste avant que la France ne se retrouve confinée pour la première fois.

Mesurées sur douze mois, les ouvertures de chantier seraient en repli : 315 800 logements ont été mis en chantier, soit 16,6 % qu’entre octobre 2021 et septembre 2022 et 17,3 % de moins qu’au cours des douze mois précédant la crise sanitaire.

Les bâtiments tertiaires ont également du mal à sortir de terre. Au troisième trimestre 2023, les enregistrements d’autorisation à la construction de locaux non résidentiels s’élèvent à 9,9 millions de m², soit un recul de 6 % par rapport au même trimestre de l’année 2022. Toujours sur cette même période, 5,3 millions de m² de locaux non résidentiels ont été mis en chantier, en baisse de 11,8 % par rapport à la même période un an plus tôt.

Des mises en chantier toujours grippées

En revanche, la baisse est moins significative sur une année. Au cours des douze derniers mois, on comptabilise 38,8 millions de m² d'autorisations de locaux non résidentiels enregistrées, en très légère baisse de 0,7 % par rapport aux douze mois précédents. Ce sont par contre les mises en chantier qui n'aboutissent pas. D'octobre 2022 à septembre 2023, avec 22,8 millions de m², les enregistrements de mises en chantier décroissent de 15,4 % par rapport aux douze mois précédents.

 

Partager :