L'Etat persiste et signe sur sa sobriété écologique

Rédigé par

Stéphanie Santerre - Construction21

Journaliste

304 Dernière modification le 29/03/2024 - 11:24
L'Etat persiste et signe sur sa sobriété écologique

Satisfait des économies d'énergie engagées par l'Etat depuis 2022, Gabriel Attal a annoncé ce jeudi 28 mars une série d'actions à poursuivre pour atteindre les objectifs ambitieux du Plan de transformation écologique gouvernemental. 


Il est des bilans qu’il est bon de mettre en avant. Ce jeudi 28 mars, dans le décor du Muséum d’Histoire naturelle, Gabriel Attal s’est enorgueilli des premiers résultats du Plan de transformation écologique engagé par l’Etat à horizon 2027, devant haut-fonctionnaires, associations, scientifiques et société civile : « 150 millions d’euros ont été économisés depuis 2022 sur la facture d’électricité et de gaz ; c’est inédit ». Une dynamique que le Premier ministre entend poursuivre pour atteindre 200 millions d’euros d’économies en 2024, en suivant les quinze engagements du gouvernement en faveur de la transition écologique inscrits à la feuille de route.

En chef de file, l’Etat insiste sur son exemplarité pour impulser la mobilisation collective, avec « une responsabilité particulière, éminente pour la transition écologique ». Parmi les actions, plus de 10 000 équipements d'économies d'eau vont ainsi être financés « dès demain », précise Gabriel Attal, qui évoque 3,7 millions de litres d'eau économisés via ces dispositifs, ainsi que le remplacement de 5 000 véhicules thermiques de l'Etat par des véhicules électriques appuyé sur l’installation de 9 000 points de recharge d’ici à 3 ans.

Pas de marché public sans clause environnementale
L’immobilier, un des premiers postes émetteurs de carbone en France, entre également dans le scope, nécessitant « un changement complet de modèle de l'Etat via notamment la réduction de son parc – soit 190 000 bâtiments -, a quant à lui souligné Thomas Cazenave, ministre délégué aux Comptes publics. En 2025, l’intégralité des marchés publics comporteront au moins une clause environnementale, contre 50 % en 2023 et 80 % espérés en 2024. » Dans cet élan, l’Etat espère ainsi réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 5 % par an jusqu'en 2027.

www.depositphotos.com

Partager :