Ingérop lance une filiale intégralement dédiée à l'environnement

Rédigé par

Anne-Sophie Tardy - Construction21

Responsable de l'éditorial

1193 Dernière modification le 28/03/2024 - 11:01
Ingérop lance une filiale intégralement dédiée à l'environnement

Actierra, et ses 230 "ingéropiens" experts du climat, de la biodiversité, de l'aménagement et du bâtiment durables ou encore de l'eau, vise un CA de 35 M€ en 2027.

On savait l'ADN d'Ingérop teinté de vert. Le groupe a décidé d'affirmer son ambition durable en annonçant le lancement d'une nouvelle filiale entièrement constituée de sa "matière verte". Sur les 3 000 salariés que compte Ingérop, plutôt que de saupoudrer dans chacune des agences territoriales des experts climat d'un côté, biodiversité de l'autre, ou encore bâtiment durable et eau, ce sont près de 230 experts environnementaux du groupe qui constituent désormais Actierra. L'objectif est double : mettre l'écologie, dans sa globalité, en haut des priorités que l'ingénieriste peut porter et s'ouvrir à de nouveaux marchés.

"Nos clients ont pleine conscience des enjeux climatiques, confie Yves Metz, président d'Ingérop. Notre rôle est de leur suggérer d’aller plus loin pour une meilleure adaptation de leurs équipements aux changements climatiques." Actierra, lancé au 1er janvier 2024, vise donc de booster l'aspect environnemental des projets suivis par le groupe mais également de se positionner sur des marchés en attente de spécialistes de l'environnement. "Aujourd'hui, 40 % de notre activité est indépendante de ce que peut nous apporter le groupe, précise Simon Dumoulin, directeur d'Actierra, et ça s'accélère au vu de la hausse des appels d'offres publics ambitieux." 

Regardez l'interview vidéo d'Yves Metz, président d'Ingérop :

Parmi les projets emblématiques, Actierra pilote notamment le tronçon Orly-Versailles Chantiers de la ligne 18 du Grand Paris Express, comprenant notamment la gestion de remblais, le réemploi, le calcul carbone à l'échelle de la ligne, mais aussi le pilotage d'études d'impact sur la biodiversité ainsi que le calcul de la mesure compensatoire et sa mise en place. "Le risque, au travers d'agences plus classiques, serait de tenir compte uniquement d'un scop, par exemple le réemploi, au détriment des autres, insiste Coralie Balère, directrice adjointe d'Actierra. Bien sûr, chez Actierra, nous pouvons aussi faire preuve de compromis, mais nous n'opposons pas une expertise écologique à une autre. Nous cultivons une vision et un pilotage 360°." 

Autre ambition d'Actierra, essaimer son savoir-vert au sein de toutes les équipes d'Ingérop. Des formations en interne sont notamment prévues, pour encore plus prioriser l'environnement, même si son importance reste encore à convaincre face à des impératifs budgétaire. "Nous sommes persuadés qu’on peut réconcilier économie et écologie, mais à force de pédagogie", conclut Yves Metz. Sur les 500 M€ de CA qu'Ingérop vise en 2027, Actierra espère atteindre 35 M€, avec une étape à 23 M€ en 2024.

Partager :