ILB va ouvrir la première ferme indoor en pleine terre à Rungis

Rédigé par

Claire NIONCEL

Journaliste

667 Dernière modification le 28/03/2022 - 10:00
ILB va ouvrir la première ferme indoor en pleine terre à Rungis

La startup Independent Living Base (ILB) s'implante à deux pas du MIN pour installer ses chambres de culture "Bubble Tech" dans un immeuble de bureaux vides. Explications avec Pascal Benveniste, président d'ILB.

ILB l'avait annoncé en octobre dernier et le projet vient de démarrer sur la ZAC de Rungis, au sein d'un immeuble appartenant au groupe immobilier ICADE. Le choix du lieu n'est pas dû au hasard. Sur ce site de 40 ha où sont localisés les sièges d'un grand nombre d'entreprises, ce sont 5000 personnes qui viennent travailler chaque jour. Les restaurateurs et cantines s'approvisionnent sur le MIN en produis frais mais Pascal Benveniste souligne qu'une part importante des fruits et légumes vendus à Rungis viennent de très loin : "Les produits ne sont donc plus vraiment frais quant à leur qualité nutritive et le bilan carbone est désatreux". L'objectif avec ce projet est donc "de produire en ultra local, toute l'année, des produits qui pourront être consommés quelques minutes aprés avoir été cueillis, et qui plus est cultivés sans produit chimique". Les premières récoltes sont prévues à l'automne 2022. 

Nous prévoyons une production d'environ 100 tonnes de fruits et légumes par an.

Pour cela, ILB va s'appuyer sur sa "Bubble Tech", un tunnel de culture en atmosphère totalement contrôlée et adaptée à chaque espèce (voir encadré), ce qui supprime la nécessité d'utiliser tout pesticide. Alors que dans son démonstrateur de Sartrouville, la production est de l'ordre de 4 à 5 tonnes par an, l'entreprise passe là à une toute autre échelle. Au sein de chaque chambre de culture, se trouvent des étagères totalement modulables, sur lesquelles reposent des bacs de terre. ""La Bubble Tech" ILB permet de produire tous types de fruits et légumes (150 à 300 espèces possibles), et pas uniquement de la salade !" comme tient à le préciser Pascal Benveniste. Il suffit d'adapter la taille des installations (hauteur des bacs et des étagères) et les conditions de cultures. Dans la mesure où chaque chambre est indépendante, il est possible d'adapter la production à la demande. En terme de travail, la différence va se faire sur le besoin ou non de pollinisation des plantes, puisque celle-ci se fait manuellement. Ainsi une culture de salades demandera peu de travail (semis et récolte uniquement), alors que celle de tomates cerises va en générer dix fois plus, car chaque plante devra être pollinisée individuellement. Des discussions avec des restaurants d'entreprises présents sur le site sont en cours depuis une quinzaine de jours, pour fixer les besoins en terme de quantité et de produits.

Les relations avec les restaurateurs seront contractuelles, avec un prix de vente qui sera celui du prix de gros sur le MIN.

Les travaux sur le site viennent de démarrer mais Pascal Benveniste prévoit une mise en production en septembre prochain, au vu des temps d'acheminement des pièces et de la hausse des prix. Celui-ci nous indique aussi qu'ils recherchent des collaborateurs et de nouveaux financeurs pour mener à bien ce projet et poursuivre leurs recherches en R&D. Le CIC est devenu un partenaire important pour ILB qui a remporté la finale régionale du CIC Start Innovation Business Award 2021. Schneider Electric en est un autre puisque ILB a été sélectionnée parmi les 20 solutions mondiales retenues par le groupe et la Fondation Solar Impulse pour participer à l'exposition "Grenoble Capitale Verte Européenne 2022" qui se tient du 17 janvier au 1er avril 2022. La startup y expose sa Bubble Tech sous trois configurations, en conteneur, en serre agricole et en bureau. Car comme tient à le souligner son président, ILB ne peut être assimilée à un simple concepteur et vendeur de conteneur alimentaire. La "Bubble Tech" peut s'installer dans n'importe quel environnement, au sein d'un immeuble en ville comme en plein désert. Et de conclure "À Rungis, nous qui sommes d'abord des concepteurs et distributeurs d'une technique, allons devenir aussi des vendeurs de produits frais". "Et nous nous insérons aussi dans la logique du projet Agoralim".

La Bubble Tech ILB
L'atmospère à l'intérieur de la chambre de culture est contrôlée de manière à avoir les conditions idéales. Une ventilation automatique permet d’assurer un renouvellement d’air suffisant pour répondre aux besoins des plantes. La lumière provient directement du soleil et de Led spécifiques dont les couleurs et longueurs d’onde sont adaptées selon le stade de maturité des cultures. L’énergie nécessaire au fonctionnement provient d’une installation photovoltaïque reliée à un système de batteries de stockage. La Bubble Tech est isolée par l'extérieur, et les besoins en eau sont couverts par un système de collecte, et de filtration purification d’eau de pluie ainsi qu'un système de condensation de l'humidité de l'air. Le fonctionnement de l’ensemble est piloté automatiquement par un système électronique et informatique développé par ILB. D'autre part, les différents types de terre présents dans les bacs sont mélangés, renouvelés, afin de maintenir un mélange suffisamment riche en éléments nutritifs. 

Articles agri-city.info : 

Entretien avec Pascal Benveniste, Président de « Independant Living Base »
Des nouveaux containers connectés pour l'autonomie alimentaire
"Agoralim", le projet d'extension agricole péri-urbain du Marché de Rungis

 

 

Partager :