D'atténuation à adaptation, quelle stratégie pour l'avenir des bâtiments ?

Rédigé par
Amandine Martinet - Construction21

Journaliste

701 Dernière modification le 08/02/2024 - 12:00
D'atténuation à adaptation, quelle stratégie pour l'avenir des bâtiments ?

Retour sur l'intervention de Franck Boutté, Grand Prix de l'urbanisme 2022, lors de la journée EnerJ-Meeting au Carrousel du Louvre le 6 février 2024. 

Lors d'une conférence intitulée « Atténuation et adaptation : quelles stratégies de soutenabilité ? », le fondateur et président de l'Atelier Franck Boutté a explicité sa vision d'un changement de paradigme nécessaire quant à la transition écologique et énergétique du parc immobilier français. 

Selon lui, la plupart des acteurs du BTP se sont longtemps concentrés uniquement sur l'énergie blanche — c'est-à-dire d'usage, d'exploitation — des bâtiments dans le neuf, ce qui en réalité ne représente qu'une infime partie du problème énergétique du secteur. En fait, les enjeux résident principalement dans l'existant et dans l'énergie grise — de stock, là où se trouve le carbone (les matériaux employés, les techniques constructives utilisées...)

Par ailleurs, on constate que la ville se renouvelle en réalité très peu : 80 % des bâtis de 2050 existent déjà aujourd'hui ! Cette part grimpe même à 95 % pour la ville de Paris. Or, nul n'a plus à prouver que le climat de 2050 ne sera plus le même que celui que nous connaissons actuellement. 

Ces différents éléments démontrent, pour Franck Boutté, qu'il s'agit désormais de passer d'une vision d'atténuation et de décarbonation des édifices neufs à une volonté d'adaptation du parc existant, au même titre que la construction doit devenir l'exception et la réhabilitation, la norme. L'idée est donc de « mettre les bâtiments dans la capacité d'encaisser demain » en parvenant à anticiper l'avenir sur la base de nos connaissances actuelles. Outre les nécessaires actions de végétalisation, désimperméabilisation et déminéralisation, ce renversement de champ demande des acteurs de la ville qu'ils pensent chacune de leurs opérations comme des démonstrateurs de l'exemplarité de demain, et plus largement, un engagement réel de la part de toutes les parties. 

Voilà tout l'enjeu du crucial passage de l'atténuation à l'adaptation tel que l'entend notre intervenant. 

Partager :