COP28 : la France embarque 26 pays vers le zéro émission dans le bâtiment d'ici 2030

Rédigé par
Anne-Sophie Tardy - Construction21

Responsable de l'éditorial

1382 Dernière modification le 07/12/2023 - 12:57
COP28 : la France embarque 26 pays vers le zéro émission dans le bâtiment d'ici 2030

27 pays se sont engagés lors du lancement du Buildings Breakthrough à verdir le secteur du bâtiment, avec chacun sa stratégie pour y parvenir.

On le sait, le bâtiment est responsable de 21 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Pourtant, le secteur n'avait encore jamais pris d'engagement fort, à l'instar du Breakthrough Agenda, proposé par le Royaume-Uni lors de la COP26 à Glasgow en 2021, et soutenu par la France, qui visait à décarboner les principaux secteurs émetteurs de gaz à effet de serre par l’utilisation de technologies propres et accessibles avec la poursuite d’un objectif précis d’ici 2030. C'est désormais chose faite depuis ce mercredi 6 décembre à la COP28 de Dubaï.

Fierté chauvine, ce sont la France et le Maroc qui ont porté cette initiative de viser le zéro émission dans le secteur du bâtiment d'ici à 2030. Au total, 27 pays ont décidé de rejoindre cette toute nouvelle coalition internationale, parmi lesquels le Canada, le Libéria, la Finlande ou encore le Japon et la Chine. A Dubaï, douze ministres internationaux ont donc pris la parole devant 600 spectateurs pour sceller leur engagement. Ici, pas de moyen évoqué, chaque pays engagé choisira son chemin pour atteindre le même but. Et fera surtout en fonction de ses besoins et de ses ressources.

Construction durable en Afrique, rénovation en Europe

Lors du lancement du Buildings Breakthrough, l'Egypte a notamment évoqué la problématique de loger rapidement et durablement sa population en forte croissance démographique. En Allemagne, il était plutôt question de rénover le parc existant et de développer les matériaux biosourcés. Aux Etats-Unis, l'innovation autour du chauffage devrait être stimulée. Quant au Kenya, il faudra veiller à équilibrer les besoins en bois, tant pour la construction mais également pour se chauffer et cuisiner, où les systèmes sont encore très émissifs.

Reste à voir si ces engagements seront suivis de faits. Un bilan mondial des progrès spécifique au Buildings Breakthrough sera réalisé annuellement par l’Alliance mondiale pour le bâtiment et la construction (GlobalABC), l'Agence internationale de l'énergie et l'Agence internationale pour les énergies renouvelables, en lien avec les Champions de haut niveau pour le climat de l’ONU (UN Climate Change High-Level Champions – HLC).

Un forum mondial pour faire le point dans trois mois

Les pays engagés dans cette coopération internationale ont trois mois pour se mettre en ordre de marche. Le plan d'action prioritaire du Buildings Breakthrough devrait être présenté lors du Forum Mondial Bâtiments et Climat organisé par le gouvernement français, et dont Construction21 est partenaire, les 7 et 8 mars 2024. Le rendez-vous est pris Porte Maillot. Une trentaine d'autres pays doivent également rejoindre le Buildings Breakthrough.

 

Voir aussi la vidéo de Jean Jouzel à la COP28 : " La France doit mieux rénover ses bâtiments pour respecter l'Accord de Paris "

Partager :