COP 24 : la Pologne s'inquiète des enjeux sociaux de la transition énergétique

Rédigé par
David Ascher

GÉRANT

1201 Dernière modification le 30/11/2018 - 10:32
COP 24 : la Pologne s'inquiète des enjeux sociaux de la transition énergétique

La Pologne a inscrit la question de la justice sociale à l'agenda de la COP 24. Un sujet qui dépasse les enjeux de reconversion liés à l'abandon des énergies fossiles. Elle sera aussi l'occasion de revenir sur les problèmes de financement.

La présidence polonaise de la COP 24 veut profiter de la conférence pour faire adopter une déclaration sur la "transition juste". Le concept n'est pas nouveau : porté par les représentants des travailleurs, il est repris dans le préambule de l'Accord de Paris. Ce dernier stipule que la mise en oeuvre des politiques climatiques ne doit pas se faire au détriment des travailleurs. Il s'agit d'assurer de bonnes conditions de reconversion aux travailleurs des secteurs menacés.

Accompagner les transformations

L'abandon des énergies fossiles et les problèmes sociaux associés, sont au coeur du sujet. "C'est clairement le sujet qui préoccupe la Pologne", rappelle Lola Vallejo, directrice du programme climat de l'Iddri. Pour autant, tous les observateurs s'accordent à dire que cette déclaration aborde le sujet de façon plus large. "Tous les secteurs de l'économie sont concernés : transports, bâtiment, agriculture, etc. Il faut avoir le courage de le dire", rappelle Benoît Leguet. Il faut anticiper les transformations à venir et prévoir les mesures d'accompagnement (...) Lire plus 

Article publié sur Actu-Environnement
Consulter la source

Partager :