Comment seront répartis les 2,5 millions d'euros du Fonds vert en 2024 ?

Rédigé par

Amandine Martinet - Construction21

Journaliste

461 Dernière modification le 09/01/2024 - 10:15
Comment seront répartis les 2,5 millions d'euros du Fonds vert en 2024 ?


Rénovation énergétique, mobilité durable, adaptation au changement climatique... Voici les chantiers prioritaires qui seront soutenus par le Fonds vert pour l'accélération de la transition écologique dans les territoires mis en place par le gouvernement.

À partir de cette année et jusqu'en 2027, 2,5 milliards d'euros de budget annuel seront alloués aux collectivités pour les aider à financer des projets liés à la transition écologique de leur territoire. La répartition du montant 2024 a été précisée par le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires de France Christophe Béchu dans une circulaire en date du 28 décembre dernier. Cette dernière précise que le Fonds vert « vise à subventionner des projets locaux favorisant la décarbonation et les économies d’énergie, l’adaptation au changement climatique et l’amélioration du cadre de vie ». 

Lire aussi : Dix milliards d'euros supplémentaires pour la transition écologique : combien pour la construction durable ?

Comme souvent depuis ces dernières années, on note que la rénovation énergétique  et la réhabilitation au sens plus large  des bâtiments tertiaires notamment, est vue comme une priorité. Les plans climat-air-énergie territorial (PCAET) des collectivités françaises seront eux aussi largement soutenus par l'enveloppe prévue par l'État. 

Dans le détail, 500 millions d’euros seront alloués à la mise en œuvre du plan de rénovation énergétique et de renaturation des établissements scolaires, 250 millions d’euros serviront à l'établissement opérationnel des PCAET, 100 millions d’euros seront dédiés au soutien aux territoires d’industrie  dans la continuité de la loi sur l'industrie verte adoptée en octobre 2023 , et 90 millions d’euros iront au déploiement de solutions de mobilité durable dans les territoires ruraux (dans le cadre du Plan France Ruralités). 

Lire aussi : La loi sur l'industrie verte en voie d'adoption

La circulaire partagée par le ministre aux représentants des collectivités précise également, pour rassurer les différents porteurs de projets, que les dossiers déposés en 2023 et non instruits seront automatiquement basculés en 2024.

Partager :