Charte de l’habitat favorable à la santé : une nouvelle norme pour demain ?

Rédigé par
Demain la Ville

511 Dernière modification le 05/12/2023 - 10:00
Charte de l’habitat favorable à la santé : une nouvelle norme pour demain ?

Première en France, la ville de Grenoble a présenté au début de l’été une charte de l’habitat favorable à la santé. Son objectif ? Guider les concepteurs et constructeurs des villes vers des prises de décision en faveur d’espaces qui participent à la bonne santé de ses usagers.


Conçue par le bureau d’études AIA, cette première charte souligne la volonté des collectivités de placer au cœur de leur politique d’aménagement la question du care. Après les chartes qualité habitat, les chartes pour un habitat favorable à la santé deviendront-elles la norme ?

Une vision holistique de la vie urbaine

Le début de l’été 2023 a vu la ville de Grenoble dévoiler une nouvelle charte afin de guider les urbanistes et les constructeurs vers des choix qui favorisent la santé des citoyens. Cependant, cette charte cache bien plus qu’une simple feuille de route pour la construction urbaine. C’est une affirmation audacieuse de la nécessité de repenser profondément la manière dont nous concevons nos espaces de vie.

Selon Margot Belair, adjointe Europe Ecologie Les Verts (EELV) au maire de Grenoble en charge de l’urbanisme, cette charte émerge d’une volonté de placer l’humain et sa santé au centre de l’urbanisme. Dans une entrevue accordée au Moniteur, elle souligne que cette initiative trouve ses racines dans une vision holistique de la vie urbaine. Elle explique que l’objectif est d’aller au-delà de la simple création d’environnements fonctionnels, pour cultiver des espaces qui soutiennent et améliorent activement la qualité de vie de chaque citoyen.

Au cœur de cette charte réside un concept puissant : le care. Un terme qui désigne une philosophie qui met la santé et le bien-être au premier plan. Cette notion va au-delà des structures physiques et intègre les aspects psychologiques, sociaux et émotionnels du bien-être humain. Le care se traduit au niveau urbain par la création de quartiers qui favorisent l’activité physique, qui privilégient l’accès aux espaces verts, qui assurent une qualité de l’air optimale et qui favorisent une connexion humaine authentique. Ainsi, cette charte ambitieuse aspire à changer fondamentalement la manière dont les villes sont conçues et à repenser la façon dont les citoyens interagissent avec leur environnement bâti. Lire la suite

 

Partager :