Les serres horticoles sur toitures, des outils de production adaptés aux villes durables ?

Publié par guillaume Morel

De nouveaux outils de production horticoles en synergie avec l’architecture laissent à penser que les villes et l’agriculture du futur pourraient être révolutionnées. Progressivement, les serres productives sur les toits sont en passe de devenir une réalité. Le projet de recherche européen GROOF étudie cette forme d’agriculture urbaine depuis 2017 et un appel à projet international est lancé !

Plusieurs expertises [2] [3] ont démontré l’existence de projets commerciaux de serres de production sur toiture un peu partout dans le monde. Si c’est en Amérique du Nord que se sont développés les premiers projets début 2000, l’Europe et la France comptent aussi des projets d’intérêt. A Tours, le projet des Jardins Perchés[4] propose par exemple une serre de 800 m² sur des logements collectifs tandis qu’à Bruxelles, la société BIGH[5] exploite déjà 2 000 m² de serres aquaponiques. Mais bien d’autres projets sont en cours…

L’une des clés de développement des serres horticoles sur toiture ne serait-elle pas la limitation de l’impact environnemental attribuable au bâti ?

 

C’est ce qu’étudie aujourd’hui le programme de recherche européen Interreg North/West Europe « GROOF [6] ». La réduction des émissions deGROOF,projet Interreg dioxyde de carbone via les serres en toiture constitue l’axe principal de ce programme qui est porté en France par l’Institut Technique de l’Horticulture (ASTREDHOR [7]) en partenariat avec le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB [8]) et Les Fermes de Gally [9]. Au niveau européen il est mené avec des partenaires luxembourgeois[10], allemands [11], belges [12] et espagnols [13].

 

Car les serres connectées au bâti permettent de récupérer la chaleur perdue par le toit. Lorsqu’on sait que le secteur du bâtiment consomme 44 % de l’énergie finale en France[14] et que les déperditions se font à 30 % par le toit, l’enjeu énergétique est majeur. En participant au chauffage de la serre en hiver et à l’amélioration du confort thermique du bâtiment en été[15], ces déperditions thermiques retrouvent une finalité via la production végétale[16]. L’implantation au plus près des consommateurs limite le transport des denrées alimentaires et le CO2 résiduel issu du bâtiment peut être diffusé pour optimiser la production végétale et améliorer les rendements [17].

serre,toit,agriculture urbaine,production végétale,horticulture,ville durable

 Fig. 1 : L’une des premières serres commerciales sur toiture en Amérique du Nord. Le modèle économique est hybride entre la production et surtout la distribution de denrées alimentaires à destination des citadins. Lufa Farms. Montréal. Canada. 2017. Crédits Guillaume Morel-Chevillet

 serre,toit,agriculture urbaine,production végétale,horticulture,ville durable

 

Fig : 2 & 3 : Les serres sur toiture font l’objet d’études techniques poussées comme ici en Espagne sur le toit de l’ICTA à l’Université Autonome de Barcelone (partenaire GROOF). 2017. Crédits Guilaume Morel-Chevillet.

 

Par la démonstration le programme GROOF vise aussi à faciliter l'émergence d’un nouveau marché hybride entre construction et agriculture. C’est pourquoi la construction de serres pilotes dans quatre pays Européens est prévue. De 300 à 500 m² chacune, elles auront pour objectifs d’étudier les modèles socio-économiques, les techniques de construction, les contraintes réglementaires et les systèmes de culture adaptées. Des analyses de cycle de vie offriront une compréhension globale de l’impact environnemental.

 

Pour aider au développement de ces concepts, le consortium GROOF lance d’ailleurs en février 2019 un appel à projet international à destination des porteurs de projet de serre sur toiture ou des propriétaires souhaitant en développer. Plus d’informations ici : www.groof.eu. 10 projets lauréats seront suivis et coachés par les experts européens aux compétences transversales : construction, énergie, production végétale, business, etc. C’est pourquoi l’accompagnement personnalisé, offert dans le cadre de cet appel à projets, est une opportunité à ne pas manquer pour aboutir à un projet de serres de production sur toiture viable et durable !

 Un article signé Guillaume Morel-Chevillet


 

[2] Morel-Chevillet G. 2017. Agriculteurs urbains. Ed. France Agricole. 283 p. https://www.editions-france-agricole.fr/livres-et-ebooks/droit-et-gestion/agriculteurs-urbains.html

[3] Sanyé-Mangual E. and al. 2015. Integrating horticulture into cities: A guide for assessing the implementation potential of Rooftop Greenhouses (RTGs) in industrial and logistics parks. Journal of Urban Technology 22(1) :87-111. https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/10630732.2014.942095

[4] http://les-jardins-perches.fr/

[5] https://bigh.farm/fr/home-fr/

[6] Pour « Greenhouses to Reduce CO2 on RooFs » : www.groof.eu. Consulté le 04 octobre 2018

[7] www.astredhor.fr

[8] http://www.cstb.fr

[9] www.ferme.gally.com

[10] CDEC : http://www.cdec.lu/ et IFSB : https://www.ifsb.lu/

[11] EBF : https://food-and-energy.gg/en/greenhouses/ et IfaS : https://www.stoffstrom.org/en/institute/about-ifas/)

[12] Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech : https://www.gembloux.uliege.be, Groupe One : www.groupeone.be et Cluster Ecoconstruction : http://clusters.wallonie.be/ecoconstruction-fr/)

[13] Sostenipra : http://www.sostenipra.cat/, ICTA : https://ictaweb.uab.cat/ et UAB : https://www.uab.cat/

[14] ADEME. (2015). Chiffres-clés. Récupéré sur Climat Air Energie. Disponible sur internet : http://multimedia.ademe.fr/catalogues/chiffres-cles-2015-climat-air-energie/common/data/catalogue.pdf. Consulté le 04 octobre 2018

[15] Sanyé-Mengual E, Llorach-Massana P, Sanjuan-Demas D et al. 2014. The ICTA-ICP rooftop greenhouse lab (RTG-Lab) : closing metabolic flows (energy, water, CO2) through integrated rooftop greenhouses. In: Roggema R, Keefer G (eds) Finding spaces product, Spaces 6th AESOP Sustain. Food Plan Conf VHL University of Applied Sciences, Velp, pp 692-701.

[16] Ceron-Palma I. 2012. Strategies for sustainable urban systems: introducing eco-innovation in building in Mexico and Spain. Universitat Autonoma de Barcelona; Barcelona.

[17] Blom T.J. and al. 2009. Carbon Dioxide in Greenhouses. Ministry of Agfriculture, Food and Rural Affairs. Ontario. Canada. Disponible sur internet :  http://www.omafra.gov.on.ca/english/crops/facts/00-077.htm. Consulté le 04 octobre 2018.

Modéré par : Clément Gaillard

Autres actualités dans "Information"

Retour sur le Daylight Symposium et le Healthy Buildings Day

Publié le 14 oct. 2019 - 11:16

Les 9 et 10 octobre se sont tenus pour la première fois simultanément le Daylight Symposium et le Healthy Buildings Day à Paris. Organisés par le groupe VELUX dans le but de favoriser les passerelles, le premier était dédié aux partag (...)

Oslo, une ville durable exemplaire pour l’Europe

Publié le 14 oct. 2019 - 09:45

Ville sans voitures, Oslo, capitale de la Norvège, s’est aussi dotée d’un budget climat et d’ambitions fortes comme celle d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Pour toutes ces raisons, Oslo a été élue capitale verte européenne (...)

Modes actifs et intermodalité : quelles solutions ? Quels aménagements ? RDV le 15 octobre à Albi

Publié le 14 oct. 2019 - 09:40

Le secteur des transports représente 35 % des émissions globales de dioxyde de carbone. Une mutation de la mobilité doit être engagée alors que l’automobile en autosolisme conserve une place prépondérante. Comment fournir au citoyen (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus