Interview de Nicolas Régnier, CEO de Data Soluce, le Maître pionnier de la data structurée héritée du BIM

 Nicolas Régnier  Data Soluce  BIM
Publié par BIM Autodesk

C’est un honneur de recevoir cette semaine Nicolas Régnier, CEO de Data Soluce, un véritable pionnier de l’exploitation des données structurées générées par le processus BIM et permettant une exploitation optimale des assets. Nicolas a notamment récemment conquis l’ouest américain où il a gagné un prix national Real Estate Disruptors. Nicolas développe aussi des applications comme de grandes sociétés telles que l’APAVE. 

Nicolas Régnier, CEO Data Soluce
http://www.datasoluce.com/

Ravi de t’accueillir sur ABCD Blog. Data Soluce a su se forger une réputation internationale, et tu n’es plus un inconnu pour personne, mais pourrais-tu nous présenter Data Soluce en deux mots, votre activité et votre savoir-faire ?

Merci à toi Emmanuel pour ton invitation sur ABCD Blog ! Nous avons développé la première plateforme cloud qui permet aux maîtres d’ouvrage de centraliser et valoriser les données de leurs projets immobiliers sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment (programme, conception, exécution, maintenance).

Data Soluce génère ainsi pour l’ensemble des acteurs d’un projet une réelle valeur grâce à la structuration de la data, rendue désormais exploitable sur toute la durée de vie du bâtiment. Nous apportons le maillon manquant entre le BIM « graphique », le flux de données du projet, et les spécificités « métiers » de chaque intervenant.

Ce référentiel de données que nous constituons pour nos clients est l’une des clés pour pouvoir capitaliser le savoir-faire acquis sur les projets.

Nous venons de passer la barre du million de m² de bâtiments inscrits ou en cours d’intégration sur la plate-forme, et nous en sommes ravis ! ces bâtiments concernent différents domaines d’activité, tels que le tertiaire, l’hospitalier ou le logement collectif.

Vous avez cette année un accord de partenariat avec Le Moniteur pour les BIM d’or. Pourrais-tu nous expliquer pourquoi et en quoi cela change-t-il la donne pour ce concours ?

Jusqu’ici le secteur immobilier était dans une phase d'amorçage et de prise en main du BIM, l’accent étant initialement mis sur les aspects graphiques. Désormais, les acteurs cherchent à tirer une réelle valeur ajoutée de leur projet BIM, la data étant désormais considérée comme l'élément central du processus.

Le BIM n'étant plus perçu comme une innovation en soi, il faut maintenant en tirer des résultats concrets, qui passent nécessairement par la maîtrise et la valorisation d’une donnée structurée et unifiée tout au long du projet.

C’est cet aspect que notre partenariat avec LE MONITEUR vise à mettre en avant à compter de cette année, en mettant à disposition une partie de notre technologie pour accéder aux projets des candidats.

Le concours du BIM d’OR est devenu maintenant une véritable institution dans le milieu du BIM, et j’en profite d’ailleurs pour saluer l’agilité du MONITEUR, qui évolue constamment au rythme des innovations technologiques pour toujours mettre en avant les meilleures pratiques, et ainsi « tirer vers le haut » l’ensemble du secteur.

Comment est utilisée votre plateforme Data Soluce en général ?

Notre plateforme se positionne comme le centre de l'écosystème de la data. Elle devient le point de récupération des livrables des différents acteurs d’un projet, depuis le programme jusqu’à la maintenance. Notre modèle unifie l'ensemble des données émanant des pièces graphiques et écrites.

Nous proposons la mise en place d'une solution technologique (plateforme SaaS) et d'un cadre méthodologique associé dans lequel entrent les acteurs du projet.

Nous fédérerons un écosystème fort autour des différents métiers (bureaux de contrôles, géomètres, experts etc.) et de l’expertise BIM, avec des partenaires à la pointe (Anis Naroura, Rafik Remal, Nader Boutros, BIM BAM BOOM, Eurostudio, etc.), certains sont d’ailleurs déjà des habitués de ABCD Blog !

Sur quelle technologie est développée votre plateforme et en quoi est-elle différente de tout le reste ?

Nous nous appuyons sur les technologies les plus avancées, et notamment l’écosystème Forge d’Autodesk.

Résultat de recherche d'images pour "autodesk forge"

On se différencie de la concurrence grâce à l’ajout d’une couche d'algorithmes extrêmement puissante, qui permet de fusionner et structurer automatiquement l'ensemble de la donnée d'un projet.

L’interopérabilité complète (IFC, Omniclass, Uniclass, COBie) et l’ouverture de notre système aux développeurs et aux partenaires sont au cœur de notre ADN. Cela nous permet ainsi de fédérer des approches métiers interfacées avec les maquettes BIM d’un projet (objets connectés, règlementation, coût global, maintenance technique etc.).

Nous permettons ainsi à nos clients et partenaires de passer d’un BIM « siloté » à un BIM « unifié », complètement décloisonné.

Notre première phase de développement a été consacrée à la mise en œuvre opérationnelle de notre innovation.

Cette technologie est le fruit de plus de 20 ans de R&D des associés de Data Soluce, chacun bénéficiant d’une expérience solide dans les différents métiers de l’immobilier et de la construction. Notre innovation vient d'ailleurs de recevoir le 1er prix « Real Estate Disruptors » à la Silicon Valley il y a quelques semaines.

Notre feuille de route prévoit désormais le développement de fonctionnalités centrées sur l’expérience utilisateur et le renforcement des possibilités offertes par notre technologie. En cela, notre incubation américaine dans le « temple du logiciel » - la Silicon Valley – a été extrêmement bénéfique et enrichissante !

Comment analysez-vous la situation et l’état du BIM en France ? Est-ce suffisant selon toi ?

Je pense que la France compte dans ses rangs d’excellents spécialistes et entrepreneurs, et notre capacité d’abstraction et d’innovation font d’ailleurs l’unanimité, même à la Silicon Valley ! Je viens d’ailleurs d’y passer plusieurs mois, et j’ai constaté que nous n’avons absolument pas à rougir de nos pratiques et de notre niveau en BIM. Certes, j’ai pu voir des concepteurs et entreprises extrêmement bien formés à Revit notamment, mais cela est aussi le cas en France.

Résultat de recherche d'images pour "autodesk revit"

Certains projets que j’ai pu voir en tant que membre du pré-jury lors des BIM d’Or m’ont réellement impressionné, et je n’ai pas vu de telles réalisations à la Silicon Valley.

Autre cas concret illustrant notre savoir-faire Français : la logique du BIM « maîtrise d’ouvrage » telle qu’elle a pu être proposée par la Smart Building Alliance dans sa dernière Charte, n’a par exemple aucun équivalent en Californie, et c’est ce qui me fait penser que nous sommes sur la bonne voie !

Certaines pratiques sont par contre plus en avance aux USA : ne serait-ce le fait que la majorité des promoteurs passés au BIM rendent la maquette numérique contractuelle. Elle devient ainsi un livrable qui prime sur tous les autres livrables du contrat. Cela est très peu courant en France, et pourrait donc servir de base de réflexion pour l’évolution de nos pratiques en France.

imageQu’attends-tu de ces trophées des BIM d’or 2018 ?

Vu la qualité de certains projets qui ont été présentés, je suis certain que ce concours sera l’occasion pour les plus sceptiques de comprendre que le BIM va transformer durablement le secteur, en ayant un impact positif réel sur la productivité de l'ensemble de la chaine de valeur immobilière.

Ces BIM d’Or 2018 sont donc pour moi le témoin de l’entrée du secteur immobilier dans une nouvelle ère de transformation digitale globale, à l’instar de ce qu’ont pu connaître les secteurs de pointe comme l’aéronautique ou l’automobile dans les dernières décennies.

Merci Nicolas pour cette interview passionnante et bravo pour ces grandes avancées !

 

Article publié sur ABCD Blog - Architecture, BIM & Conceptual Design by Autodesk
Consulter la source

Modéré par : Sylvain Bosquet

Autres actualités dans "Information"

#7 - Economie et industrie circulaire

Publié le 15 nov. 2019 - 12:02

Avec la Feuille de Route pour l’Économie Circulaire de 2018 et aujourd’hui la préparation de la loi « anti-gaspillage pour une économie circulaire », les contours juridiques de l’économie circulaire se dessinent. Ils vont contribuer (...)

[REX - CREBA] Reconversion d’une grange seigneuriale en logement performant

Publié le 15 nov. 2019 - 11:32

Tous les mois et ce jusqu’à la fin de l’année, un nouveau retour d’expérience est mis en ligne sur le Centre de Ressources pour la Réhabilitation Responsable du Bâti Ancien CREBA. Ces retours d’expérience ont pour objet des réhabilita (...)

#6 - Economie circulaire, matériaux biosourcés et compostabilité

Publié le 15 nov. 2019 - 11:02

La fin de vie des matériaux biosourcés est encore mal connue, du fait du caractère récent du déploiement de ce type de matériaux au sein des constructions. Cependant, une étude réalisée par l’ADEME[1] estime l’arrivée des premiers (...)


Commentaires