Eiffage Construction fait flèche de tout bois

 Eiffage  construction bois  bâtiment  ville durable  dossier construction bois 2 
Publié par SOPHIE SANCHEZ

Depuis plus de 10 ans, Eiffage Construction s’est engagée dans une politique de développement de la construction bois et a affirmé sa volonté de se doter de solutions constructives décarbonées. Les équipes ont repoussé toujours plus loin les limites au point qu’elles ont remporté une première en France, la construction d’une tour bois-béton à Bordeaux de 57 mètres de hauteur. 

« Construire et exploiter autrement », c’est l’un des leitmotiv d’Eiffage Construction. L’entreprise s’illustre notamment dans la mise au point de méthodes constructives et d’exploitation bas carbone appelées à se généraliser avec la future règlementation « E+C- » (bâtiment à énergie positive et réduction carbone).

Depuis plus de 10 ans, Eiffage Construction s’est ainsi engagée dans une politique de développement de la filière sèche (par opposition au béton et au ciment qui nécessitent de l’eau) et notamment de la construction bois. Les équipes menées par Jacques Bouillot, directeur innovation et filière sèche d’Eiffage Construction, ont repoussé toujours plus loin les limites au point de remporter une première en France, la construction d’une tour bois-béton à Bordeaux (Gironde) de 57 mètres de haut.

Bâtiment à très basse empreinte carbone 

Hypérion, c’est son nom, comptera 18 niveaux et 17 000 m² de surface de plancher, dont 5 000 m² en bois. L’ouvrage de 82 logements, signé de l’architecte Jean-Paul Viguier,  associera un noyau en béton et des planchers en bois massif contrecollés d’origine française supportés par une structure en poteaux-poutres lamellés collés. L’ensemble sera enveloppé par des murs entièrement terminés à ossature bois de fabrication locale. Hypérion inaugure une nouvelle génération de bâtiment à très basse empreinte carbone : la tour pourra stocker l'équivalent de 1.000 tonnes de CO2, soit l'équivalent des émissions de carbone générées en moyenne par les consommations énergétiques d'un tel immeuble pendant plus de neuf ans.

« Le bois est un matériau renouvelable qui émet 25 % de CO2 de moins lors de la mise en place du gros oeuvre par rapport à une solution équivalente en béton, rappelle Jacques Bouillot. C’est aussi un puits de carbone capable de stocker 500 kilos par mètres cubes. Moderne et esthétique, sensoriel, le bois est, en outre, très facile à assembler et ne nécessite pas de séchage à la différence du béton, ce qui permet de livrer les bâtiments beaucoup plus rapidement

Bois lamellé croisé

Cette performance a été précédée par d’autres grandes premières : l’entreprise a bâti en 2013 une résidence étudiante bas carbone, réalisée à partir de modules 3D en bois massif contrecollé (CLT, l’acronyme de Cross-Laminated Timber ou bois lamellé croisé). Situé à La Rochelle (Charente-Maritime), le bâtiment R+4 est passif et stocke plus de 600 tonnes de carbone net.

Puis les équipes ont bâti à Ris-Orangis (Essonne) un des plus grands bâtiments de France en CLT : 140 logements ont été mis en œuvre avec des panneaux en bois lamellé croisé assemblés sur place sur 160 mètres linéaires. Nouveau challenge relevé avec brio, l’immeuble Sensations Performance qui sera livré en 2019 à Strasbourg (Bas-Rhin) et n’est autre que le premier bâtiment en France culminant à 38 mètres avec un noyau en bois. 

Maîtrise du feu, de l’acoustique comme des déformations différentielles bois-béton

La tour Hypérion qui sera classée comme un IMH (immeuble de moyenne hauteur) dans le cadre de la future règlementation issue de la loi Elan, représente un autre défi. D’importantes études, traitant de la maîtrise du feu, de l’acoustique, la « perspirance »(**) et des déformations différentielles entre bois et béton mais aussi de la maîtrise des façades en hauteur ou encore celle des balcons ont été menées pour lancer cette réalisation. « Nous sommes la seule entreprise qui détienne un Atex(*) permettant de monter à 50 mètres de hauteur des murs à ossature en bois, se félicite Jacques Bouillot. Nous avons, en outre, mené quinze essais acoustiques, un essai de résistance au feu de façade dit Lepir II ainsi que huit essais au vent pour lancer le chantier qui débutera en septembre 2018 ».

Pour démultiplier cette offre, une structure pilote, Eiffage Construction Bois, a été créée pour le marché francilien en 2017 ; elle intervient dès la conception grâce à ses bureaux d’études intégrés qui développent les projets bois sous BIM. En usage "pur" ou combiné au béton, au verre et/ou à l’acier, Eiffage Construction Bois imagine des réponses adaptées à l’ensemble des besoins des collectivités locales, des bailleurs et des acteurs privés, sans omettre les aspirations des utilisateurs.

En neuf comme en réhabilitation, pour le logement comme pour le tertiaire, en façade ou en surélévation, Eiffage Construction Bois assure, au-delà de la cohérence technique de l’ouvrage, la coordination des différents corps d’état et une parfaite gestion de la logistique inhérente à la filière sèche, garantie d’une optimisation des délais de chantier. 

* Appréciation technique d'expérimentation

** La perspirance est la capacité à évacuer l’humidité intérieure d’un mur.

Légende photo : La future tour bois-béton Hypérion à Bordeaux (Gironde) comptera 18 niveaux et 17 000 m² de surface de plancher, dont 5 000 m² en bois.

Modéré par : Sylvain Bosquet

Autres actualités dans "Information"

"Boîte à outils de l'intermodalité" : des fiches pratiques pour organiser l'intermodalité dans les territoires

Publié le 29 janv. 2020 - 10:40

Cette série de fiches destinée aux collectivités et aux acteurs de la mobilité vise à synthétiser les connaissances et recommandations essentielles pour planifier et mettre en œuvre une politique intermodale. Cette série de fiches (...)

Chiffres de la construction : le millésime 2019 est moins bon que celui de 2018

Publié le 29 janv. 2020 - 10:34

CONJONCTURE. Le ministère de la Cohésion des territoires a publié les chiffres de la construction de logements et de locaux pour l'année 2019 : 449.400 habitations ont été autorisées l'année dernière, en recul de 2,3% par rapport à (...)

Eiffage récompense des start-up de sa plateforme Sekoya

Publié le 29 janv. 2020 - 10:16

ENVIRONNEMENT. Quelques mois après le lancement de la plateforme carbone et climat Sekoya, Eiffage, Impulse Partners et les partenaires du club ont mis en avant des jeunes pousses innovantes œuvrant pour des solutions bas carbone. (...)


Commentaires