E+C-: évaluation de la soutenabilité économique des exigences

 dossier énergie carbone  observatoire  évaluation  label  énergie carbone  E+C-  performance énergétique  bilan carbone  caisse des dépôts  CDC  DHUP

L’expérimentation E+C- est une démarche innovante qui permet de croiser des données énergétiques, environnementales et économiques issues de cas réels. L’expérimentation E+C- ne saurait exister sans le volet des données économiques, composante indispensable à sa réussite afin de mesurer la soutenabilité économique des différents niveaux de performance. Cet article vous permettra de comprendre l’importance de ces données, en quoi elles sont primordiales et pourquoi une forte mobilisation autour de cette expérimentation est indispensable.

Contexte

L’expérimentation Bâtiment à Energie Positive & Réduction Carbone (E+C-) doit permettre de préparer la future règlementation environnementale des bâtiments neufs avec l’ensemble des acteurs. Le retour d’expérience tiré de cette démarche permettra de calibrer les futures exigences règlementaires dans un souci de maîtrise des coûts, de faisabilité technique tout en donnant sa chance à chacune des technologies.

Afin de mener à bien cette expérimentation, un observatoire a été mise en place pour capitaliser des bâtiments respectant le référentiel de la démarche énergie-carbone (E+C-). Cet observatoire, renseigné sous la responsabilité et à l’inititative des maîtres d’ouvrage, permet pour chaque projet de collecter à la fois des données environnementales, énergétiques et économiques (3 thématiques).

Disposer d’un grand nombre de projets détaillés de façon complète permettra de réaliser des études statistiques les conditions d’atteinte des différents niveaux de performance.

Principes de l’évaluation

Les projets de l’observatoire sont des bâtiments réels, permettant ainsi de se confronter aux conditions de mise en oeuvre réelles rencontrées par les maîtres d’ouvrages, donnant ainsi plus de poids aux analyses et peremettant à chacune de se projeter vers la future réglementaiton environnementale.

L’évaluation de la soutenabilité économique des performances commence par un recueil d’information sur les opérations déposées dans l’observatoire : un formulaire économique est disponible pour recueillir le bon niveau de détails. Celui-ci est à remplir par le maître d’ouvrage ou par  un organisme désigné par lui (bureau d’étude par exemple).

L’analyse croisée des données techniques et économiques permettra d’évaluer les efforts à consentir par les maîtres d’ouvrages afin d’atteindre tel ou tel niveau de performance. Les calculs seront basés sur les coûts à l’investissement (investissement total et coûts détaillés au niveau de différents postes ayant un impact fort sur les performances énergétiques et environnementales), et complétée par une étude en coût global prenant en compte, en plus des investissements,  les coûts d’exploitation : consommations énergétiques, entretien et de remplacement des équipements.

Des travaux sur des cas d’études (modélisation et étude de variantes par des bureaux d’études) pourront également venir les compléter afin d’affiner certains aspects.

De nombreux questionnement existent aujourd’hui, l’analyse technico-économique a pour objectif d’y apporter des réponses :

  • Quel est le surcoût à l’investissement et sur la période d’étude de référence (50 ans) des différents niveaux de performance?
  • Quels sont les postes de coûts et les filières les plus impactés par le changement des critères ?
  • Quels équilibres technico-économiques émergent à l’initiative des maîtres d'ouvrage ?
  • Quel est le surcoût induit par les exigences carbone sur les postes impactés ? (thématique nouvelle)
  • Quel est le surcoût lié au renforcement des performances sur la production d’ENR ?
  • De nouveaux modes de faire sont-ils émergeants et à quels coûts ?

Accompagnement de l’expérimentation

Au delà de la précision et de l’exhaustivité des données recueillis au travers de l’observatoire qui accompagne l’expérimentation, une autre condition de réussite concerne le volume d’opérations qui intègreront cette démarche. Une analyse sur un grand nombre de projets est indipensable afin de pouvoir mener des analyses technico-économiques multicritères qui soient représentatives des différents modes de contruire et zonages climatiques.

A cette fin, deux dispositifs majeurs d’accompagnement financier des maîtres d’ouvrages ont été mis en place, il permettront d’alimenter massivement l’observatoire par des projets E+C- :

  • Programme OBEC lancé par l’ADEME
  • Appel à projet E+C- lancé par l’Union Sociale pour l’Habitat (USH), la Caisse des dépots et l’État qui permettra le financement de plus de 6000 logements E+C-.

"La Caisse des Dépôts accompagne cette expérimentation sous forme de prêts réglementés bonifiés aux organismes HLM sélectionnés dans le cadre d’appels à projets. L’enveloppe consacrée à cet accompagnement est de 20 M€ sur la période 2017-2019, pour un objectif de production d’environ 6 000 logements sociaux répondant aux ambitions du référentiel E+C-.

Le niveau de bonification sera fonction du niveau d’ambition de l’opération, couplant la performance énergétique et les émissions de gaz à effet de serre."

Article proposé par la Direction Habitat, Urbanisme et Paysages (DHUP)

 

Dossier E+C-
Retrouvez tous les articles du Dossier E+C-
en cliquant ici.
Communauté Améliorer l'environnement sonore
Intéressé(e) ? Rejoignez notre communauté consacrée au label énergie carbone.
Modéré par : Nadège Rigaudeau

Autres actualités dans "Information"

Du chauffage urbain issu d'une ancienne mine de charbon

Publié le 22 janv. 2020 - 14:19

Mijnwater B.V. construit un nouveau réseau de tuyaux à Heerlen qui fournira du froid et du chauffage aux habitations, aux bureaux, aux magasins et aux entreprises industrielles. Il s'agit d'un réseau énergétique circulaire qui stocke (...)

[Dossier Quartiers Bas Carbone] #10 - Le projet MOLOC – Partage d’expériences sur les Morphologies Urbaines Durable entre cinq villes européennes

Publié le 22 janv. 2020 - 11:30

MOLOC est le diminutif de « MOrphologies LOw Carbon ». MOLOC est un projet européen co-financé par le programme Interreg Europe.[1] Il est piloté par la Ville de Lille et associe les villes de Turin, Hambourg, Suceava, le Centre de (...)

[Dossier Quartiers Bas Carbone] #9 - Comment connecter les territoires pour leur permettre une optimisation par le numérique sans exploser leur empreinte carbone ni leurs factures d’électricité ?

Publié le 22 janv. 2020 - 11:00

Le numérique peut beaucoup apporter à l’écoresponsabilité du territoire mais pas n’importe comment. En effet, de nombreuses solutions technologiques existent pour desservir le numérique sur le territoire, mais il faut prendre garde (...)