Waste In Peace veut révolutionner la gestion des déchets en ville

Rédigé par

Amandine Martinet - Construction21

Journaliste

1637 Dernière modification le 16/11/2023 - 12:10
Waste In Peace veut révolutionner la gestion des déchets en ville

 

Jonathan Phelipot est guide de randonnée en PACA, Docteur en Physique chimie des matériaux à Aix Marseille Université et à l'École Polytechnique (2022). Il nous parle de Waste In Peace, mobilier urbain qui assure une meilleure gestion de la propreté urbaine et des déchets. Cette solution innovante est lauréate du Grand Prix de l'Innovation Construction durable et Cadre de vie 2023 organisé par le technopôle Domolandes. 

 

Pouvez-vous présenter votre concept en quelques phrases ?

Jonathan Phelipot : Waste In Peace (WIP) est un compresseur de déchets qui utilise les bacs roulants des villes et entreprises. Il permet de mettre 5 fois plus de déchets à l’intérieur de ces bacs ! D'autre part, ce dispositif intelligent communique en temps réel, et est autonome en énergie grâce à son panneau solaire et sa batterie recyclables 

WIP transforme l’image repoussante de la poubelle en un mobilier urbain attractif, design et servant même de support de communication. Avec ce système, on réalise d’énormes économies sur les budgets salubrité des villes et des entreprises. WIP optimisera ainsi fortement toute la chaîne de collecte – et dans un second temps, de valorisation – des déchets.

Cette innovation s’adresse aux villes et entreprises et aura un impact sur toute la planète et ses habitants. Le WIP est pour les villes qui connaissent le problème d’insalubrité mais aussi d’autres plus tournées vers le futur comme Madrid, Berlin, Singapour… Le WIP s’adresse à des entreprises qui produisent beaucoup de déchets mais aussi d’autres en milieux extrêmes et reculés, comme l’armée (haute montagne, bateaux, bases militaires en Afrique…). Ce qui est intéressant c’est qu’on peut retrouver WIP à peu près partout sur Terre. 


Quels sont vos projets à court terme ?

Je souhaite aussi qu’une équipe me rejoigne sur ce projet ! Seul fondateur de WIP,  je prévois de recruter des associés une fois le démonstrateur/POC achevé. En attendant, le projet est suivi et accompagné par le technopôle de l’Arbois et l’incubateur de Kedge Business School, ainsi que mon réseau de chercheurs à Aix-Marseille Université qui permet pour 2023 / 2024 le recrutement de 3-4 stagiaires sur des sujets de marketing, communication, graphismes, prospection clients, et RetD.

Grâce au premier prix du concours d’innovation je vais pouvoir lancer l’étude de réalisation du premier POC et démonstrateur et ainsi l’avoir en début 2024. L’objectif suivant est de faire une levée de fonds pour industrialiser la production des compresseurs WIP et un premier déploiement en PACA. A ce jour, environ une dizaine d’organismes intéressés pour voir le démonstrateur (moitié public / privé). 

Et à long terme, quelles sont vos ambitions ?

Je souhaite un déploiement dans d’autres régions Françaises comme la Nouvelle Aquitaine, l’Ile de France ou encore la Bretagne. Un déploiement à l’étranger sera aussi tenté du fait des entreprises en milieux extrêmes qui ont montré leur intérêt pour WIP comme CIS Catering, ou encore le ministère de l’armée.

 

Parlez-vous de votre expérience du Grand Prix de l’Innovation : qu’en retirez-vous ?

La communication et l’organisation de ce concours par le technopôle Domolandes ont été très fluides. Les organisateurs très arrangeants et accueillants que ce soit à Bordeaux ou à Paris. Le choix du jury très pertinent m’a permis de mettre un pas de plus en région Nouvelle Aquitaine et Ile de France. Grâce au Jury, et aux autres projets finalistes, de nouvelles pistes de développement ont émergées pour améliorer le WIP. Le Grand Prix me permet de financer la dernière partie manquante pour développer le premier POC et démonstrateur WIP comme prévu début 2024, c’est une avancée majeure pour WIP puisque le POC/démonstrateur me permettra de faire une levée de fonds pour industrialiser le WIP. Les déchets vont donc pouvoir reposer en paix dans le compresseur WIP.

 

Y a -t-il un concurrent ou autre lauréat qui vous a marqué ? 

Honnêtement, sur la finale tous les projets m’ont marqué, tous très innovants et en lien total avec le cadre de vie et la construction durable… et les défis liés au changement climatique : l’eau, la production d’électricité à partir d’énergies vertes, le contrôle de l’empreinte carbone, l’économie circulaire. Je pense que tous les participants de cette finale méritaient aussi de gagner, et qu’il est bon de rappeler leur nom dans cet article :  Skop, Time To Beem, Cactile, PILION, E-Taranis, MHIA, UNELO. 
 

Partager :