Lancement de l'opération Territoires Zéro Exclusion Énergétique

Rédigé par

Amandine Martinet - Construction21

Journaliste

1140 Dernière modification le 09/11/2023 - 11:31
Lancement de l'opération Territoires Zéro Exclusion Énergétique

Jeudi 9 novembre au matin, la ministre de la Transition énergétique est en Seine-Saint-Denis à l'occasion du premier comité local d'une initiative nouvelle, impulsée au côté de l'association Zéro Exclusion Énergétique. Objectif ? Agir au plus près des territoires pour éradiquer les passoires thermiques. 

Territoires Zéro Exclusion Énergétique, c'est un ensemble d'actions et de financements déployés sur 14 zones françaises préalablement sélectionnées — via un appel à projets dans le cadre de CEE — pour leur fort besoin d'accompagnement sur le volet énergie. 

Les territoires concernés sont les suivants : Paris, Marseille, Strasbourg, Besançon, Tourcoing, la Communauté de communes Campagne de l’Artois, du Kreiz Breizh, du nord-ouest Compiégnois, Grand Paris Grand Est avec la Ville de Noisy le Grand, l'Agglo de Carcassonne et le Département de La Mayenne.

Le dispositif démarre officiellement à Noisy-le-Grand (93) ce jeudi 9 novembre, avec le premier comité local de Territoires Zéro Exclusion Énergétique. Lors du brief presse organisé la veille, nous apprenons que le principe de cette opération est de développer un accompagnement local, au plus près des ménages nécessiteux en situation de précarité énergétique. 500 000 familles environ sont concernées, réparties dans tout le pays. Une précisions : seuls les propriétaires occupants seront bénéficiaires du programme. En effet, selon Gilles Berhault, Directeur Général de Stop Exlusion Énergétique, ils représentent aujourd'hui 62% des ménages en situation de précarité énergétique. 

Si le gouvernement se targue d'avoir récemment renforcé le dispositif MaPrimeRénov' Sérénité — avec sa béquille Mon Accompagnateur Rénov', les guides personnalisés de la rénovation énergétique pas à pas — au niveau national, l'idée ici est donc de changer d'échelle. En d'autres termes, trouver des solutions adaptées à chaque ménage dans des territoires particuliers et identifiés, avec un focus mis sur les travaux d’ampleur et pérennes permettant de sortir du statut de passoire énergétique. Une volonté d'axer sur les rénovations globales qui correspond à la trajectoire globale désormais affichée par le gouvernement. 

Lire aussi : Les forfaits MaPrimeRénov’ Sérénité réhaussés

Sur 4 ans, 15 millions d'euros hors taxes seront alloués au dispositif Territoires Zéro Exclusion Énergétique. Ce budget permettra principalement d'accompagner socialement, techniquement et financièrement les ménages dans leurs travaux de rénovation (connaissance des aides financières, montage des dossiers administratifs, conseils personnalisés sur l'identification des travaux...) au travers de la formation d'un nouveau métier : les « ensembliers solidaires ». Objectif sur ces 4 années : 3000 accompagnements de propriétaires occupants. 

Le cabinet de la ministre de la Transition énergétique précise qu'au plus tard, les différents accompagnements des territoires concernés par le dispositif seront opérationnels au 15 janvier 2024. Affaire à suivre, donc, sur l'efficacité réelle ou non de cette initiative. 

Partager :