Au-delà du dérèglement climatique qui se fait de plus en plus sentir et qui urge à décarboner le chauffage, les réseaux de chaleur et de froid répondent à d’autres enjeux énergétiques, qui ont fait et font l’actualité de cette année et certainement des années à venir.
 
L'invasion de l’Ukraine par la Russie a provoqué une hausse des tarifs des énergies et menace l’approvisionnement à court terme. Des solutions d’urgence d’origine fossile seront déployées pour assurer le chauffage des Français cet hiver. Les alternatives permettant de fournir de l’énergie à un coût limité aux Français et d’assurer une souveraineté énergétique durable doivent être mises en œuvre et couplées à des mesures de sobriété et d’efficacité énergétique dès que possible. Les réseaux de chaleur, en particulier les générations les plus récentes, mobilisent des énergies renouvelables et de récupération locale réduisant considérablement la dépendance aux énergies carbonées. 
 
De plus, des records de températures ont été enregistrés cet été et incitent les Français à avoir recours à de la climatisation. Pour éviter une ruée vers ce mode de rafraichissement fortement émetteur de gaz à effet de serre et qui réchauffe l’air ambiant, tout en garantissant un confort d’été pour les années à venir, les réseaux de froid peuvent être une alternative plus adaptée. 
 
Dans ce contexte, il est utile de se demander : quelles sont les solutions existantes et les dernières innovations des réseaux de chaleur et de froid ? A quelles échelles ceux-ci peuvent-ils s'étendre ? Quels acteurs peuvent intervenir et quelle gouvernance imaginer ? Selon quelles modalités de mise en œuvre, de suivi et de tarification ? Et pour quelles économies d'énergie et quel confort de l'habitant ?
 
 
 

    

 

 


Rédaction en chef :
 
Image Description

 

Guillaume Perrin

    

Chef adjoint du département transition énergétique
(FNCCR)

 
Image Description

 

Mathilde Henry

    

Cheffe de projet transition énergétique
(GreenFlex)

 

Les réseaux de 5ème génération : pilier des stratégies de décarbonation des territoires 


Réseaux de chaleur et de froid
- Le sommaire -

Découvrez plus de 20 contributions d'experts et de professionnels pour décrypter le potentiel et les enjeux des réseaux de chaleur et de froid. 



 

Réseaux de chaleur et de froid 
- L'édito -

Découvrez en ouverture de ce dossier l'édito co-écrit par nos rédacteurs en chefs.


Mathilde Henry, Cheffe de projet transition énergétique, GreenFlex
Guillaume Perrin, Chef adjoint du département transition énergétique - FNCCR

 

5ème génération de réseaux de chaleur et de froid : mission décarbonation pour la fourniture de chaleur et de froid

Le projet européen D2Grids développe des réseaux de chaleur et de froid de 5ème génération. Ces réseaux très performants se distinguent par une distribution simultanée de chaud et de froid, et par une faible température de distribution qui permet le recours aux EnR.  


Nicolas Eyraud , EPA-Paris-Saclay
Mathilde Henry, Greenflex
Virginie Hamm BRGM

 

Etude du cas d’un quartier de la principauté de Monaco : modéliser et simuler la création ou l’extension d’un RCFU

Afin de réduire l’empreinte carbone des bâtiments, la simulation énergétique est un levier puissant pour évaluer l’intérêt de différents scénarios d’efficacité énergétique, surtout lors de la création ou l’extension d’un Réseau de Chaleur ou de Froid Urbain (RCFU).

Samuel Chiche, Efficacity
Baptiste François, PowerDIS

 

Le réseau d’anergie de la ZAC Ferney Genève Innovation

La SPL Territoire d’Innovation a entrepris pour la desserte de la ZAC Ferney Genève Innovation (2 500 logements, 200 000 M² SDP activités économiques) de réaliser un réseau d’anergie (25°C température aller et 20°C température retour). 

Une puissance de l’ordre de 10 MW est disponible en fonctionnement normal.


Gilles Bouvard, SPL Territoire d'Innovation

 

EUREKA à Castelnau le Lez (34), un écoquartier à énergie positive

Eurêka extension est un écoquartier à mixité d’usages situé au sud-ouest de la Métropole de Montpellier sur la commune de Castelnau le Lez avec à termes 1 800 logements et 140 000 m² de bureaux, commerces et ateliers. L'ensemble de la ZAC est connecté à un réseau de chaleur et de froid.



Frédérick Cauvin, SERM, Directeur Energies du Sud

 



Rafraîchissement urbain et réseaux de froid 


Potentiel RCF : un outil pour visualiser le potentiel de développement des réseaux de chaleur et de froid

Le Cerema a développé l'outil cartographique, « Potentiel RCF », permettant d’identifier précisément les secteurs opportuns pour le développement de réseaux de chaleur et/ou de froid. 



Luc Petitpain, Cerema
Laurine Decros, Cerema


Valorisation des ressources locales


Durabilité du bois énergie : pratiques nationales et exigences européennes

La forêt française constitue une ressource stratégique, abondante et gérée durablement. C’est dans ce cadre que le bois énergie s’inscrit en France comme un outil incontournable pour la valorisation des bois d’œuvre et le soutien à la conduite et l’entretien des forêts, indispensables à leur résilience (adaptation au changement climatique, prévention des incendies, …).



CIBE, CNPF, EFF, FEDENE, FNB, FNCOFOR, FNEDT, FRANSYLVA, ONFE, SER, UCFF 

La valorisation d’énergies fatales et renouvelables basses température 

De nombreux projets pourraient valoriser des énergies renouvelables et énergies fatales basse température, le gisement est énorme, la technologie existe, mais les projets n’aboutissent pas toujours. Pourquoi, comment, et à quelles conditions pourrait-on faciliter l’émergence de ces projets ?





Florence Caruel, Egis Conseil

 

La chaufferie bois, une solution écologique développée par le SDEM50 dans le département de la Manche

Les chaufferies bois, de petite puissance en milieu rural, représentent pourtant un intérêt majeur pour atteindre les objectifs collectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, mais également de maintien, voire de reconquête du tissu bocager Normand en valorisant la haie et les produits de sa gestion durable.


Michel Rault, Lise Bourdon, Colline Corragu (sdem50)

 



Aides, outils et financements au service du développement commercial des réseaux de chaleur et de froid 


Découvrez le classement, le processus rendant obligatoire le raccordement à un réseau de chaleur pour des bâtiments neufs ou faisant l’objet d’une réhabilitation importante (renouvellement du mode de chauffage et/ou d’une rénovation énergétique lourde).





Guillaume Perrin, FNCCR

CEE, fonds chaleur... quelles sont les aides mobilisables dans le cadre de projets de réseaux de chaleur et de froid ?







Dorine Budant, CertiNergy
Chloé Noual, CertiNergy

La question du coût est récurrente lorsqu'on évoque les réseaux de chaleur et de froid. Quel tarif pratiquer ? à quoi correspond-il vraiment ? quelles sont les évolutions envisageables ? 





Cindy Melfort, Cerema
Guillaume Perrin, FNCCR




Pour massifier le déploiement des réseaux de chaleur et de froid, des investissements financiers majeurs seront nécessaires. 



Florence Lévy, France Chaleur Urbaine, DRIEAT, Adrien Zemour, France Chaleur Urbaine


En Auvergne-Rhône-Alpes, il existe près de 250 réseaux de chaleur et de froid, soit près de 1 000 km de canalisations. La part des énergies renouvelables dans la production représente 69% des 4800 TWh produits annuellement



Nicolas Picou, Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement (AURA-EE)


Gouvernance et dynamiques entre acteurs 


Syndicat d’énergie intercommunal engagé depuis près de 100 ans aux côtés des collectivités d’Ile-de-France et de leurs habitants, le SIPPEREC montre à quel point il est essentiel d’avoir une autorité délégante dans la gestion des réseaux de chaleur, au niveau de la concession comme du respect des objectifs techniques, économiques et environnementaux du contrat.



Yves Kersuzan, SIPPEREC
Marion Lettry, SIPPEREC
Arthur Prévost, SIPPEREC

Découvrez la régie « SIEEEN Chaleur », qui réalise des chaufferies biomasse et des réseaux de chaleur pour le compte de ses collectivités adhérentes.







Frédéric Sacquet, SIEEEN
Bénédicte Martin, SIEEEN

La Métropole Nice Côte d'Azur a choisi la voie du contrat de délégation de service public à un opérateur unique, à l'échelle d'un quartier, avec pour mission principale la production et la distribution de chaleur et de froid, et comme mission annexe le pilotage énergétique du quartier et de services smartgrids.





Yves Prufer, Métropole Nice Côte d'Azur




Maintenance, exploitation et optimisation des réseaux de chaleur


La géothermie, en tant que ressource énergétique d’un réseau de chaleur, consiste à prélever l’eau contenue dans le sous-sol pour alimenter les usagers en chauffage et eau chaude sanitaire au travers d’une centrale de production et d’un réseau de distribution. 



Pierre Bignon, MANERGY
Maxime Lhenri, MANERGY
Coline Huard, MANERGY

Pour maximiser l’impact des réseaux de chaleur et de froid l’intelligence numérique peut accompagner le chaînage d’acteurs, de la prise de décision jusqu’au pilotage en exploitation.







Hugo Viot, NOBATEK/INEF4

Les études et analyses réalisées révèlent que 70% de la consommation électrique totale d’un réseau de chaleur provient des pompes. Grâce au débit variable, leur consommation électrique pourrait pourtant être réduite de moitié.





Cyrille Verlogne, WILO France




Perspectives des réseaux de chaleur


Et si l'avenir des réseaux de chaleur et de froid résidait dans les l'habitat individuel ? Courant dans les pays du Nord, ce potentiel reste encore à découvrir en France.



Dominique Plumail, CEDEN

Budget alloué, mix énergétique, potentiel géographique... quels sont les tenants et aboutissants d'une massification réussie des réseaux de chaleur et de froid ? 






Hugo Belin, SNCU FEDENE